enfr
Accueil / MUSIQUE / ALBUMS / EP / [Critique] « Cure » (2018) : Eddy de Pretto dans les racines du rap habité
Eddy de Pretto image pochette album cover Cure

[Critique] « Cure » (2018) : Eddy de Pretto dans les racines du rap habité

Un verbe sans filtre, âpre et sexuel qui a renvoyé à pas mal de médias (et autres oreilles) l’image de Stromae mais Eddy de Pretto a suffisamment de personnalité et de force en lui pour balayer l’image. L’avis de Bulles de Culture sur l’album Cure avec des morceaux convoquant la nuit, la fête, la drogue, l’éducation des parents.

Cure d’Eddy de Pretto, manifeste rêche et sauvage

Eddy de Pretto photo
© V. Ducard

Abrupt, acerbe, parfois agressif, Eddy de Pretto, c’est la chanson française qui fait un pas de côté et le rap français qui n’a désormais plus peur d’être sensible. Le jeune homme de 24 ans, originaire de Créteil (Val-de-Marne), montre qu’il en a dans la cervelle avec 15 pistes aux textes ciselés et matures sur Cure, un premier album paru sur le label Initial Artist Services chez Universal Music. Une sorte de manifeste, une sorte de colère pour crier son envie d’être au monde… Un monde en lambeaux où il rend notamment hommage à sa maman (Mamère) et critique l’époque actuelle (Normal).

En pleine conscience

Eddy de Pretto pourrait être la nouvelle étoile qui saura réconcilier les adeptes du rap et les gens qui y sont allergiques, notamment avec le titre Musique Douce sur l’album Cure. Mais pas que… Il entend bien brouiller, sans être ultra engagé au point d’organiser des manifestations, un peu les pistes des codes. Sur Kid, il récupère les discours sur la virilité masculine car ayant grandi en banlieue, ce jeune homme qui ne fait pas mystère de son homosexualité a conscience des codes et des normes. Idem pour le passage de l’alternatif au mainstream. Ses récents passages sur Canal+ et France 2 pour des interviews devraient l’y aider.

Les 5 avril, 19 avril et 2 mai 2018, Eddy de Pretto se produira à La Cigale, à Paris. Un passage parmi tant d’autres dates en France et en Belgique.

En savoir plus :

Produits disponibles sur Amazon.fr

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.