//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / ACTU / Les Magritte du Cinéma 2018 : Cérémonie et palmarès complet
Les Magritte du Cinéma 2018 affiche

Les Magritte du Cinéma 2018 : Cérémonie et palmarès complet

Dans un pays où l’auto-dérision aide à se dévoiler un peu plus, la cérémonie des Magritte du Cinéma en est déjà à sa 8e édition. Le Canal+ belge a perdu la retransmission au profit du groupe public RTBF — diffusion en France sur TV5MONDE le lundi 5 juin 2018. Le samedi 3 février 2018, Bulles de Culture y était. Notre compte-rendu.

Les Magritte du Cinéma 2018 lancés par Fabrizio Rongione

image Alex Vizoreck - Les Magritte du Cinéma 2018 - Brussels - 03.02.2018
© Magritte du Cinéma 2018 – RTBF – SQUARE – Brussels – 03.02.2018

Ce samedi 3 février 2018 à Bruxelles, c’est Fabrizio Rongione (Rosetta, Deux jours une nuit) — aperçu en 2017 dans Faut pas lui dire, une comédie tournée à Bruxelles — qui assure l’animation de Les Magritte du Cinéma 2018. En quelques minutes, après s’être déchaîné sur Uptown Funk de Bruno Mars, il dézingue à tout-va, n’évite pas l’affaire Weinstein et conseille à Jérémie Rénier de retoucher ses photos dénudées du film L’amant double de François Ozon (pour lequel il était nominé).

Un discours vif et piquant donc (« Noces, c’est l’histoire d’un mariage forcé. Déjà, tu sens que ça se terminera bien. En parlant de mariage forcé, saluons nos sponsors : BNP Paribas »), dans l’air du temps (« Notre Ministre de la Culture est une femme, saluons-la. », « Pas de blague sur la Syrie, on ne tire pas sur la Syrie. Tu peux tirer ce que tu veux sur elle mais pas de blague. »). L’humoriste et animateur Alex Vizorek (Salut Les Terriens ! sur C8) lui emboîte le pas : « Les Belges, on adore les Magritte car c’est souvent un Belge qui gagne. Et puis, voir que la gauche organise une soirée de droite, c’est toujours bien ».

« Le cinéma, cette lumière qui nous rassemble tous »

image Solange Cicurel - Les Magritte 2018 à Bruxelles
© Magritte du Cinéma 2018 – RTBF – SQUARE – Brussels – 03.02.2018

Pour introduire Natacha Régnier, l’animateur de la cérémonie de Les Magritte du Cinéma 2018, Fabrizio Rongione, fait remarquer que le cinéma se doit d’être célébré. La comédienne a la voix enrouée mais s’exprime fièrement : « Notre Belgique est riche de sa diversité. Nos films se développent dans les festivals es plus prestigieux. Où es-tu François [NDLR : l’acteur François Damiens] ? Y a pas que tes caméras cachées dans la vie, mon p’tit bonhomme ! » En tant que maîtresse de cérémonie de cette 8e édition, Natacha Régnier reprend le slogan-phare des Golden Globes 2018, « Time’s up! », en hommage à toutes ces femmes victimes de harcèlement dans le milieu artistique. Puis, le reste s’enchaîne : les prix du Meilleur espoir féminin (décerné à Maya Dory) et du Meilleur espoir masculin (à Soufiane Chi) sont décernés l‘un à la suite de l’autre.

Faut pas lui dire, avec Jenifer à l‘affiche, a, lui, reçu le prix de Meilleur premier film : « Merci aux 4 magnifiques comédiennes. On n’a pas de prix en tant que comédienne de comédie. Les César n’auraient pas osé décerner ce prix », a déclaré sur scène l’auteure-réalisatrice Solange Cicurel. La politique intérieure de la Belgique en a également pris pour son grade. Le gouvernement de droite appréciera.

