//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [Critique] “On va s’aimer un peu, beaucoup…” saison 1
On va s'aimer un peu, beaucoup... image saison 1 épisode 2
© D.R.

[Critique] “On va s’aimer un peu, beaucoup…” saison 1

Après Paris etc. sur Canal+, c’est au tour de France 2 de proposer une série autour de personnages féminins forts. L’avis de Bulles de Culture sur la série comique On va s’aimer un peu, beaucoup… d’Emmanuelle Rey-Magnan et Pascal Fontanille, diffusée à partir du mercredi 29 novembre 2017.

Synopsis :

Au sein du cabinet d’avocates Lartigues (Catherine Marchal) & Lorenzi (Charlotte des Georges), les affaires familiales se suivent mais ne se ressemblent pas !

On va s’aimer un peu, beaucoup… : Une série à 75% féminine

On va s’aimer un peu, beaucoup… est clairement une série féminine avec cette histoire d’un cabinet d’avocats composé à 75% de femmes. Il a été fondé par Maître Astrid Lartigues qui le dirige avec son associée, Maître Sofia Lorenzi, tout en guidant sa fille, Maître Audrey Lartigues, qui a rejoint le cabinet. Côté casting, l’actrice Catherine Marchal (Section Zéro, Chérif) campe donc Astrid Lartigues, la femme à succès qui a fondé son propre cabinet et qui vit une liaison secrète avec un collègue avocat. La comédienne Charlotte des Georges (Une chance de trop) qui interprète son associée est une femme qui vit pleinement sa vie de célibataire et qui n’hésite pas à recueillir le bouledogue de clients qui se disputait sa garde. Dans les premiers épisodes de la série, ce personnage est d’ailleurs un peu sous-exploité mais Charlotte des Georges dégage un tel potentiel comique dans chacune de ses scènes qu’on espère qu’il sera plus exploité au fil des épisodes. Enfin, la comédienne Ophélia Kolb (Dix pour cent) est la jeune avocate de la série et la fille de la fondatrice du cabinet. Elle est le personnage qui traite le plus directement la problématique travail/famille. En effet, son personnage d’Audrey tente tant bien que mal de mener de front sa carrière professionnelle et sa vie familiale. Mais un troisième enfant va peut-être pointer le bout de son nez dans son ventre, son mari (Lionel Erdogan) a tendance à un peu trop se décharger sur sa mère et le nouveau procureur (Samir Boitard) ne la laisse pas du tout indifférente.

Une série sur des personnages contrastés plus que sur la description d’un milieu professionnel

Comme souvent dans les fictions françaises, la série On va s’aimer un peu, beaucoup… ne s’intéresse pas vraiment à l’univers professionnel dans lequel il se déroule — la série Nina en est l’exemple le plus récent — mais s’en sert surtout comme toile de fond aux intrigues personnelles et professionnelles de ses personnages contrastés, les avocates, les clients et leurs familles. Ici, il s’agit d’abord de faire à travers des situations drôles et surprenantes le portait au quotidien de femmes actives qui consacrent beaucoup de temps à un travail qu’elles aiment et aux valeurs qu’elles défendent, avec le risque d’avoir à sacrifier leur vie intime et familiale.

Une bonne petite série comique à découvrir

Bref, tournée à Lyon et sa région et accompagnée de la musique punchy de Fabien Nataf (Clem, Demain Nous Appartient), la série On va s’aimer un peu, beaucoup… est une bonne petite série comique de huit épisodes de 52 minutes avec un bon casting et une bonne réalisation. A découvrir.

En savoir plus :

  • On va s’aimer un peu, beaucoup… saison 1 est diffusé sur France 2 à partir du mercredi 29 novembre 2017 à 20h55 et sera disponible en replay/streaming gratuit sur France.tv pendant 7 jours
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire