/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / SPECTACLES / ♥ [Critique] « Le Malade imaginaire » par Michel Didym : Une merveille !
Affiche le malade imaginaire Michel Didym

♥ [Critique] « Le Malade imaginaire » par Michel Didym : Une merveille !

Le Théâtre Dejazet accueille l’immense pièce de Molière, Le Malade imaginaire, dans une mise en scène de Michel Didym. L’avis de Bulles de Culture sur cette pièce de théâtre coup de cœur. 

Synopsis :

Argan (André Marcon en alternance avec Michel Didym) est veuf et s’est remarié avec Béline (Catherine Matisse) qui feint de s’occuper de lui avec souci et précaution. En effet, Argan multiplie les soins en tout genre, remèdes, clystères et autres saignées, craignant sans cesse d’être malade. Monsieur Purgon (Jean-Marie Frin), médecin de son état, profite largement de l’inquiétude d’Argan, qui prête à sourire. Toinette (Norah Krief, en alternance avec Agnès Sourdillon)la fidèle servante d’Argan, se méfie des apothicaires de pacotille et moque gentiment les alarmes d’Argan. Mais au-delà de l’anxiété désopilante d’Argan, celui-ci a surtout une fille, Angélique (Jeanne Lepers en alternance avec Pauline Huruguen), amoureuse de Cléante (Barthélémy Meridjen en alternance avec François de Brauer) , qui, en dépit de cet amour partagé, va se retrouver promise à Thomas Diafoirus (Bruno Ricci), neveu de Monsieur Purgon et fils du médecin Monsieur Diafoirus (Jean-Marie Frin). Argan compte en effet sur l’aide de ce gendre, pourtant bien peu séduisant, pour faire suivre son état de santé régulièrement. Toinette, accompagnée de Béralde (Jean-Claude Durand, en alternance avec Didier Sauvegrain) va alors imaginer différents stratagèmes, pour éloigner la malicieuse Béline, sauver Angélique de noces redoutées et rassurer définitivement Argan…

Le Malade Imaginaire : Une excellente mise en scène

Le Malade Imaginaire Michel Didym image
© Eric Didym

Le Malade imaginaire, pensé et travaillé par Michel Didym, constitue tout simplement un coup de cœur de Bulles de Culture. Quel bel hommage à Molière nous est donné là ! Quel plaisir de voir une représentation de cette pièce aussi bien réfléchie, mûrie, construite, faisant briller chaque personnage, ne laissant aucune place à l’ennui pendant deux heures, stimulant à chaque instant l’esprit et le cœur du spectateur. Quel plaisir de retrouver Argan, Toinette, Thomas Diafoirus et les autres, des personnages souvent découverts au collège ou au lycée par le public, recroisés au gré des programmations théâtrales et interprétés ici avec brio. Le Malade imaginaire reste un monument du théâtre français, qu’il faut savoir manier avec respect et déférence, ce que réussit parfaitement Michel Didym.

Des touches de modernité fort bien distillées

Michel Didym propose en effet une mise en scène avec des touches de modernité fort bien distillées, explosant les codes tout en ne les avilissant pas. Le texte et la grandeur de la pièce se suffisent à eux-mêmes. Le rôle du metteur en scène, face à Molière, est celui de transcender, d’ennoblir, jamais de dénaturer ou d’éclipser la force du verbe par de la grandiloquence ou de l’affectation. Un mandat qu’investit Michel Didym avec intelligence et clairvoyance.

Place au rire avec Le Malade Imaginaire

Il ne serait pas juste de distinguer tel ou tel comédien dans cette mise en scène, puisque chacun campe son rôle avec méthode et talent. Toutes les interprétations sonnent juste, le phrasé est maîtrisé, les mimiques précises, les emportements vifs, les consternations ajustées. La pièce de théâtre Le Malade imaginaire monte en puissance au gré des scènes et des actes, servie toujours par un jeu prompt et pénétrant. La fameuse intronisation inénarrable d’Argan à la médecine à la fin de la pièce est une apothéose sous forme d’éclats de rires et l’on ressort de ce Malade imaginaire avec un amour renforcé pour Molière.

Une réussite à laquelle il faut ABSOLUMENT goûter !

En savoir plus :

  • Le Malade Imaginaire au Théâtre Dejazet (Paris, France) du 3 novembre au 31 décembre 2017, du mardi au samedi à 20h45, le samedi à 16h
Agathe M.

Agathe M.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Croqueuse d'art, j'aime découvrir et faire découvrir des œuvres éclectiques.

TOP 3 Cinéma : Vittorio de Sica, Pasolini, Visconti
TOP 3 Littérature : Schnitlzer, Kundera, Roth
TOP 3 Théâtre : Brecht, Anouilh, Claudel
Agathe M.

Les derniers articles par Agathe M. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.