/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] “Marie Curie” (2017) : L’irradiante scientifique
Marie Curie Marie Noëlle affiche

[Critique] “Marie Curie” (2017) : L’irradiante scientifique

Marie Curie de Marie Noëlle narre l’histoire d’une scientifique d’exception. Une renommée mondiale qui laisse place dans cette œuvre à l’intimité d’une femme et des épreuves qu’elle a dû affronter à une époque masculine.

Synopsis :

Physicienne-chimiste d’origine polonaise, Marie Skłodowska-Curie (Karolina Gruszka) est une pionnière dans l’étude de la radioactivité. Elle travaille main dans la main avec son mari, Pierre Curie (Charles Berling), pour développer la recherche scientifique. Dans ce milieu particulièrement masculin et conservateur, Marie doit lutter pour se faire une place…

La réalisatrice Marie Noëlle nous peint dans son œuvre Marie Curie le portrait intime d’une femme qui doit affronter les affres de son temps. La narration démarre à l’aube du XXe siècle, époque où le génie féminin demeure dans l’ombre… jusqu’à ce que Marie Curie irradie.

Marie Curie, le journal intime d’une précurseure

Marie Curie Marie Noëlle (photo 1
© P’Artisanfilm

La vie publique de Marie Curie, ses travaux sur le radium et le traitement du cancer, tout comme son investissement auprès des blessés de la Grande Guerre, sont désormais connus de tous. Première femme scientifique à avoir reçu un Prix Nobel, elle est également la seule à en obtenir deux dans des domaines différents. Tout le monde s’accordera à dire que Marie Curie est une femme d’exception, une précurseure qui donna de l’inspiration à de multiples générations, dont sa fille Irène Joliot-Curie. Mais Marie est une femme… identité sexuelle difficile a incarné dans une société où le talent ne peut rester qu’un nom masculin. Dans le long métrage Marie Curie, la réalisatrice Marie Noëlle a décidé de remplacer sa caméra par un microscope afin d’observer avec plus de précision cette bataille, souvent effacée de la biographie universelle. Celle du génie féminin face à l’obscurantisme masculin.

L’exception face aux mœurs

Marie Curie Marie Noëlle photo 3
© P’Artisanfilm

C’est donc un angle plus intimiste qui a été choisie pour raconter l’histoire de cette scientifique renommée. En effet, le film Marie Curie dévoile le visage d’une femme et celui d’une mère, mais surtout son combat pour faire prévaloir ses travaux sur sa féminité auprès de la communauté scientifique. La pellicule défile sous nos yeux pour mettre en mouvement le jeu impeccable de Karolina Gruszka, interprétant Marie Curie, et d’Arieh Worthalter, incarnant les traits du scientifique Paul Langevin avec lequel elle eut une liaison. Une interprétation et une délicatesse qui nous plonge, avec délectation, une décennie en arrière.

Coiffez-vous donc de votre chapeau pour rejoindre les salles obscures.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 24/01/2018
  • Distribution France : KMBO
Pierre L.

Pierre L.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
TOP 5 Cinéma : "Le cercle des poètes disparus" (1989), "Vol au dessus d'un nid de coucou" (1975), "La soif du mal" (1958), "La corde" (1948), "Gran Torino" (2008)
Pierre L.

Les derniers articles par Pierre L. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.