/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique Avignon Off] “Sisyphe Heureux” de François Veyrunes
Sisyphe Heureux de de François Veyrunes photo 2
© Guy Delahaye

[Critique Avignon Off] “Sisyphe Heureux” de François Veyrunes

Cet article est le 35e sur 44 pour Festival IN & OFF d'Avignon 2018

Le chorégraphe François Veyrunes nous invite à une relecture du mythe de Sisyphe dans une composition de danse contemporaine. L’avis et critique danse de Bulles de Culture sur le spectacle Sisyphe Heureux, vu au festival Avignon Le Off 2018.

Synopsis :

Connaissez-vous Sisyphe, cet être trouble qui a trompé plusieurs fois les dieux au point que Zeus le condamne à gagner le Tartare et à subir un châtiment éternel ? Voici notre Sisyphe condamné à monter sans cesse une roche au dessus d’une montagne qui sans cesse retombe en bas. La cruauté du châtiment reposant sur son éternité et sa répétition incessante.

Sisyphe Heureux au festival Avignon Le Off 2018

Sisyphe Heureux de de François Veyrunes photo 1
© Guy Delahaye

C’est donc à une relecture chorégraphique et chorégraphiée que vous convie François Veyrunes dans Sisyphe Heureux. Une succession de tableaux montre les danseurs en proie aux portes répétés de l’autre ou d’eux-mêmes. Duo, trio, solo, et tableau d’ensemble : le spectacle laisse place à toutes les configurations. De même, Sisyphe Heureux alterne ralentis, accélérés, répétions dans le même ou dans la nuance. Autant de paramètres qui font varier la représentation de la peine répétée, reconduite, éternellement recommencée.

Sisyphe Heureux : une ode à la danse

Si le philosophe Albert Camus voyait en Sisyphe une illustration de la destinée humaine, François Veyrunes semble relire ce mythe à travers le prisme de la pratique de la danse. Sisyphe devient alors le danseur ou la danseuse condamné-e à répéter toujours les mêmes gestes inlassablement.

Inlassablement, c’est bien là la différence que suggère François Veyrunes, montrant que dans la danse, la répétition est perfectionnement, accomplissement, dépassement de soi. En danse, la répétition du même est variation, et joie. Cela, les danseurs de Sisyphe Heureux en font la démonstration.

En savoir plus :

  • Sisyphe Heureux se joue au festival Avignon Le Off 2018, au Théâtre des Lucioles du 7 au 21 juillet 2018 à 14h. Relâche les 10, 11, 17 juillet
  • Tournée du spectacle : le 28 septembre 2018 dans le cadre de la Biennale de la danse de Lyon au Théâtre du Vellein de Villefontaine ; le 13 décembre 2018 à La Rampe La Ponatière Échirolles ;  le 9 janvier 2019 au Forum Falaise ; en mai 2019 à L’Artchipel – Scène nationale de la Guadeloupe ; les 10 et 11 octobre 2019 à l’Heure Bleue de Saint-Martin d’Hères
  • Durée du spectacle : 1h10
  • Site de la Compagnie 47•49 François Veyrunes
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.