enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Nobody’s Watching » (2017) : La mélodie de New York

[Critique] « Nobody’s Watching » (2017) : La mélodie de New York

Nobody’s Watching (Nadie Nos Mira), nouveau film de Julia Solomonoff, sort en salles le 25 avril 2018. Il offre une vision singulière de New York avec ses personnages en quête de réussite. L’œuvre est pleine d’idéalisme avec un côté très touchant. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Nico (Guillermo Pfening) est un comédien argentin tout juste installé à New York. Dans l’attente de trouver un rôle, il enchaîne les petits boulots pour s’en sortir… Sa vie affective et sociale s’en trouve bouleversée. Quand un ancien amant (Rafael Ferro) lui rend visite, tout vacille, l’obligeant à se confronter aux raisons de son exil.

Nobody’s Watching, vers une quête de la reconnaissance

Quand on découvre Nico, on est forcément plein d’empathie. Ce garçon serviable garde gracieusement les enfants de son amie. En Argentine, il est une star de télénovela. Mais il rêve d’autres choses comme d’être une célébrité hollywoodienne. Arrivé à New York, il va de casting en casting en attendant le rôle qui le fera émerger. A la manière d’une passion déjà dépeinte dans La La Land (Damien Chazelle), l’échec va être dur à affronter pour le personnage. L’exclusion va le plonger dans une torpeur extrême, montrant encore une fois que le concept de la célébrité peut parfois bruler les ailes. La réalisatrice Julia Solomonoff mélange également cette quête de reconnaissance à une passion amoureuse gay compliquée. L’amour impossible avec son ancien producteur, prétendument hétérosexuel, est quelque chose dont veut s’extirper Nico. Mais là encore, cette résistance va le faire tomber dans une solitude dévastatrice.

New York, charme d’un regard venu de l’étranger

Au service de l’histoire, la caméra sublime un paysage urbain grâce à de très beaux plans de l’île de Manhattan, prise en bordure de la jetée. La réalisatrice Julia Solomonoff donne à l’image de son film un ton à la New York Melody (John Carney) avec aussi ce charme d’un regard extérieur venu de l’étranger. Nobody’s Watching est donc un joli conte moderne sur fond de difficultés sociales.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 25/04/12018
  • Distribution France : Epicentre Films
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.