enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Je voulais juste rentrer chez moi » (2017) d’Yves Rénier
JE VOULAIS JUSTE RENTRER CHEZ MOI image 3
© PHILIPPE LE ROUX / FTV

[Critique] « Je voulais juste rentrer chez moi » (2017) d’Yves Rénier

Cet article est le 130e sur 287 pour Programme TV de Bulles de Culture

Le téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi d’Yves Rénier raconte l’histoire édifiante d’une incroyable erreur judiciaire qui envoya un innocent en prison pendant une quinzaine d’années. L’avis de Bulles de Culture sur cet unitaire fiction diffusé sur France 2 le mercredi 24 janvier 2018.

Synopsis :

En septembre 1986, les corps de deux enfants sont découverts dans la banlieue de Metz. C’est le début de « l’affaire Patrick Dils ». Au-delà de l’une des erreurs judiciaires majeures des annales de la justice, c’est surtout l’histoire de deux combats, celui d’une mère (Mathilde Seigner) transformée en guerrière pour affronter la machine judiciaire et celui d’un adolescent de 16 ans, Patrick (Thomas Mustin), qui, après quinze ans de prison, ressortira grandi d’une mécanique programmée pour le broyer.

Je voulais juste rentrer chez moi : Un incroyable raté de la justice française

Basée sur l’autobiographie éponyme de Patrick Dils, le téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi raconte une affaire judiciaire qui défraya la chronique de 1986 — le 28 septembre 1986, deux enfants sont retrouvés morts près de voies ferrés — à 2002 — le 24 avril 2002, l’innocence de Patrick Dils sera enfin reconnue par un tribunal. D’une garde-à-vue mal menée qui conduisit un adolescent fragile à avouer un crime qu’il n’a pas commis aux trois procès qu’il a fallu pour l’innocenter, en passant par la case prison où il subit de nombreux sévices, cette fiction nous replonge donc dans une histoire et une époque marquées par un incroyable raté de la justice française.

Une Mathilde Seigner métamorphosée

Côté casting, Mathilde Seigner, cheveux bruns et courts, est métamorphosée dans le rôle de Mère Courage dans l’unitaire fiction Je voulais juste rentrer chez moi. De même, l’acteur belge Thomas Mustin qui fait également de la musique sous le pseudonyme de Mustii, est plutôt convaincant dans celui du « faux coupable ». Quand au réalisateur Yves Rénier que les téléspectateurs connaissent sous les traits du Commissaire Moulin, il joue le paternel en reprenant le rôle du détenu qui a pris Patrick Dils sous son aile et l’a soutenu dans sa bataille juridique. Enfin, on prend plaisir à voir dans ce téléfilm des acteurs Philippe Résimont et Jean-Michel Lahmi dans le rôle d’avocats ainsi que la comédienne Christelle Cornil (La Fille Inconnue, Manon 20 ans) dans celui d’une juge d’instruction.

Une réalisation trop distante

Par contre, côté réalisation, le téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi dégage étonnement une certaine distance sur un sujet si profondément humain. En effet, contrairement à des fictions telles que le film Omar m’a tuer (2011) ou comme le téléfilm Tuer un homme (2016), le réalisateur Yves Rénier et le scénariste Jean-Luc Estèbe (Boulevard du Palais, Vaugand) n’ont pas vraiment choisi de point de vue. A vouloir tout reconstituer de cette affaire — nous naviguons entre Patrick Dils, sa famille (sa mère essentiellement) et l’appareil judiciaire (les avocats, la juge d’instruction, le procureur, les policiers) —, le téléfilm se contente finalement de survoler les nombreux dysfonctionnements de la société dans cette « affaire Patrick Dils », que ce soit la dureté du monde carcéral vécue par Patrick Dills (viol) ou le combat sans répit d’une mère de famille ordinaire pour innocenter son fils.

Bref, si la fiction Je voulais juste rentrer chez moi a le mérite de rappeler une incroyable erreur que l’appareil judiciaire mit un temps incroyable à reconnaître et rectifier — l’État français a versé 700 000 euros de dédommagements à Patrick Dils après quinze ans passés derrière les barreaux —, sa réalisation et son écriture ne parviennent pas vraiment à nous la refaire revivre de l’intérieur. Dommage.

En savoir plus :

  • Je voulais juste rentrer chez moi est diffusé Sur France 2 le mercredi 24 janvier 2018 20h55. Le téléfilm sera diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
  • A noter que le téléfilm sera suivi le mercredi 24 janvier 2018 à 22h55 sur France 2 d’un débat Accusé à tort, faut-il avoir peur de la justice ?, animé par le journaliste Julian Bugier et en présence de Patrick Dils

Produits disponibles sur Amazon.fr

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Un commentaire

    1. Le film est bien, seulement Mathilde Seigner a la même tête du début jusqu’à la fin du film, elle ne vieillit pas. Au bout de quinze ans elle n’a pas pris une ride. Pas très crédible !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :