//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / MUSIQUE / [Critique DVD] “Rebel Heart Tour” (2017) : Madonna impériale
Madonna Rebel Heart Tour image DVD

[Critique DVD] “Rebel Heart Tour” (2017) : Madonna impériale

Bulles de Culture pense déjà à vos cadeaux de Noël. Et si vous glissiez sous le sapin le Rebel Heart Tour de Madonna, nouvelle pièce importante de sa carrière scénique dont chaque détail démontre toute l’étendue de son génie. Notre avis et critique.

DVD Rebel Heart Tour : une expérience visuelle unique

Madonna Rebel Heart Tour image
© Josh Brandao

Forte et pleine de vigueur, Madonna a entamé avec énergie le Rebel Heart Tour à Montréal en septembre 2015. Le CD, le DVD et le Blu-Ray viennent de paraître sous plusieurs supports (voir notre note En savoir plus plus bas) deux ans plus tard. Pourquoi un tel délai ? La star des stars s’est enfermée avec son équipe pour offrir le meilleur du meilleur à son public, c’est-à-dire un montage très esthétique, aux images léchées, flamboyantes, étincelantes, lumineuses. Le tout rutile et vous propulse dans une énergie de dingue. Ce montage innovant du Rebel Heart Tour, neuvième tour de chant mondial de Madonna, est une expérience à part entière : une confrontation puissance mille avec sa pratique de la vie scénique, mais surtout avec sa façon de l’envisager : faire déferler sa créativité en écrasant tout sur son passage, en remontant toujours sur le taureau.

L’hymne à l’amour

Et c’est justement en matador que Madonna a été la plus applaudie lors de l’ère Rebel Heart, même lors de l’incident de la cape (chute, tête en arrière, aux Brit Awards 2015). Elle professe haut et fort : Je vis pour l’amour. Avec sa troisième scène en forme de cœur, ce concert démontre que toute la set-list et l’enchaînement de tableaux sont une ode à l’amour. Regardez, par exemple, attentivement Illuminati où ses danseurs défient la gravité : ils sont hauts, ils sont bas, ils attrapent la main des danseuses qui ne demandent que ça. L’amour vous cueille et il ne faut pas y renoncer en cas de souffrance. Le point d’orgue d’un tel poème au plus fort sentiment d’attachement ? Sa reprise d’Édith Piaf, La Vie en Rose, offrant un vrai moment d’intimité avant la fin du dernier tableau fun et piquant Années Folles.

Farouche, énergique et ébouriffante

Alors, oui, il y a des surprises comme cette reprise d’Édith Piaf dans ce DVD Rebel Heart Tour, même il en manque d’autres — Take A Bow qui lui avait pourtant permis de retrouver la tête des charts américains en décembre 94 est injustement réservé aux bonus du DVD asiatique —, et si Madonna est peut-être aussi blanche que ses derniers shootings photo, il n’y a pas vraiment de quoi gémir. A travers toutes les images de ses différentes périodes artistiques, détournant à outrance les codes esthétiques de représentation de l’image de la féminité, réunies dans ce concert best-of, on prend conscience de l’ampleur de sa carrière et de la singularité de son regard. La femme y est en effet fatale, aussi magnifique que puissante, peut-être même parfois terrifiante. Nos yeux se glissent ainsi entre les fentes des tissus et des cuisses puis se heurtent à la brutalité du regard de la femme qui chante avec le sourire. Une fois de plus, sur ce DVD Rebel Heart Tour, Madonna donne à voir une femme en pleine possession de la puissance que lui confère son sexe. A la limite du trash qu’elle franchit moins ici pour pousser à l’extrême le féminisme qui s’approprie l’image machiste de la femme, la chanteuse fait reculer le spectateur dans ses retranchements pour l’amener à s’interroger sur sa propre vision de la vie, de l’amusement mais aussi du grand spectacle.

L’avenir ? Le compter avec elle !

Même si elle calme le jeu du côté des danses olympiques, le niveau de Madonna reste très bon et elle se montre toujours aussi énergique, impétueuse et puissante. Elle chante et danse comme elle respire, et fait penser qu’elle ne fait que ça de ses journées pour toujours se préparer à son prochain tour du monde. Une façon bien à elle de toujours relancer les discussions autour de son personnage, de toujours ramener ses fans déçus dans son giron. Brillant, fort ! En tout cas, la Material Girl a de la suite dans les idées puisqu’elle testait en mars 2016 un nouveau concept de show en Australie : Tears of A Clown. Déguisée en clown, Madonna raconte des blagues entre deux chansons et disserte sur le sens des rires et des larmes. Un montage de 14 minutes nous donne à voir qu’elle n’oublie pas ses chansons plus “alternatives” et qu’elle pourrait, dans un avenir proche, réinventer ses spectacles, elle qui estime être arrivée au bout de ce qu’elle peut tirer des effets visuels de “grand show”.

Quoi qu’il en sera, le DVD et Blu-ray Rebel Heart Tour, ses bonus inclus, nous donnent encore plus l’envie de voir Madonna continuer encore et encore sa brillante carrière.

En savoir plus :

  • Disponible en CD 11 titres, DVD+CD 11 titres,  Blu-Ray chez Eagle Vision depuis le 15 septembre 2017
  • CD disponible seul avec les 22 titres du spectacle chez Eagle Rock

Produits disponibles sur Amazon.fr

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Laisser un commentaire