enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Nous Tziganes » de la Compagnie du Théâtre du Loup blanc : Une belle rencontre
Nous tziganes de la compagnie du Theatre du Loup Blanc photo 3
© D.R.

[Critique] « Nous Tziganes » de la Compagnie du Théâtre du Loup blanc : Une belle rencontre

Cet article est le 6e sur 44 pour Festival IN & OFF d'Avignon 2018

C’est sur les pas de la vie et de la musique tziganes que nous emmène la Compagnie du Théâtre du Loup blanc avec Nous Tziganes. Une belle découverte au festival OFF d’Avignon 2018. L’avis et critique théâtre de Bulles de Culture.

Synopsis :

En s’appuyant sur les témoignages de femmes gitanes, manouches et roms, Jean-Claude Seguin a créé un texte émouvant qui retrace le parcours d’une femme tzigane. De la rencontre de ses parents à son entrée dans l’âge mûr, nous observons le quotidien et les rites de la communauté tzigane.

Nous Tziganes au festival OFF d’Avignon 2018 : une belle tranche de vie

Nous tsiganes de la compagnie du Theatre du Loup Blanc photo 1
© D.R.

Ce que le texte de Jean-Paul Seguin donne à voir dans Nous Tziganes, c’est le parcours de vie d’une femme tzigane qui a vécu du milieu du XXe siècle à nos jours, avec ses changements progressifs et ses évolutions. C’est dans le tabou du génocide tzigane que l’histoire commence avant de se développer pendant la pleine époque d’une vie sur les routes ponctuée par les rites ancestraux puis de s’achever dans la sédentarisation progressive et inéluctable.

C’est Marie Grudzinski qui incarne ce beau personnage féminin sur scène et lui donne brillamment vie. Nous Tziganes est l’occasion de découvrir le mode de vie tzigane dans sa simplicité et son folklore. C’est aussi une façon d’interroger notre mode de vie actuel, tout à fait déconnecté de la nature, de la fraternité et de la force des liens familiaux.

Mais la critique ne fonctionne pas en sens unique. Le machisme évident des Tziganes est à plusieurs reprises noté et discuté. Un trait qui paraît d’ailleurs surprenant au vu du fort caractère des personnages féminins que le spectacle montre.

Une joie communicative

Nous tsiganes de la compagnie du Theatre du Loup Blanc photo 2
© D.R.

Accompagnée sur scène par Alexandra Beaujard, à la fois comédienne, danseuse et accordéoniste, et de Thomas Kretzschmar au violon, Marie Grudinski donne vie à l’imperturbable enjouement de la communauté tzigane dans cette pièce théâtrale et musicale Nous Tziganes.

Thomas Kretzschmar excelle au violon et Alexandra Beaujard endiable la scène de sa présence électrique. Le dialogue qui se noue entre les personnages, mais aussi entre récits, musiques et danses, rend vivante plus que jamais la mémoire de cette vie nomade et joyeuse. On part avec le trio dans un beau voyage qui interroge nos préjugés et nous fait rencontrer de beaux personnages.

Loin d’un folklore excessif et médiatique, Nous Tziganes livre avec simplicité une histoire émouvante, celle du mode de vie en train de s’éteindre d’une communauté qui gagne à être connue.

En savoir plus :

  • Nous Tziganes se joue au Festival Avignon Le Off 2018, au Théâtre des Corps Saints du 6 au 29 juillet à 18h50. Séances supplémentaires à 11h40 les 16 et 23 juillet. Relâche les 11, 18, 25 juillet
  • Durée du spectacle : 1h15
  • Site de la Compagnie du Théâtre du Loup Blanc
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)