enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / INTERVIEW TV / [Critique & Interviews] « Les bracelets rouges » saison 1 : Un hymne à la vie
Les bracelets rouges saison 1 affiche

[Critique & Interviews] « Les bracelets rouges » saison 1 : Un hymne à la vie

Cet article est le 6e sur 6 pour #FFTV2017

Adaptation d’une série à succès espagnole, la série télévisée Les bracelets rouges de Marie Roussin nous plonge au cœur des hôpitaux dans le quotidien des enfants malades et de leurs parents. L’avis de Bulles de Culture sur Les bracelets rouges saison 1, diffusé sur TF1 à partir du lundi 5 février 2018, et notre rencontre avec l’équipe lors du Festival de la Fiction TV de La Rochelle 2017.

Synopsis :

Thomas (Audran Cattin), 15 ans, atteint d’un cancer du tibia, entre à l’hôpital pour y subir une opération. Il y fait la connaissance de Clément (Tom Rivoire), son camarade de chambre, un habitué des lieux. Pendant ce temps, Sarah (Esther Valding), une fille à papa de 13 ans, fait un malaise en pleine cour de récré, tandis que Mehdi (Azize Diabate) arrive sur un brancard avec de multiples fractures après un accident de moto.

Les bracelets rouges saison 1 : L’adaptation d’une série catalane

Les bracelets rouges saison 1 est donc l’adaptation de la série catalane Polseres vermelles (2011- 2013) d’Albert Espinosa et Pau Freixas. Celle-ci est basée sur l’histoire vraie et les souvenirs /anecdotes de son cocréateur Albert Espinosa qui jeune, a eu un très long cancer à répétition qui lui a fait passé une dizaine d’année à l’hôpital où il a perdu une jambe, un poumon… Cette série espagnole qui a eu 24 épisodes pour sa première saison a donc été adaptée en France en 6 épisodes de 52 minutes pour TF1 par la scénariste Marie Roussin : « On voulait garder la sincérité qui existe vraiment dans le format catalan et qui nous a touché et qui a donné envie à la productrice Véronique Marchat de proposer ce projet à TF1″, nous a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse organisée au Festival de la Fiction TV de La Rochelle 2017. Et c’est Nicolas Cuche qui a assuré la réalisation de Les bracelets rouges saison 1 avec un désir de réalisme : « La série est inspirée d’une histoire qui s’est passée il y a une vingtaine d’années donc la vie dans les hôpitaux a un peu changé et j’avais une tonne de documentation qu’on a potassé avant chaque scène. Dans des scènes comme celle de l’opération, à part Lionel Abelanski [NDLR : le personnage du Docteur Catalan], il n’y a que des médecins autour. Tous les figurants sont de vrais médecins et infirmiers. Il y avait une obligation de sincérité et de vérité ».

Le titre  de la série, Les bracelets rouges, vient quant à lui du bracelet, en général rouge, qu’on met aux malade avant chaque opération pour être sûr de leur identité. Et la vraie surprise de la série, et qui en fait tout son intérêt, est de nous montrer de très beaux moments de joie et des scènes amusants dans un univers plombé par la maladie et la mort qui rôdent. Ainsi, à travers la jeunesse de ses personnages attachants — Thomas (Audran Cattin), Clément Tom Rivoire (Clément), Sarah (Esther Valding), Roxane (Louna Espinosa), Mehdi (Azize Diabate) —, la série nous fait pénétrer dans cet univers hospitalier et  tirer les fils de chacune des histoires personnelles entre drame et comédie.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.