enfr
Accueil / LITTERATURE / [Critique] « L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus » : Graines de vers sèment grande poésie
L'Ardeur - ABC poétique du vivre plus par Bruno Doucey et Thierry Renard image couverture du livre

[Critique] « L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus » : Graines de vers sèment grande poésie

Établie par Bruno Doucey et Thierry Renard, L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus est une belle anthologie parue à l’occasion du Printemps des Poètes 2018. L’avis de Bulles de Culture.

Synopsis :

Comme l’indique la poétique quatrième de couverture et son charmant acrostiche, cette anthologie tutélaire du Printemps des Poètes 2018 se propose de jouer avec les lettres. Un mot pour chaque lettre de l’alphabet. Un mot en rapport avec le thème de cette année bien sûr : l’Ardeur.

L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus : Une entreprise vertigineuse

Aux Éditions Bruno Doucey, la poésie est une philosophie et le printemps des poètes est éternel. En témoigne cette tentaculaire anthologie : un mot par lettre de l’alphabet, en rapport avec le thème de l’ardeur, et plusieurs poèmes par mot, trois ou quatre pour tout vous dire.

Pour chacun de ces mots choisis, cela fait au moins trois poètes différents. Et comme il s’agit d’être varié, aucun poète n’apparaît deux fois. Et puisqu’il s’agit d’être dans l’air du temps, le plus ancien date de 1947, une poignée d’autres du XXe siècle, et l’immense majorité des textes a moins de cinq ans d’âge. Ce n’est pas que Bruno Doucey et Thierry Renard sèchent leurs classiques – les classiques apparaissent à chaque page de titre de L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus – mais c’est que l’ambition affichée est de présenter la poésie dans sa diversité inconnue.

Tentaculaire, nous vous disions. L’exploration que nous proposent Bruno Doucey et Thierry Renard est en outre éclectique : Allumette, Brûlure, Colibri, ou encore Harangue, Ivresse, Jouer, et pour finir Watt, Xénophile, Youyou et Zèbre. Les mots-clefs choisis par les deux poètes sont parfois attendus (Rage, Vagabondage ou même Kamasutra), et parfois de belles surprises (Quichotte, Maritime), et même de lumineuses idées, comme dans les pages Gavroche où nous découvrons les poètes en herbe lauréats du prix RATP.

Un cœur à feu, un monde à sang

Si votre attention suit le fil des mots que nous égrainons, il ne vous aura pas échappé que L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus est assez naturellement, et évidemment, d’une forte tonalité lyrique. Le lyrisme dépasse largement les pages du L. Si le A désigne Allumette, c’est que l’Amour parcourt bon nombre de pages dans le recueil ; si le E désigne Effort et non Émotion, c’est qu’il n’est de poème sans ardente émotion. Aussi de pittoresques découvertes, comme le splendide calligramme de Simon Attia, Plongeon victorieux, traduit de la langue des signes, et qui orne les pages de Fougue.

Si le cœur brûle, c’est également de tristesse sur les cendres du monde, les incendies meurtriers des conflits armés, les embrasements effarés des emportements les plus iniques. Si une juste colère traverse les sections Harrangue, Rage ou Pavé, c’est parfois le désarroi qui étincelle. Cela donne lieu à des textes bouleversants, comme le magistral J’ai kayaké de Pef nous rappelant l’image de cet enfant échoué mort sur les plages de Turquie, le saisissant Vendredi 13 de Capitaine Alexandre ou le magnifique Danseur des ruines de Michel Ménaché qui survole les brasiers syriens.

Car, autre conviction tenaillée à la politique des Éditions Bruno Doucey, la poésie vivante est une poésie du monde, une poésie qui ouvre les yeux sur les catastrophes qui l’entourent, qui dénonce, déplore, qui transforme l’horreur fulgurante en lueur de beauté pour que l’oubli soit impossible, pour que les consciences s’éveillent, que les cœurs s’indignent, que la fraternité advienne. Vibrez avec ce splendide recueil, vous ne le regretterez pas !

Produits disponibles sur Amazon.fr

En savoir plus :

  • L’Ardeur – ABC poétique du vivre plus, anthologie établie par Bruno Doucey et Thierry Renard, Éditions Bruno Doucey, février 2018, 252 pages, 19 €
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.