//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [Interview] Vladimir de Fontenay, réalisateur de « Mobile Homes »
Mobile Homes de Vladimir de Fontenay image tournage-8
© D.R.

[Interview] Vladimir de Fontenay, réalisateur de « Mobile Homes »

« À la fin le film devient indissociable de sa fabrication et de l’entreprise humaine qu’il y a derrière »

 

Mobile Homes de Vladimir de Fontenay image tournage-2
© D.R.

Bulles de Culture : Quel souvenir l’équipe de Mobile Homes garde-t-elle de ce tournage épique ?

Vladimir de Fontenay : Les producteurs, les chefs de poste… à la fin on avait l’impression de revenir d’une tempête. Au moment où on a été sélectionnés à Cannes, tout le monde a pleuré. Parce qu’on avait tellement souffert. On n’y croyait pas : on n’avait pas de distributeur au moment de tourner le film… D’une certaine manière les efforts avaient payé.
Les gens me disaient tous : « C’est la pire expérience de tournage de ma vie ». Notre maquilleuse Brandi Boulet qui était la maquilleuse de Tom Hardy dans The Revenant disait que le tournage de Mobile Homes était pire. Parce que dans The Revenant, il y avait une forme de confort dans l’adversité.
Mais d’un autre côté, j’aime bien quand il y a une porosité entre le film et sa fabrication. Il y avait une urgence dans la fabrication du film et pour les comédiens qui jouaient des rôles si compliqués. Il y avait une sorte d’adversité qui transparait à l’écran dans le jeu. À la fin, le film devient indissociable de sa fabrication et de l’entreprise humaine qu’il y a derrière.

Propos recueillis le 26 mars 2018 à Paris en France. Les illustrations de cet article sont des photos personnelles du tournage du long métrage Mobile Homes que nous a confiées l’auteur-réalisateur Vladimir de Fontenay.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 04/04/2018
  • Distribution France : Nour Films
Marie Deconinck

Marie Deconinck

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Comédienne franco-québécoise, scénariste à mes heures et surtout obsédée de cinéma, j'aime les oeuvres flamboyantes et hypersensibles (Terrence Malick, Leos Carax, Charlie Kaufman, Xavier Dolan, David Lynch, Les frères Coen, Coppola...).

Top 5 Cinéma : "Nos meilleures années" (2003),"The Tree of Life" (2011), "Fargo" (1996), "Apocalypse Now" (1979), "Les enfants du paradis" (1945), "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" (2004)
Marie Deconinck

Les derniers articles par Marie Deconinck (tout voir)

    Laisser un commentaire