enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] “Presque comme les autres” (2015) de Renaud Bertrand
Presque comme les autres de Renaud Bertrand photo
© DENIS Laurent/FTV

[Critique] “Presque comme les autres” (2015) de Renaud Bertrand

Rediffusé sur France 2 après un joli succès lors d’une première diffusion sur cette même chaîne en 2016 (plus de 4 millions de téléspectateurs), le téléfilm Presque comme les autres de Renaud Bertrand suit le parcours du combattant vécu par de jeunes parents pour faire diagnostiquer l’autisme de leur premier enfant. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur ce téléfilm diffusé le mercredi 27 juin 2018.

Synopsis :

Séverine (Julie-Marie Parmentier) et Christophe (Bernard Campan) sont de jeunes parents amoureux. Très vite, ils doivent reconnaître que quelque chose ne va pas chez leur fils Tom (Côme Rossignol de la Ronde), en dépit des propos faussement apaisants des pédiatres et médecins…

Presque comme les autres : le parcours du combattant

Dans le téléfilm Presque comme les autres, Tom a 3 ans et pourtant, il a toujours des difficultés à communiquer, à manger, à dormir, à interagir avec les autres enfants… Mais malgré l’accumulation de ces symptômes de trouble du développement, aucun des spécialistes consultés par ses parents ne semble s’inquiéter outre mesure. Seule une des nombreuses babysitteuses incapables de gérer leur fils ose un jour glisser un “Il n’est pas normal”. Pas normal ? Mais pourquoi ? Incapable d’apporter une raison médicale, les médecins se tournent alors vers les parents : et si c’était eux qui étaient responsables de l’état de leur enfant ? Et si c’était parce que la mère n’avait pas allaité son enfant ? Et si c’était parce que le père était plus âgé que la mère ?

Inspiré de l’histoire vraie vécue par le couple Gersende et Francis Perrin pour leur fils autiste et qu’ils ont raconté dans le livre Louis, pas à pas, publié en 2012 aux éditions Jean-Claude Lattès, le téléfilm Presque comme les autres, tourné à Bruxelles en Belgique par le réalisateur Renaud Bertrand et mis en musique par Grégoire Hetzel, revient sur le parcours du combattant qu’a vécu ces deux parents pour comprendre enfin ce qui arrivait à leur fils.

Un téléfilm révoltant et touchant

Presque comme les autres est d’abord le récit d’une mère courage, incarnée avec détermination par la comédienne Julie-Marie Parmentier, qui va sacrifier carrière et vie sociale pour son fils.
C’est ensuite l’histoire d’un père, interprété avec sobriété par l’acteur Bernard Campan (Combien tu m’aimes ?, L’homme de sa vie), qui, comble de l’ironie, va se retrouver être un acteur de pièces de théâtre comiques (Le Dindon de Georges Feydeau, Le Bourgeois gentilhomme de Molière) vivant un drame personnel au quotidien.
C’est aussi l’histoire magnifique d’un couple qui vit chacun à sa manière cette épreuve mais reste solide dans l’adversité.
Et c’est enfin l’histoire d’une famille avec ces bas mais aussi ces hauts comme lors de ces belles et touchantes scènes d’intimité parents/enfant. Ce dernier est d’ailleurs interprété par un Côme Rossignol de la Ronde troublant de vérité. Ce qui est logique car l’acteur est lui-même autiste — de même que l’autre enfant autiste, Roméo, rencontré par le personnage de Julie-Marie Parmentier vers la fin du téléfilm et qui n’est autre que Louis Perrin, le fils autiste de Gersende et Francis Perrin — et participe ainsi du désir du réalisateur Renaud Bertrand de retranscrire au mieux ce que peuvent vivre les parents de tels enfants au quotidien.

Bref, Presque comme les autres est un téléfilm révoltant et touchant qui rappelle les nombreuses batailles que doivent mener les parents au quotidien pour leur enfant, surtout quand celui-ci est différent.

Produits disponibles sur Amazon.fr

En savoir plus :

  • Presque comme les autres est diffusé sur France 2 le mercredi 27 juin 2018 à 20h55. Ce téléfilm sera également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.