//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [Critique] “Alphonse Président” saison 1 : La French Touch
Alphonse Président saison 1 image 1
© AutoFocus-prod/Effervescence/OCS/Fabien Campoverde

[Critique] “Alphonse Président” saison 1 : La French Touch

Alphonse Président de Nicolas Castro est diffusé sur OCS Max depuis le jeudi 23 novembre 2017. Notre avis sur cette nouvelle série OCS Signature.

Synopsis :

A l’Élysée, le Président de la République (Ronan Cheviller) a mystérieusement disparu. Le premier ministre Amandine Barzati (Amandine Barzati) et son ministre de l’intérieur Paul Danglard (Jean-Michel Lahmi) décident de le faire passer pour malade. Pendant ce temps, au Sénat, on élit le président de la nouvelle assemblée. Des sénateurs sont prêts à tout pour battre le favori, quitte à sortir du chapeau le plus inattendu des candidats : Alphonse Dumoulin (Michel Vuillermoz).

Les séries OCS Signature

Depuis quelques temps, c’est avec excitation que nous attendons chaque année les diffusions des séries OCS Signature. Un “label” en forme de laboratoire de séries audacieuses qui a très vite séduits les critiques — prix à Séries Mania, au Festival des Créations Télévisuelles de Luchon et au Festival de la Fiction TV de La Rochelle) avant de rencontrer enfin son public — elles sont désormais diffusées en prime time. Ainsi, après des séries tels que Les Grands, Irresponsable ou Missions, Alphonse Président (anciennement intitulée La French Touch) est une nouvelle série signée OCS sous le format de 26 minutes.

Alphonse Président saison 1 : Un vaudeville à l’Élysée

Avec un Michel Vuillermoz très inspiré par son personnage rêveur et naïf qui se retrouve par hasard à la tête de la France, la série Alphonse Président use du vaudeville pour nous plonger avec humour dans les couloirs et les souterrains de l’Élysée. Dans le contexte imaginaire d’une France en faillite (près de 200 milliards d’euros de dettes), le créateur Nicolas Castro et son équipe d’auteurs (Ludovic Abgrall, Victor Rodenbach et Hugo Benamozig) s’intéressent moins à la géopolitique actuelle de la France qu’à nous brosser le portrait de ceux qui nous gouvernent comme des personnages de bande dessinée.

Une sympathique comédie sur le savoir-faire et savoir-vivre français

Ainsi, dans la série Alphonse Président, le créateur et réalisateur Nicolas Castro filme Michel Vuillermoz en président de la République par intérim dont l’écoute par intermittence du jingle si caractéristique de l’ORTF donne des envies de défendre le savoir-faire et savoir-vivre français. A ses côté, il place une première ministre, interprétée par Amandine Barzati, plus pragmatique mais si soucieuse d’équilibrer les comptes de l’État qu’elle serait prête à vendre le Mont Saint-Michel à un émir. Elle est flanquée d’un conseiller, joué par Bruno Gouery, qui ne manquera pas l’occasion d’une position de faiblesse de sa “patronne”, anxieuse à l’idée de rencontrer Angela Merkel, pour la martyriser un peu. Enfin, mentionnons également les deux méchants de la série, le ministre de l’intérieur, joué par Jean-Michel Lahmi, un conspirateur très old school et son homme de main joué par Michaël Vander-Meiren, un barbouze au physique caricatural mais aux talents de cuisinier insoupçonnés.

Bref, avec sa dizaine d’épisodes, Alphonse Président est une sympathique série à découvrir en ces temps où le made in France est de plus en plus mis en avant.

En savoir plus :

  • Alphonse Président saison 1 est diffusé sur OCS Max depuis le jeudi 23 novembre 2017 à 20h40 et sera disponible en intégralité sur OCS GO
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire