//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / ACTU / “Jurassic World” (2015) sur TF1 : Notre avis sur ce reboot
Jurassic World
© Universal Pictures

“Jurassic World” (2015) sur TF1 : Notre avis sur ce reboot

A la télévision ce soir : Jurassic World de Colin Trevorrow, le reboot du célèbre long métrage de Steven Spielberg, Jurassic Park (1993). L’avis de Bulles de Culture sur ce film de science-fiction avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard et Omar Sy, diffusé sur TF1 ce dimanche 26 novembre 2017.

Synopsis :

Un nouveau parc d’attractions plus gigantesque que le premier ouvre ses portes, avec, parmi les dinosaures grandeur nature, un hybride, génétiquement modifié. Il fait la fierté de la scientifique Claire Dearing, jusqu’au jour où il s’échappe et sème la terreur partout sur l’île. Car lui, tue pour le plaisir et est doté d’une intelligence supérieure. Un seul espoir pour l’arrêter, Owen Grady, un dresseur de raptors peu orthodoxe…

Jurassic World : Le rêve d’un homme qui prend enfin forme

Situé vingt ans après le Jurassic Park de Steven Spielberg, le long métrage Jurassic World réalise enfin le rêve fondateur de la franchise, fait à l’époque par le personnage de John Hammond (Richard Attenborough), d’ouvrir au public un immense parc d’attractions sur une île avec de vrais dinosaures. Stégosaures, apatosaures, vélociraptors, tylosaures, T-Rex… peuvent ainsi pour la première fois se dégourdir les pattes devant un public nombreux et curieux. Mais bien sûr, très vite, certains prédateurs de l’ère mésozoïque vont s’échapper et semer le chaos dans le parc.

Notre avis sur le film

Mené par Chris Pratt (Les Gardiens de la Galaxie, Parks and Recreation) et Bryce Dallas Howard (La couleur des sentiments, Gold) — ainsi que par notre frenchy Omar Sy (X-Men: Days of Future Past, Knock) —, le film Jurassic World que nous avons découvert lors de sa sortie en salles de cinéma nous a d’abord émerveillés en nous faisant arpenter pendant son premier quart d’heure dans ce parc d’attractions devenu réalité. Hélas, le scénario plus tourné sur le spectaculaire que sur une réactualisation des réflexions de Michael Crichton — l’écrivain dont le roman est à l’origine du film de Steven Spielberg — autour de la science et de ces apprentis sorciers : “Les quinze premières de Jurassic World sont donc un réel émerveillement, avec en plus le plaisir d’entendre le thème original de John Williams, réinterprété ici par Michael Giacchino. Hélas, très vite, le scénario du film prend une autre direction. À l’image des commerciaux du parc, les producteurs ont eu la mauvaise idée de penser que pour impressionner le public d’aujourd’hui, il fallait bien plus qu’un moustique fossilisé dans de l’ambre. Du coup, direction les laboratoires du Docteur Henry Wu (B.D. Wong) – seul personnage rescapé du premier épisode de la franchise – pour proposer au public du parc et à celui de la salle un dinosaure tuné, Indominus Rex, qui échappera sans surprise à ses savants fous de géniteurs. (…) Dommage car ce qui faisait la force de Jurassic Park film n’était pas seulement de jouer sur la surenchère du ‘frisson’ mais de répondre à la question d’un vraisemblable ‘et si'”.

En savoir plus :

  • Jurassic World est diffusé sur TF1 le dimanche 26 novembre 2017 à 21h et et sera disponible pendant 7 jours en streaming gratuit sur Replay MYTF1
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire