/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique & Interviews] “La Consolation” (2017) de Magaly Richard-Serrano
LA CONSOLATION image 2
© GUYON Nathalie

[Critique & Interviews] “La Consolation” (2017) de Magaly Richard-Serrano

Cet article est le 10e sur 16 pour Festival de la Fiction TV de La Rochelle 2017

Adapté du livre éponyme écrit par l’animatrice de télévision et de radio Flavie Flament, violée à 13 ans par le photographe David Hamilton, le téléfilm La Consolation de Magaly Richard-Serrano est diffusé sur France 3 ce mardi 7 novembre 2017. L’avis  de Bulles de Culture sur cette fiction récompensée par un prix de Meilleur téléfilm au Festival de la Fiction TV de La Rochelle 2017 et notre rencontre avec l’équipe.

Synopsis :

Flavie (Émilie Dequenne), la quarantaine, est animatrice de télévision.
 Un soir, avant de prendre l’antenne, elle s’effondre, terrassée par des vertiges dont elle souffre depuis longtemps. Le psychanalyste (Hervé Pierre) qu’elle consulte lui propose d’apporter un album photo de son enfance. Flavie commence à dérouler sa vie d’adolescente. Sa famille tout à fait normale, ses vacances heureuses au bord de la mer. Puis, des détails lui reviennent sur sa mère (Léa Drucker) toute-puissante, sur son père (Xavier Mathieu) dont elle n’a pas beaucoup profité… Puis, une photo Polaroid, échappée d’un album où pose Flavie (Lou Gable) à 13 ans, va lui raviver la mémoire… Elle est signée David Hamilton (Philip Schurer). La photo montre Flavie en robe décolletée fluide, l’été de ses
 13 ans, celui où il l’a violée.

La Consolation : L’adaptation d’un livre-confession

Le livre, je l’ai écrit dans un souci de consolation et c’était moi face à moi-même. Pour le film, j’ai eu le temps de prendre de la hauteur sur une situation familiale globale.
Flavie Flament

Dès 2016, la productrice Nicole Collet (Image et Compagnie) et la chaîne de télévision France 3 ont convaincu Flavie Flament d’accepter d’adapter son histoire à la télévision et de traiter un nouveau sujet sensible sur une chaîne publique après les récentes fictions unitaires tels que Le Viol sur France 3 et Harcelée sur France 2. Pour le téléfilm La Consolation, le sujet est celui de la pédophilie, du viol sur mineurs. Et pour Flavie Flament qui a confessé s’être fait violé à 13 ans par le photographe David Hamilton dans son livre La Consolation, publié aux Éditions JC Lattès en 2016, et qui depuis se bat pour faire modifier le délai de prescription des viols sur mineurs, seule une réalisatrice pouvait porter ce projet à l’écran : “Je voulais que ce soit une femme qui s’empare de ce sujet-là parce que depuis le début, c’est une histoire de femmes : mon éditrice, les autres victimes, une avocate, une journaliste…”

Le choix, c’est donc porter sur l’auteure-réalisatrice Magaly Richard-Serrano (Crapuleuses, Ceux qui dansent sur la tête) qui a tout de suite accepté le projet : “Quand j’ai lu le livre de Flavie Flament, j’ai eu des visions… Je trouvais que dans le livre de Flavie, je pouvais avoir de l’espace, il y a un regard qui est déjà poétique sur les choses, il n’y a pas de pathos. Elle n’hésite pas à faire des traits d’humour dans des moments qui sont un peu… Et moi, j’aime ça, je trouve que c’est la vie. Rien n’est jamais complètement sombre et dans des choses dures comme cette histoire, il y a de la vie, de la vitalité, de la poésie. Donc, c’est cet aspect-là que j’ai décidé de mettre en avant plutôt que l’aspect trash, glauque. Épouser au maximum le point de vue de cette jeune fille, avoir le regard qu’elle a sur les choses. En la suivant elle, j’ai trouvé le chemin dans cette adaptation-là”.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Un commentaire

    1. Ce film dont le titre est déjà peu original, a permis à France 3 d’obtenir -de peu- la meilleure audience TV le 07.11.2017. Le scandale fait toujours recette ! En effet, il est tiré du roman de Flavie Flament, jadis présentatrice de télévision, et qui raconte sa bien triste adolescence. En effet, sa mère était blasée par une vie monotone et sans saveur et avait fait un transfert de ses fantasmes sur sa fille : côtoyer les stars du show-biz. C’est ainsi que lors d’un voyage à Paris avec sa mère, Flavie n’avait pu voir de la capitale que les Champs- Elysées où l’on est sûr de encontrer du beau monde ! Et la mère immature de livrer sa fille en pâture aux célébrités dont certaines désaxées sexuellement…L’histoire paraît longue et on s’ennuie… Emilie Dequesne n’est pas au mieux de sa forme dans le rôle de Flavie adulte, mais à l’opposé Léa Drucker s’est merveilleusement bien glissée dans la peau de la mère immature et irresponsable, semblant même éprouver beaucoup de plaisir à jouer ce rôle. Très convaincante en tout cas ! Le film a le grave défaut d’être uniquement à charge. Quand on creuse un peu plus le sujet pour être objectif,, le frère de Flavie relate que sa soeur confond romance et réalité. La mère, elle, se fait le porte-parole de la famille pour souhaiter que Flavie trouve un bon psy…

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :