/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / CINEMA / [Interview & Concours] « L’Assemblée » (2017) : Rencontre avec la réalisatrice Mariana Otero
Mariana Otero
© Epicentre Films

[Interview & Concours] « L’Assemblée » (2017) : Rencontre avec la réalisatrice Mariana Otero

A l’occasion de la sortie en vidéo de L’Assemblée, un film documentaire sur le mouvement Nuit Debout, Bulles de Culture a rencontré sa réalisatrice Mariana Otero. La documentariste revient sur ce film créé dans des conditions particulières. Notre interview et notre concours pour gagner des DVD du film.

Synopsis :

Le 31 mars 2016, Place de la République à Paris naît le mouvement Nuit Debout pour protester contre la « loi travail » El Khomri. Pendant plus de trois mois, des gens venus de tous horizons s’essayent avec passion à l’invention d’une nouvelle forme de démocratie. Comment parler ensemble sans parler d’une seule voix ?

Interview de Mariana Otero, réalisatrice du documentaire L’Assemblée

Bulles de Culture :  Comment filme-t-on un évènement d’actualité tel que Nuit Debout ?

Mariana Otero : Je n’arrive pas au départ avec le projet de filmer Nuit Debout. Je suis arrivée comme militante avec l’appel de François Ruffin contre la loi El Khomri. En discutant en assemblées, on a décidé de ne pas rentrer chez nous et de se rassembler. J’ai participé activement à Nuit Debout en rentrant dans la commission « Communication ». A la base, je n’avais pas envie de faire un film. Au fur et à mesure du mouvement, j’ai trouvé que le projet était tellement émouvant avec cette écoute mutuelle qui se construisait. J’ai donc été cherchée une caméra pour filmer. Au début, c’était juste pour mettre sur internet, notamment pour rendre compte des évènements qui se passaient au quotidien. J’ai mis des vidéos sur un site, appelé Les yeux de marianne. Puis, je me suis dit que cette mise en ligne ne rendait pas compte du travail des citoyens sur cette place. Il fallait que je choisisse un angle pour traiter l’évènement plutôt que d’essayer de tout filmer. J’allais donc axer mon tournage sur la commission « Démocratie sur la place». Dans ma tête, j’étais déjà en train de commencer à faire un film.

Bulles de Culture : Est-ce que vous saviez l’ampleur qu’allait prendre le mouvement ?

Mariana Otero : D’abord, ce qui m’a ému dans Nuit Débout, c’est le cadre donnée pour une parole ouverte. Cela fait écho à mon travail de cinéaste. J’ai souhaité ne pas construire mon récit comme mes précédents films. Ainsi, il n’y a pas de personnages dans L’Assemblée. Il n’y a pas d’ »héroïsation ».
J’ai trouvé en cela que le mouvement Nuit Debout était très inédit. Dans cette circulation de la parole, il y avait une recherche d’égalité dans cette volonté de donner la parole à des gens qui ne l’ont pas forcément habituellement. Il y avait un défi dans lequel chacun devait parler avec une écoute de tous. C’est incroyable. Dans L’Assemblée, j’ai essayé de recréer une atmosphère. Nuit Debout avait décidé de ne pas décider. Il y avait cette affirmation très forte d’une démocratie participative fondée uniquement sur le débat d’idées. Dans mon film, j’essaie de mettre en avant la complexité du mouvement sans donner mon avis. Moi je ne juge pas, je raconte.

« Je me suis faite arrêter alors que je filmais un rassemblement devant l’Assemblée Nationale »

Bulles de Culture : Quelles ont été les principales difficultés autour de ce film ? 

Mariana Otero : Autour de Nuit Debout, il y avait beaucoup de caméras et de gens qui filmaient. Cela m’a perturbé car c’est très bizarre de filmer entourée de personnes munies de caméras. D’habitude, il y a quelque chose de sacralisé autour des gens que je filme. Là, c’était autre chose. Il y avait des caméras partout. C’était un peu compliqué, notamment lorsque les autres caméras se mettaient devant moi quand je cadrais.
L’autre chose perturbante, c’était les flics. Je me suis faite arrêter alors que je filmais un rassemblement devant l’Assemblée Nationale.

Bulles de Culture : Quelle logistique a-t-on pour filmer L’Assemblée

Mariana Otero : J’avais ma caméra habituelle. J’ai travaillé avec un peu moins de matériel au niveau du son mais ce n’était pas très différent de d’habitude. Ce qui était vraiment différent, c’était de pas avoir écrit à l’avance. Je devais prendre des décisions très rapidement.

Bulles de Cuture : Et vos projets à venir ? 

Mariana Otero : Je suis en train de préparer un film avec des archives et des photos. Je travaille sur quelque chose d’extrêmement écrit pour le coup. Ce qui est compliqué, ce sont les financements. En effet, il est difficile aujourd’hui de demander à un producteur de nous suivre sans lui apporter en amont un travail extrêmement écrit pour le rassurer.

Propos recueillis par téléphone le 21 février 2018.

En savoir plus :

  • L’Assemblée est disponible en DVD chez Epicentre Films depuis le mardi 6 mars 2018

Produits disponibles sur Amazon.fr

Page suivante, gagnez des DVD du film L’Assemblée

Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    7 Commentaires

    1. Bonjour je vous remercie pour votre jeu concours. Je suis très curieux de découvrir ce documentaire qui nous montre une autre vision de la politique. Un nouvel espoir était né.

    2. Bonsoir !

      Merci pour ce concours !

      J’avoue être une mordue de documentaire mais celui-ci m’intrigue plus que les autres car lorsque le mouvement Nuit Debout j’ai été un peu perdue sur le pourquoi du comment !

      Belle soirée !

    3. Objeservateur de loin de ce mouvement, j’espère gràce à ce concours pouvoir me faire une autre opinion…
      Naissance et mort d’un ensemble de manifestations des déçus de la gauche ?
      Le mouvement a beaucoup été caricaturé
      J’ai souvent entendu ‘Nuit debout dors le jour »
      Appréciant Ruffin notamment son « Merci patron » j’espère le retrouver dans ce documentaire
      Merci pour ce concours au combien intéressant

    4. Bonjour, je tente ma chance avec plaisir car je suis passée un peu à coté de ce mouvement, faute de temps, j’aimerais rattraper mon retard et comprendre l’exaltation autour de ce mouvement, de plus j’adore Ruffin que j’ai eu la chance de découvrir dans merci patron ou j’ai beaucoup apprécie son combat pour faire entendre les petites voix du peuple. Je suis donc très curieuse et j’ai envie de découvrir ce documentaire. Merci pour ce concours, je suis abonnée a la newsletter et je suis la page FB sous le pseudo Veronique LS. Belle journée

    5. Bonjour,
      Merci pour ce concours.
      J’ai très envie de voir ce documentaire.

    6. Hello 😉 c’est le type de documentaire que je n’ai pas du tout l’habitude de regarder !! ça serait l’occasion de découvrir ce concept d’une nouvelle idée de la démocratie et d’en apprendre davantage car je dois dire que c’est un peu le flou dans ma tête !!! et vraiment excellent qu’il y ait encore des gens qui souhaitent changer la façon dont fonctionnent nos institutions !!
      merci à vous !

    7. J’aimerais beaucoup découvrir ce documentaire de Mariana Otero sur l’empirisme du mouvement Nuit debout.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :