//insérer vidéo facebook
// code Google Analytics
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « En liberté ! » : Pierre Salvadori en burlesque
EN-LIBERTE-photo-film-critique-avis-cannes-2018
© Claire NICOL

[Critique] « En liberté ! » : Pierre Salvadori en burlesque

Cet article est le 18e sur 24 pour Festival de Cannes 2018

En liberté !, film français du réalisateur Pierre Salvadori avec notamment Adèle Haenel, Vincent Elbaz et Pio Marmai est présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2018. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Yvonne (Adèle Haenel)  jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi (Vincent Elbaz), héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine (Pio Marmai) injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

 

En liberté !, Pierre Salvadori dans le burlesque

Depuis quelques films, Pierre Salvadori nous habitue à des comédies fines et gracieuses. On se souvient de Hors de Prix (2006) où Audrey Tautou rencontrait Gad Elmaleh pour une escapade sur la côte d’Azur. Dans la cour (2014) faisait se côtoyer Gustave Kervern, en concierge d’immeuble, et Catherine Deneuve, résidente retraitée. Avec En liberté !, on reste dans le registre de la comédie basée sur des rencontres. Néanmoins, le réalisateur va apporter encore plus d’originalité à son style. Jamais celui-ci n’aura été autant dans le burlesque.

On est d’emblée surpris par la mise en scène de En liberté !. En effet, la première scène, où le personnage de Vincent Elbaz découvre une planque de dealers, va se réécrire au rythme des histoires que racontent Adèle Haenel à son fils pour l’endormir. On est tout de suite dans le running gag. Le scénario va très vite assumer ce côté déconnecté du réel pour pousser les situations à l’extrême. Par exemple, il y a cet individu désespéré qui n’a de cesse d’avouer à la police qu’il a tué puis découpé ses proches. Cependant, les protagonistes policiers sont plus occupés par leurs amours et ne l’arrêtent pas alors qu’il vient carrément avec les corps.

Pio Marmai et Damien Bonnard, duo de choc

La force de la rencontre tient cette fois-ci notamment dans le personnage de Pio Marmai, devenu détraqué obsessionnel par son séjour en prison. Il est une caricature qui fait bien rire. Mais C’est surtout Adèle Haenel qui épate dans En liberté !. Celle qu’on avait déjà vu de nombreuses fois à Cannes (120 battements par minute, La Fille inconnue…) tient ici son premier grand rôle comique. Elle sait pourtant garder cette personnalité qu’on lui connait, relativement détachée limite froide, pour l’adapter au genre comédie.

Enfin, En liberté ! fait la part belle à l’acteur Damien Bonnard. Connu pour certains rôles secondaires (Dunkerque, D’après une histoire vraie), le comédien tient un beau rôle principal, tremplin pour lui confier les clés de futures comédies françaises. Son visage est extrêmement expressif, tel un jeune Gad Elmaleh sur le point enfin d’exploser.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 31/10/2018
  • Distribution France : Memento Distribution
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire