enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Le C.V. de Dieu » avec Jean-François Balmer et Didier Bénureau
Le C.V. de Dieu par Françoise Petit photo 2
© Ch. Vootz

[Critique] « Le C.V. de Dieu » avec Jean-François Balmer et Didier Bénureau

Cet article est le 34e sur 44 pour Festival IN & OFF d'Avignon 2018

Avec Jean-François Balmer et Didier Bénureau en tête d’affiche au festival OFF d’Avignon 2018, Le C.V. de Dieu est adapté du texte de Jean-Louis Fournier et mis en scène par Françoise Petit. Un spectacle tout en polissonnerie. L’avis et critique théâtre de Bulles de Culture.

Synopsis :

Maintenant qu’il a tout créé, Dieu (Jean-François Balmer) s’ennuie un peu ; il a essayé les activités manuelles, sans grand succès. Pour échapper à la profonde mélancolie qui le prend, il postule pour entrer dans un grand groupe. Mais c’est une semaine d’entretien et de tests que va lui imposer le DRH (Didier Bénureau).

Le C.V. de Dieu : une pièce cocasse au festival OFF d’Avignon 2018

Dans le bureau d’un Directeur des ressources humaines, c’est rien moins que Dieu qui fait son entrée avec des caisses d’œuvres accomplies qu’il emmène sur un diable. Cette simple situation d’ouverture a de quoi faire sourire. Les cocasseries vont ensuite s’enchaîner avec un DRH qui commente couchers de soleil et cieux nocturnes sous prétexte qu’il est peintre amateur et un Dieu qui joue les pères désabusés quant aux errements de son fils, le Christ.

Tout est sujet à la drôlerie : comment faut-il appeler Dieu ? Monsieur Dieu ? Mon Dieu, comme notre juron ? Et comment Dieu réussirait-il aux tests psychotechniques ? Reconnaît-il facilement ses erreurs, par exemple ? Imaginer que Dieu se soumette à tous ces exercices éminemment humains permet au C.V. de Dieu d’avoir plus d’un tour dans son sac.

Un face à face savoureux

Le C.V. de Dieu par Françoise Petit photo 1
© Ch. Vootz

L’affrontement entre Jean-François Balmer et Didier Bénureau est une bonne partie de la réussite de la pièce Le C.V. de Dieu. La fausse modestie du premier rencontre bien le ton acerbe du second. On sent tout au long du spectacle le plaisir qu’éprouvent les deux comédiens à se donner la réplique.

Jean-François Balmer rend ainsi parfaitement la mauvaise foi de Dieu quand on lui demande des explications sur certaines de ses créations : les catastrophes naturelles, les cons, etc.. La reprise désabusée du récit de la Création et certaines justifications sont savoureuses.
De même, Didier Bénureau incarne bien la ténacité du DRH qui ne se laisse pas démonter ou impressionner par le créateur. Son opiniâtreté fait rire et est l’occasion de beaux jeux de mots, la majeure partie du temps au second degré.

Et qui sait, peut être y-a-t-il quelques bonnes idées à glaner pour faire son C.V. ?

En savoir plus :

  • Le C.V. de Dieu se joue au Festival Avignon Le Off 2018, au Théâtre Actuel du 6 au 28 juillet à 20h45. Relâche les 17 et 22 juillet
  • Tournée du spectacle : du 13 septembre 2018 au 6 janvier 2019 à La Pépinière Théâtre à Paris
  • Durée du spectacle : 1h15
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)

    Check Also

    POINGS de Pauline Peyrade et Justine Berthillot image THÉÂTRE / CIRQUE

    [Critique] « Poings » de Pauline Peyrade et Justine Bertillot : L’effet d’un uppercut

    Présenté aux Scènes du Jura le 14 novembre 2018, Poings est l’adaptation théâtrale et circassienne …

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.