Sandrine Bonnaire honorée

image Sandrine Bonnaire - Les Magritte d'honneur à Bruxelles
© Magritte du Cinéma 2018 – RTBF – SQUARE – Brussels – 03.02.2018

Mais après quelques punchlines (bien senties), Les Magritte du Cinéma 2018 sont revenues à la douceur et ont célébré la carrière de Sandrine Bonnaire, déjà à 35 années de carrière. C’est Hugues Dayez, un journaliste cinéma de la télévision publique, qui retrace son parcours devant ses yeux émus et ceux de sa fille Jeanne, en mettant en avant la longue liste des cinéastes l‘ayant courtisée, et lui remet le Magritte d’honneur. La comédienne a pris son temps pour remercier plusieurs fois la Belgique avec qui elle a bientôt rendez-vous : « Merci de ce très bel accueil. Je ressens toutes les émotions du cinéma en 30 secondes. Cet accueil si fort, je ne m’y attendais pas. Je suis assez admirative du cinéma belge et suis donc très touchée que vous mettiez à l’honneur mon talent à moi. Je m’apprête à faire un film en Belgique car c’est un film qui parle d’identité, d’abandon, de naissance sous X. Cette loi n’existe pas ici. Ce prix a un joli sens car vous honorez les belles rencontres qui ont fait mon identité. C’est la première fois que je reçois un prix qui célèbre à la fois l’actrice et la réalisatrice que je suis. Cela veut aussi dire que le temps passe… C’était intéressant de terminer le diaporama de rétrospective avec le visage de Johnny Hallyday avec qui j’ai tourné.»

Les récompenses-phares à la fin

image Van Leeuw - Insyriated (film) - Les Magritte du Cinéma 2018
© Magritte du Cinéma 2018 – RTBF – SQUARE – Brussels – 03.02.2018

Puis, c’est via les mains de Patrick Ridremont (le héros de Unité 42, série belge diffusée sur France 2 en France) que le film Noces, basé sur un fait divers bruxellois tragique, a reçu son premier trophée, celui de Meilleure actrice dans un second rôle (la comédienne Aurora Marion qui voyage actuellement en Europe). La meilleure actrice de l’année fut sacrée en fin de soirée : Émilie Dequenne (parmi les grands absents) pour Chez nous — qui s’inspirait du Front National — en est déjà à son troisième Magritte. Le trophée du meilleur acteur a été remis à Peter Van Den Begin.

Insyriated, déjà sacré Meilleur film par l’Union de la Presse du Cinéma belge, a clôturé la soirée de Les Magritte du Cinéma 2018 en remportant son sixième prix, et non des moindres : celui du Meilleur film.

Les Magritte du Cinéma 2018 : Le palmarès complet

Tout le palmarès de Les Magritte du Cinéma 2018 est à retrouver ci-dessous :

Meilleur espoir féminin : Maya Dory pour Mon Ange
Meilleur espoir masculin : Soufiane Chilah pour Dode Hoeck
Meilleur scénario original : Philippe Van Leeuw pour Insyriated
Meilleur premier film : Faut pas lui dire de Solange Cicurel
Meilleur montage : Sandrine Deegen pour Paris pieds nus
Meilleure image : Insyriated par Virginie Surdej
Meilleurs décors : Grave par Laurie Colson
Meilleurs costumes : Noces par Sophie Van Den Keybus
Meilleur court-métrage de fiction : Avec Thelma de Raphaël Balboni et Ann Sirot
Meilleur court-métrage d’animation : Le lion et le singe de Benoît Feroumont
Meilleure musique originale : Insyriated par Jean-Luc Fafchamps
Meilleur son : Alek Goose et Paul Heymans pour Insyriated
Meilleur acteur dans un second rôle : Jean-Benoît Ugeux pour Le Fidèle
Meilleure actrice dans un second rôle : Aurora Marion pour Noces
Meilleur réalisateur : Philippe Van Leeuw pour Insyriated
Meilleur film flamand : Home de Fien Troch
Meilleur documentaire : Burning Out de Jérôme le Maire
Meilleur film étranger en coproduction : Grave de Julia Ducournau
Meilleur acteur : Pieter Van Den Begin pour King of the Begians
Meilleure actrice : Emilie Dequenne pour Chez nous
Meilleur film : Insyriated de Philippe Van Leeuw
Magritte d’Honneur : Sandrine Bonnaire

En savoir plus :

  • La cérémonie Les Magritte 2018 est disponible en replay sur TV5MONDE+

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Laisser un commentaire