//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] “On n’est pas sorti de l’auberge !” par Thomas Escaffre : Un sacré réveillon de noël
On n’est pas sorti de l’auberge image théâtre
© D.R.

[Critique] “On n’est pas sorti de l’auberge !” par Thomas Escaffre : Un sacré réveillon de noël

On n’est pas sorti de l’auberge ! est la première pièce de théâtre mise en scène par Thomas Escaffre. Ce boulevard loufoque et déjanté s’avère totalement adapté pour une sortie en période de fin d’année. Notre critique et avis.

Synopsis :

Aujourd’hui c’est le réveillon de Noël, raison pour laquelle l’auberge va connaître l’affluence du siècle : une parisienne branchée (Valentine Ghorbannejad), un évadé psychiatrique (Rodolphe Lechat), une catho (Stéphanie Cals) et un espion belge (Loïck Eberlin) débarquent tour à tour dans l’auberge. Tout les oppose et pourtant ils ont un point commun : partir au plus vite !

On n’est pas sorti de l’auberge ! : Une énergie bienveillante

Quand on voit arriver tout ce beau monde sur scène, on n’y croit pas forcément à cette pièce On n’est pas sorti de l’auberge !. Il est vrai que les traits des personnages sont parfois grossiers. Par exemple, la parisienne se prend pour une star en toisant les gens de province. Pour autant, elle n’a pas le cerveau de ses ambitions. A l’inverse, on a ce personnage de sainte-nitouche qui doit forcément rejoindre son mari à la messe, elle qui est fan de catéchisme. De même, les situations sont poussées à l’extrême comme les élucubrations de ce détective privé qui arrive plus ou moins à cacher sa réelle identité auprès des résidents de l’auberge.

Pourtant, au fil de l’histoire, il émane peu à peu de ce On n’est pas sorti de l’auberge ! une énergie bienveillante qui nous pousse à adhérer. Même s’il existe quelques maladresses d’écriture, on est dans une pièce de théâtre d’ambiance. Le loufoque est totalement assumé à gros coups de comique d’exagération. La pièce s’oriente ainsi vers une grosse crise de nerf sympathique, avec notamment quelques moments dansants, dont sur un titre sulfureux de Britney Bitch.

Au final, On n’est pas sorti de l’auberge ! se révèle donc bel et bien une sortie parfaite après nos achats de Noël. On reste ainsi dans la thématique, tout en passant un moment agréable, dans la lignée d’un boulevard positivement désordonné.

En savoir plus :

  • On n’est pas sorti de l’auberge ! à l’Apollo  Théâtre (Paris, France) du 30 septembre au 31 décembre 2017
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire