enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « J’ai épousé un inconnu » (2015) de Serge Meynard
J'ai épousé un inconnu de Serge Meynard photo 1
© LEFEBVRE François/FTV

[Critique] « J’ai épousé un inconnu » (2015) de Serge Meynard

Cet article est le 222e sur 269 pour Programme TV de Bulles de Culture

Après un succès d’audience en 2015 (plus de 4,5 millions de téléspectateurs), France 2 rediffuse le téléfilm J’ai épousé un inconnu de Serge Meynard avec Déborah François et Philippe Bas. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur ce thriller diffusé le vendredi 29 juin 2018.

Synopsis :

Jeunes mariés. Bientôt un enfant. Le bonheur parfait. Pour leur lune de miel, Emma (Déborah François) et David (Philippe Bas) ont choisi une maison en forêt. Mais l’escapade vire au drame : attaquée par un homme masqué, Emma échappe de peu à la mort. Pour la police, aucun doute, David est le suspect numéro un : son étrange refus de coopérer, son absence inexpliquée au moment des faits, le témoignage d’une voisine, la fortune dont il hériterait… Le doute s’immisce dans l’esprit d’Emma. Connaît-elle vraiment l’homme qu’elle a épousé ?

J’ai épousé un inconnu : adaptation d’un roman policier américain

Une psychiatre pour adolescents en difficulté épouse un homme six mois après l’avoir rencontré et convole avec lui dans une maison isolée appartenant à celui-ci pour une lune de miel idyllique et accompagnée en musique par la chanson Fais-moi une place du duo Julien Clerc/Françoise Hardy. Problème : dès le soir-même, un homme masqué tente d’assassiner la jeune mariée avec une hache et tue un homme venu lui porter secours. Adaptation du roman policier éponyme de l’écrivaine américaine Patricia MacDonald (éditions Albin Michel, 2006), le téléfilm J’ai épousé un inconnu nous plonge dans un polar psychologique où les tentatives de meurtres sur une jeune épouse vont instiller peu à peu le doute au sein d’un couple où tout semble accuser le mari, étrangement absent lors de chaque agression et très discret sur son passé.

Un thriller peu inspiré

Tourné à Marseille et ses environs en 2014, l’unitaire fiction J’ai épousé un inconnu est un thriller très hitchcockien avec de nombreux clins d’œil au maître du suspense britannique, aussi bien dans le scénario d’Elsa Marpeau que dans la réalisation de Serge Meynard (La Nuit du réveillon, Le Poids des mensonges) et la musique d’Eric Neveux. Par contre, passé ces références, le téléfilm se révèle vite manquer de rythme et à avoir une mise en scène particulièrement appuyée. De même, côté casting, le duo Déborah François/Philippe Bas s’enferme dans leurs rôles de victime et de coupable idéal sans proposer davantage de complexités. Idem pour l’actrice Samira Lachhab (Maman a tort, Demain nous appartient)  qui surjoue la jeune flic de la ville trop sûre d’elle. Seul le comédien Olivier Rabourdin semble plus à l’aise dans le rôle certes classique du gendarme de terrain plus expérimenté mais ô combien plus juste et sobre ici.

Malgré tout, il faut reconnaître que la fiction J’ai épousé un inconnu arrive à mettre en place une mécanique du suspense autour du « Qui veut tuer la jeune mariée ? » et nous tient en haleine jusqu’au bout. Dommage cependant que la fin se révèlera aussi peu inspirée dans la forme et dans le fond que le reste de ce téléfilm.

En savoir plus :

  • J’ai épousé un inconnu est diffusé sur France 2 le vendredi 29 juin 2018 à 20h55. Ce téléfilm sera également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
  • Déconseillé aux moins de 10 ans
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.