enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « La France contre les robots et autres textes » par Hiam Abbas et Jean-Baptiste Sastre
La France contre les robots et autres textes - Le Liberté, scène nationale de Toulon photo
© Alice Perotti

[Critique] « La France contre les robots et autres textes » par Hiam Abbas et Jean-Baptiste Sastre

Cet article est le 30e sur 44 pour Festival IN & OFF d'Avignon 2018

Avec La France contre les robots et autres textes, Hiam Abbas et Jean-Baptiste Sastre donnent à entendre un texte peu connu de Georges Bernanos qui décrit les ravages du capitalisme forcené sur les consciences. Une expérience surprenante. L’avis et la critique théâtre de Bulles de Culture.

Synopsis :

La France contre les robots et autres textes est un texte issus d’un recueil d’écrits de « combat » rédigés par Georges Bernanos au Brésil en 1944. C’est par un seul en scène que Jean-Baptiste Sastre prête sa voix à celle de l’auteur chrétien, figure énigmatique et inclassable.

Une dénonciation de la « machinisation » au festival Avignon Le Off 2018

La France contre les robots et autres textes - Le Liberté, scène nationale de Toulon photo 2
© Alice Perotti

Dans La France contre les robots et autres textes, le romancier Georges Bernanos, peu connu pour ses textes polémiques, s’en prend au capitalisme industriel et au développement incessant des machines, instruments de paresse et de cruauté. L’exemple que prend Bernanos appartient à son actualité : le développement de la technique moderne n’a t-il pas abouti à l’horreur croissante des deux guerres mondiales ? Et n’est-ce pas une jeune démocratie qui vient de faire exploser les premières bombes nucléaires ?

Le chrétien s’emporte contre la barbarie à laquelle mène le progrès, s’insurge contre ces machines qui viennent remplacer le spirituel. La civilisation contemporaine qui a émergé semble le révulser plus que tout. Le pouvoir du capitalisme financier le révolte, l’assouvissement des masses à cet ordre facilitateur l’écœure.

La figure timide de l’écrivain controversé se dessine ainsi au fil du spectacle, énigmatique et coupable, intrigante, perturbante, presque attachante dans la sincérité à la fois froide et chaleureuse qui émane de son discours.

La France contre les robots et autres textes : une harangue politique et sociale

Le ton du spectacle La France contre les robots et autres textes est éminemment polémique, vous l’aurez compris, et sa dimension oratoire est manifeste, comme en témoignent les fréquentes adresses aux « jeunes gens » et « jeunes filles ». Cette adresse à la jeunesse se justifie dans son propos par l’inconséquence de la génération qui est la sienne et le constat des horreurs ne peut qu’argumenter en ce sens.

Cette harangue rappelle que liberté et égalité ne se valent pas, que l’une est fragile et l’autre l’outil des plus terribles tyrannies. Le discours invite à une vigilance accrue de chacun, à un engagement de soi plutôt qu’à un militantisme politique dont la stérilité est pointée du doigt. Il y a quelque chose dans ce texte qui interpelle, dérange presque dans son étrange actualité.

La suite des événements, étrangère à l’écriture de Georges Bernanos, semble lui donner raison, et sa colère semble alors clairvoyance mystérieuse ou inquiétante. Porté splendidement par la voix et le jeu de Jean-Baptiste Sastre, souligné par de très beaux jeux de lumière et d’ombre et ponctué par de beaux moments musicaux, La France contre les robots et autres textes est un spectacle qui vous empêchera de vous endormir sur vos lauriers.

En savoir plus :

  • La France contre les robots et autres textes se joue au festival Avignon Le Off 2018, au Théâtre des Halles, du 6 au 29 juillet 2018 à 19h30. Relâche les 9, 16, 23 juillet 2018
  • Tournée du spectacle La France contre les robots et autres textes : du 17 au 20 octobre 2018 à Le Liberté, scène nationale de Toulon ; du 15 au 18 novembre 2018 au Théâtre de Suresnes Jean Vilar ; du 28 novembre au 1er décembre 2018 à La Cave Poésie René Gouzenne de Toulouse
  • Durée du spectacle : 1h30
  • Site officiel de Le Liberté, scène nationale de Toulon à l’origine du spectacle
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)

    Un commentaire

    1. je vois que notre critique travaille comme une forcenée le 14 juillet ….

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :