//insérer vidéo facebook
// code Google Analytics
enfr
Accueil / LITTERATURE / [Critique] « L’amour qu’elle n’attendait plus » (2018) de Jean-Claude Kaufmann
L'amour qu'elle n'attendait plus - Jean-Claude Kaufmann image livre

[Critique] « L’amour qu’elle n’attendait plus » (2018) de Jean-Claude Kaufmann

L’amour qu’elle n’attendait plus est un énième livre sur l’engagement du célèbre et très demandé sociologue Jean-Claude Kaufmann, mais sous la forme de roman. L’héroïne tout droit sorti d’un film à l’eau de rose va-t-elle s’en sortir et s’aimer un peu plus ? Ce qui était bien parti pour se révèle au final décevant. L’avis de Bulles de Culture.

Synopsis :

Anastasia se sent piégée, piégée par son mari qu’elle n’aime pas, déçue par un amant dont elle attend trop. Anastasia est absente de sa propre vie car elle ne croit pas vraiment à l’amour . Comment va-t-elle gérer ces relations frustrantes qui ne l’épanouissent pas ? Sous la forme épistolaire, Jean-Claude Kaufmann, qui se met en scène lui-même, explore les ressorts des forces destructrices entretenues par des couples qui vivent et restent ensemble sans s’aimer. Au fil de leurs échanges, Jean-Claude Kaufmann va aider Anastasia à dénouer les liens toxiques qu’elle entretient avec les hommes de son entourage jusqu’à ce qu’elle ouvre les yeux sur ce que peut être aussi le véritable amour…

L’amour qu’elle n’attendait plus : Une demande de conseils

Jean-Claude Kaufmann image
© Julien Poupart

L’amour qu’elle n’attendait plus est sorti au bon moment : un peu avant la Saint-Valentin. Ce jour-là, les responsables des rubriques Amour (et même Sexo) des magazines papier et online ont du être envahis par les courriers de conseils. Comment trouver l’amour ? Comment le garder ? Comment ranimer la flamme ? Comment le/la surprendre ? Jean-Claude Kaufmann, en qualité de sociologue, fait partie de ces experts du sentiment amoureux donnant volontiers des conseils tirés de leurs analyses et de leurs expériences pour réussir sa vie de couple. Prolifique, il a notamment publié Premier matin : comment naît une histoire d’amour, La femme seule et le prince charmant, Agacement, les petites guerres du couple

Cinq histoires en une

En 2018, avec le livre L’amour qu’elle n’attendait plus, accompagné d’une très jolie couverture, il s’essaie à un genre différent : mixer cinq histoires en une pour offrir une fiction sous forme épistolaire. Au début et jusqu’à la moitié, cela ne se voit pas, mais par la suite, le lecteur a hélas le sentiment de faire du surplace. C’était pourtant parti pour être une réussite : l’auteur est intéressé par les nœuds émotionnels de l’héroïne en détresse dont le pseudonyme rappelle furieusement 50 nuances de Grey. Le point de départ : une non-estime, un non-apprentissage vers l’amour de soi.

Blocages et surplace

Le choc des cultures et des éducations continuent à faire rage en silence dans l’inconscient de chacun, produisant des décharges émotionnelles quand un objet ou une attitude révèlent pour la millième fois une émotion ou un événement traumatisant enfoui en soi. D’innombrables tactiques sont alors déployées : guerrières (vengeances et agressions à l’Autre), neutres (bouderies) ou passionnellement amoureuses (s’attacher à une mauvaise personne). Et pour l’histoire agitée de L’amour qu’elle n’attendait plus, tout est basé sur les agacements qui empêchent l’héroïne d’aller vers l’épanouissement de sa personne. Or, comme nous sommes dans un roman, Jean-Claude Kaufmann aurait sans doute dû prendre note de l’importance des péripéties et de la rythmique propre aux meilleures séries américaines. Car au final, L’amour qu’elle n’attendait plus apparaît comme un roman facile pour toute personne ayant un peu versé dans la psychologie, les mécanismes de relations et de développement. Pour âmes (très) fleur bleue donc.

Produits disponibles sur Amazon.fr

En savoir plus :

  • L’amour qu’elle n’attendait plus de Jean-Claude Kaufmann, éditions Hugo & Cie, Hugo Doc, collection New Life, 1er février 2018, 16.95 euros

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Laisser un commentaire