//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / Sur le tournage de “Un village français” saison 7 (2e partie)

Sur le tournage de “Un village français” saison 7 (2e partie)

Le 20 juin 2017, Bulles de Culture a eu la chance d’assister au tournage de Un village français saison 7 (2e partie) à Crécy-la-Chapelle, une commune française située dans le département de Seine-et-Marne. Retour sur cette visite du dernier tournage d’une des plus passionnantes séries françaises en compagnie de Thierry Godard, Constance Dollé et Emmanuel Daucé.

Un village français saison 7 (2e partie) : Le dernier tournage

Alors que la diffusion d’Un village français saison 7 (2e partie) sur France 3 approche et que la bande annonce est déjà en ligne, c’est sous une chaleur étouffante — alors que cette partie de la saison se passe en hiver, pendant la période de Noël — que nous avons pu assister au dernier tournage de la série. Cette dernière partie de la série télévisée Un village français sera dans la continuité de la première avec les élections où Raymond Schwartz (Thierry Godard) et les communistes sont en lice. En attendant, le jour de notre présence sur le tournage, quatre scènes sont tournées à la scierie de l’entrepreneur Raymond Schwartz : une énième scène de rupture entre Jeannine (Emmanuelle Bach) et Raymond Schwartz devant Lanzac (Patrick Raynal) puis une scène de revendication d’ouvrières avec Raymond et Jeannine d’un côté, Suzanne Richard (Constance Dollé) et Amélie (Hélène Foubert) de l’autre. L’occasion entre deux prises et deux coups d’éventail de demander à Thierry Godard et Constance Dollé ce que deviennent leurs personnages respectifs. “Suzanne est dans la droite ligne de son tempérament, dans une espèce de recherche de justice sociale, nous explique Constance Dollé. Elle est politisée-là parce qu’elle est au cœur d’une grève suite à un accident là où elle travaille et donc elle va être pour la discussion avec le patronat. Ce que refuse Anselme [NDLR : le personnage interprété par Bernard Blancan] en bloc. Elle essaie de trouver des justes milieux dans sa vie personnelle et professionnelle”.

Raymond Schwartz de son côté continue “de faire tourner sa scierie avec un peu plus de personnel parce qu’il y a un peu plus de travail, nous dit Thierry Godard. En fait, l’option Raymond dans cette dernière partie de Un village français est de montrer la manière dont s’organise toute l’activité professionnelle autour, par exemple, d’un scierie où on fait travailler les prisonniers allemands, où il y a des marchés américains qui ont des grosses de demande de reconstruction. La France se reconstruit aussi. Et Raymond est confronté à des rythmes de travail intenses, à des grèves. Il se retrouve pris dans cet engrenage. En même temps, il a une pseudo-carrière politique qui pourrait s’annoncer en parallèle mais ça ne le branche pas plus que ça. C’est Jeanine qui le pousse parce qu’elle pense que c’est une manière de récupérer des marchés et de faire du clientélisme. Du coup, il va être un peu touché par une ouvrière avec qui il va vivre une petite histoire qui va s’avérer être une histoire qui va l’amener beaucoup plus loin dans le temps avec elle”.

Suite de notre visite de l’ultime tournage de la série télévisée Un village français dans les pages suivantes de l’article :

  1. Au-delà de l’espace et du temps
  2. Les souvenirs de Constance Dollé et Thierry Godard
  3. Une fin pour chacun des personnages ?
  4. Diaporama photos du tournage d’Un village français saison 7 (2e partie)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire