/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / MUSIQUE / FESTIVALS DE MUSIQUE / Festival Chorus 2018 : Une 30e édition grandiose avec Suprême NTM, Vitalic, Panda Dub, Her, Hyphen Hyphen, Gaël Faye…
image concert Suprême NTM
© Laetitia Davier / Bulles de Culture

Festival Chorus 2018 : Une 30e édition grandiose avec Suprême NTM, Vitalic, Panda Dub, Her, Hyphen Hyphen, Gaël Faye…

A l’affiche samedi du Festival Chorus des Hauts-de-Seine 2018 : Her, Panda Dub, Hyphen Hyphen, Ayo, The Bloody Beetroots, Vitalic

image concert Hyphen Hyphen
© Laetitia Davier / Bulles de Culture

Alors que les afterworks en semaine donnaient déjà un avant-gout du Festival Chorus des Hauts-de-Seine 2018, la programmation du week-end vaut aussi le détour avec plus 9 heures de musiques non-stop, le samedi et plus de 7 heures le dimanche au cœur d’un lieu unique sur l’île Seguin. Et pour cette première journée,  22 groupes étaient l’affiche dont Her, Panda Dub, Hyphen Hyphen, Ayo, The Bloody Beetroots, Vitalic, Faada Freddy… Alors que sur le parvis, la pop aérienne du duo Monterosso envahitt les airs dès 16 heures devant nombre de festivaliers, l’auditorium ne pas pas à en accueillir d’autres pour écouter le duo Cabadzi. Mais c’est non loin, à la Grande Seine que notre attention s’est portée avec la venue du groupe Her. Au fil des titres, l’univers de soul moderne teinté d’électro enchante. Le public vibre avec passion et émotion jusqu’à reprendre en chœur le titre Five Minutes pour un final exaltant.

A l’extérieur, l’ambiance est hip-hop soul avec le flow de Danista et la scène du Club Riffx prend des airs de voyage avec R.O x Konoba du haut de On our knees. Sur la Grande Seine, c’est Hyphen Hyphen qui revient déchainer la foule pendant que Chaton fait planer sa poésie. Énergie débordante et communicative, le sol tremble avec Hyphen Hyphen. Ça saute bras levés au fil des titres et notamment sur Like a boy, Just Need Your Love. Quelle fougue ! La fête bat son plein et ne s’apprête pas à retomber de sitôt !

L’électro de Clément Bazin rempli ensuite les airs alors que les beats entraînants de Panda Dub, producteur venu de Lyo,n transforment la Grande Seine en clubbing géant. Propulsion des basses, samples ethniques, tunes electro, textures aériennes, la foule est transportée et comme soulevée par la puissance des beats. Pause douceur, direction l’Auditorium pour savourer l’univers élégant de la chanteuse Ayo, uniquement accompagnée sur scène par un pianiste. Live intimiste et savoureux où le public s’enveloppe de joie au fil des titres Why, d’une reprise improvisée de Ne me quitte pas et du fameux Down on my knees. Tandis que Nasser et le tandem Addictive TV agitent le public autour des autres scènes, The Bloody Beetroots font hurler les guitares sur fond d’électro et ça décoiffe. Aucun répit ne sera permis : mains levés, sauts déchaînés de rigueur !

Du côté de l’Auditorium, Faada Freddy et une cinquantaine de musiciens amateurs et professionnels livrent avec joie une world musique ensoleillée et positive ultra communicative. Minuit, le sourire aux lèvres, direction de nouveau la Grande Seine pour le dernier live du jour avec Vitalic ODC Live. Et quand Vitalic prend le contrôle des platines, le show est grandiose. Techno, disco, rock et pop se parent d’électro et de carrés lumineux dans les airs tandis que les beats s’emparent de la foule et l’électrise avec frénésie.

https://twitter.com/bullesdeculture/status/982764295904747520

Laetitia Davier

Laetitia Davier

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Passionnée de films et de séries TV.

Top 4 Cinéma : "The Revenant" (2015), "Le Loup de Wall Street" (2013), "Gone Girl" (2014), "Shutter Island" (2010)

Top 6 TV : "Homeland", "House of Cards", "True Detective", "The Knick", "Suits", "The Affair"
Laetitia Davier

Les derniers articles par Laetitia Davier (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.