/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] “The Disaster Artist” (2017) de James Franco
The Disaster Artist affiche film

[Critique] “The Disaster Artist” (2017) de James Franco

The Disaster Artist est une comédie retraçant l’incroyable tournage de The Room, l’un des plus grands nanars jamais tournés. Devant et derrière la caméra, James Franco se met dans la peau du désastreux acteur/réalisateur à l’origine du fameux “chef d’œuvre” : l’inénarrable Tommy Wiseau. L’avis de Bulles de Culture.

Synopsis :

En 2003, Tommy Wiseau (James Franco), artiste passionné mais totalement étranger au milieu du cinéma, entreprend de réaliser un film. Sans savoir vraiment comment s’y prendre, il se lance… et signe The Room, le plus grand nanar de tous les temps. Comme quoi, il n’y a pas qu’une seule méthode pour devenir une légende !

The Disaster Artist : Les coulisses d’un fascinant désastre

À l’origine de The Disaster Artist, il y a The Room, film légendairement raté, tourné en 2003 par Tommy Wiseau. Depuis sa sortie désastreuse, un véritable culte s’est créé autour du film, régulièrement célébré à travers le monde dans de nombreuses projections spéciales « nanar ». La fascination autour de The Room est totalement lié à son réalisateur-scénariste-interprète : le mystérieux Tommy Wiseau. D’âge et d’origine inconnue, il a entièrement auto-produit son film avec un budget faramineux de plus de six millions de dollars. Là encore, impossible de savoir d’où provient tout cet argent.

La fascination autour de Tommy Wiseau vient aussi de la triste manière dont il crève littéralement l’écran dans chacune des scènes de son film surréaliste. En plus de son physique et son langage corporel perturbant, le flagrant amateurisme de l’« acteur-réalisateur » n’a d’égal que sa sincérité et son immunité au ridicule. C’est là que s’exerce toute la « magie » de The Room que James Franco va essayer d’honorer dans The Disaster Artist.

Tommy Wiseau à l’honneur

The Disaster Artist est l’adaptation du livre du jeune acteur Greg Sestero, embarqué malgré lui dans la production d’un film qui marquera à jamais sa carrière. C’est le sympathique Dave Franco (Nerve, Nos pires voisins 2) qui tient ce rôle de jeune premier naïf avec son enthousiasme habituel. En plus de son jeune frère, James Franco s’est entouré de sa clique habituelle pour son film et c’est sans surprise que l’on retrouve aussi Seth Rogen (This Is the EndThe Interview) dans un second rôle efficace. Il en ressort une complicité certaine, mais cette familiarité plonge quelque peu The Disaster Artist dans la facilité plutôt que dans l’originalité.

Mais au final, ce défaut ne va pas trop plomber le film tellement le Tommy Wiseau de James Franco capte toute l’attention du spectateur. Son imitation de l’acteur est en effet absolument parfaite. Pour y parvenir, James Franco a gardé l’accent et le maniérisme si particulier de Tommy Wiseau tout au long du tournage (au grand dam de Seth Rogen). Mais contrairement aux rumeurs, il n’est pas resté intégralement dans la peau de son personnage, comme aurait pu le faire par exemple un Daniel Day-Lewis.

Tout comme The Room, l’intérêt de The Disasteur Artist tourne autour de Tommy Wiseau et son incarnation fidèle par James Franco. Sa prestation, récompensée aux Golden Globes 2018, vient entretenir l’étrange fascination qu’exerce encore aujourd’hui cet improbable “film culte” et son mystérieux réalisateur.

En savoir plus :

  • Date de sortie France :07/03/2018
  • Distribution France : Warner Bros. France
Emilio M.

Emilio M.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de films et de séries, made in USA et d’ailleurs…

TOP 3 Films récents : "The Revenant" (2015), "Sicario" (2015), "Boyhood" (2014)
TOP 3 Séries : "The Wire" (2002-2008), "The Office" (US) (2005-2013), "Louie" (2010-...)
Emilio M.

Les derniers articles par Emilio M. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.