enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Apparences et Vérités » par Elie Salleron : Ne vous fiez ni aux premières, ni aux secondes
Apparences et Vérités théâtre photo 3
© D.R.

[Critique] « Apparences et Vérités » par Elie Salleron : Ne vous fiez ni aux premières, ni aux secondes

La Comédie Tour Eiffel accueille la pièce d’Eric Patrux, Apparences et Vérités, mise en scène par Elie Salleron. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur cette pièce à rebondissements.

Synopsis :

Antoine (Charles-André Lachenal), un jeune ingénieur, aborde dans un café celle qui deviendra la femme de sa vie, Juliette (Marie Macaire) professeure de philosophie. Une idylle placée sous les meilleurs auspices. C’est sans compter sur la crainte d’Antoine vis-à-vis de son milieu social et de ses origines, à l’heure où Juliette doit rencontrer son père (Philippe Van Labeke), un syndicaliste campagnard, proche de l’ancienne petite amie d’Antoine (Louise Vigner) et de son amoureux éperdu (Basile Pouthe)…

Apparences et Vérités : Une pièce intelligente

Apparences et Vérités présente deux intérêts fondamentaux. Le premier est celui d’allier avec intelligence humour et références intellectuelles sans verser dans un verbiage ennuyeux. L’écriture se veut fine et efficace tout à la fois. Pari réussi. La seconde qualité de la pièce réside dans un retournement de situation cocasse et bien pensé. Une passion amoureuse entre deux jeunes gens dont les milieux sociaux et les codes semblent à première vue totalement différents est un classique du théâtre à travers les âges, auquel Eric Patrux apporte une grande touche d’originalité. Sans tomber dans une version insipide de la lutte des classe, il manie les clichés avec dérision, croque des instants de vie avec sarcasme, tout en portant un regard bienveillant sur ses personnages. La mise en scène d’Elie Salleron se veut de son côté minimaliste, à raison. L’attention du spectateur est toute entière resserrée sur le développement de l’intrigue.

Des comédiens attachants

L’alchimie entre les comédiens qui portent la pièce Apparences et Vérités est criante. Un certain raffinement préside au jeu de chacun. Philippe Van Labeke est épatant dans le rôle de ce père marxiste que son fils méprise éhontément. Charles-André Lachenal et Marie Macaire forment un couple décapant tandis que Louise Vigner et Basile Pouthe apportent tous les deux une touche de fraîcheur qui sied bien à la pièce. Une jolie création !

En savoir plus :

  • Apparences et Vérités d’Eric Patrux, mis en scène par Elie Salleron, à la Comédie Tour Eiffel (Paris, France), du 4 janvier au 29 mars 2018, le jeudi à 20H30
  • Apparences et Vérités sera joué au Théâtre Pixel Avignon (salle Bayaf) du 6 au 29 juillet à 15h30 lors du festival Avignon Le Off 2018
Agathe M.

Agathe M.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Croqueuse d'art, j'aime découvrir et faire découvrir des œuvres éclectiques.

TOP 3 Cinéma : Vittorio de Sica, Pasolini, Visconti
TOP 3 Littérature : Schnitlzer, Kundera, Roth
TOP 3 Théâtre : Brecht, Anouilh, Claudel
Agathe M.

Les derniers articles par Agathe M. (tout voir)

    Check Also

    POINGS de Pauline Peyrade et Justine Berthillot image THÉÂTRE / CIRQUE

    [Critique] « Poings » de Pauline Peyrade et Justine Bertillot : L’effet d’un uppercut

    Présenté aux Scènes du Jura le 14 novembre 2018, Poings est l’adaptation théâtrale et circassienne …

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.