//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] “La cantatrice chauve” par Pierre Pradinas au théâtre Le 13ème Art
La cantatrice chauve affiche théâtre

[Critique] “La cantatrice chauve” par Pierre Pradinas au théâtre Le 13ème Art

Le metteur en scène Pierre Pradinas retrouve au théâtre Le 13ème Art la comédienne Romane Bohringer dans un monument du théâtre de l’absurde : La cantatrice chauve d’Eugène Ionesco. Notre avis et critique.

Synopsis :

Tout est anglais dans cette histoire : les personnages, la pipe, le fauteuil, le journal… M. (Stéphan Wojtowicz) et Mme Smith (Romane Bohringer) reçoivent les Martin à dîner. Ils parlent de choses et d’autres sans rien échanger de personnel, une situation à la fois banale et universelle, que Ionesco fait naître dans cette pièce. Il n’y a de surcroît ni psychologie des personnages, ni événement particulier, ni chronologie, ni réalisme. Un défi à toutes les conventions théâtrales.

La cantatrice chauve : Le chef d’œuvre de Ionesco…

La cantatrice chauve est la première pièce de théâtre écrite par le dramaturge romano-français Eugène Ionesco. Elle deviendra une œuvre fondatrice du théâtre de l’absurde. Et quelle œuvre ! Alors qu’elle commence comme une pièce de boulevard, La cantatrice chauve devient de plus en plus délirante, jusqu’à atteindre le non-sens total. Et cet ensemble de dialogues décousus est porté par des comédiens pleins de talents. Romane Bohringer est extraordinaire dans le rôle de Madame Smith. Elle a d’ailleurs à juste titre été nommée aux Molières dans la catégorie Meilleure Comédienne pour ce rôle. Son acolyte Stéphan Wojtowicz est également formidable dans le rôle à la fois stoïque et délirant de Monsieur Smith.

Les quatre autres comédiens présents sur le plateau (Thierry Gimenez, Julie Lerat-Gersant, Aliénor Marcadé-Séchan et Matthieu Rozé) subliment la pièce en mettant en évidence l’absurdité de la répétitivité quotidienne de la vie, concept cher à l’auteur.

… dans une mise en scène qui nous a laissés sur notre faim

Si la direction d’acteurs est exceptionnelle — leur jeu est impeccablement millimétré —, les choix de mise en scène nous ont un peu déçus. En effet, il n’y a que deux façons de mettre en scène La cantatrice chauve : on peut prendre le parti de s’appuyer uniquement sur le texte en proposant une scénographie dépouillée de tout élément de décor. On peut aussi faire le choix d’accompagner le texte par une abondance d’absurdité à tous les niveaux : décors, jeu, costumes, lumières… Dans ce dernier cas, l’absurdité doit être omniprésente et assumée.

Or, Pierre Pradinas nous propose ici une production ”entre deux”. Le décor au motif très british est sublime — mais pourquoi les chaises pliantes n’en sont-elles pas parées elles aussi ? —, mais le curseur n’est pas poussé assez loin. Lorsque des gobelets en plastique blanc tombent sur scène à la fin de la pièce, ce devrait être une avalanche de gobelets ! Mille ! Dix-mille ! Et non pas quelques dizaines de gobelets esseulés. Enfin, la fameuse pendule qui sonne 17 coups lorsqu’il est neuf heures est ici représentée par un écran vidéo qui n’a pas d’intérêt dramaturgique.

Malgré ces quelques bémols, Eugène Ionesco, Romane Bohringer et la direction d’acteurs ont suffi à nous faire passer une excellente soirée au théâtre Le 13ème Art, nouveau théâtre de la rive gauche parisienne. La cantatrice chauve est une pièce résolument moderne et efficace, à ne manquer sous aucun prétexte.

Cet article vous est proposé par Tony Comédie, blog sur l’actualité de la comédie musicale, partenaire de Bulles de Culture.

En savoir plus :

  • La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco, mise en scène par Pierre Pradinas avec Romane Bohringer, est jouée du 14 novembre au 10 décembre 2017 au théâtre Le 13ème Art (Paris, France)
  • Durée : 1h30
Bulles de Culture invite

Bulles de Culture invite

Rédacteurs invités / Guest editors chez Bulles de Culture
Ouvert sur l'extérieur, Bulles de Culture accueille les écrits de rédactrices et rédacteurs extérieurs.
Bulles de Culture invite

Les derniers articles par Bulles de Culture invite (tout voir)

Laisser un commentaire