enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Contre-enquête » (2015) d’Henri Helman
contre-enquete mort d'un héros d'Henri HELMAN photo 2
© ROBIN Nicolas/FTV

[Critique] « Contre-enquête » (2015) d’Henri Helman

Cet article est le 238e sur 286 pour Programme TV de Bulles de Culture

Contre-enquête d’Henri Helman est un téléfilm avec Isabel Otero dans le rôle d’une journaliste d’investigation. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur cet unitaire fiction diffusé sur France 2 le mercredi 25 juillet 2018.

Synopsis :

Hélène Villion (Isabel Otero) est journaliste d’investigation. Elle exècre le mensonge et l’injustice. De ce jeune soldat (Sacha Herms) qui s’est suicidé de retour d’Afghanistan, elle est la seule à soupçonner un meurtre déguisé. Les intimidations qu’elle subit ne font que renforcer sa motivation à affronter le secret de l’institution militaire.

Contre-enquête : une journaliste mène l’enquête

Dans le téléfilm Contre-enquête, Hélène Villion est un personnage de femme forte. Prix Albert Londres et fille d’un reporter de guerre disparu, cette journaliste, divorcée et mère d’une adolescente, est une femme de terrain. Déterminée à comprendre le « suicide » d’un jeune soldat revenu d’Afghanistan, elle n’hésite pas à quitter le journal pour lequel elle travaille car peu enclin à la suivre sur cette affaire. Elle improvise alors une petite équipe d’investigation formée d’une photographe (Linda Bouhenni), d’un journaliste retraité (Hubert Saint-Macary) et d’un journaliste junior et hacker (Arthur Fenwick). Bien sûr, tout ne va pas se passer comme prévu et la journaliste devra faire face au cours de son enquête à un dangereux homme cagoulé, à des problèmes de freins de voiture, à un courrier très explicite…

Un téléfilm décevant

Scénario de Véronique Lecharpy, Nicolas Durand Zouky et Charlotte Pailleux, tournage à Paris et à Lyon, et musique de Stéphane Moucha, l’unitaire fiction Contre-enquête propose un arrière-plan intéressant autour du stress post-traumatiques des soldats revenus du front et comment leurs proches le vivent — même si cette thématique a déjà été abordée en documentaire et en fiction. Hélas, l’intrigue principale de ce téléfilm manque de crédibilité et multiplie les invraisemblances. De plus, la réalisation d’Henri Helman manque de mystère pour un téléfilm à enquête — les dialogues explicatifs sont, par exemple, beaucoup trop nombreux — et la performance des acteurs est inégale.

Bref, Contre-enquête satisfera peut-être les fans du genre et de la comédienne Isabel Otero, investie dans son rôle. Mais pour les autres, cela risque d’être une déception.

En savoir plus :

  • Contre-enquête est diffusé sur France 2 le mercredi 25 juillet 2018 à 20h55. Ce téléfilm sera également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Un commentaire

    1. Même pour les fans du genre et d’Isabel OTERO c’est une déception, Pas de moyen, ni de crédibilité scénaristique : En fait, ça aurait pu être le pilote d’une série mais à la vue du téléfilm, il est compréhensif que France Télévision est attendue autant de temps et les vacances pour le passer en ‘prime time’…

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :