//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] “Tout nous sépare” (2017) : La rencontre Deneuve/Nekfeu au cinéma
Tout nous sépare affiche

[Critique] “Tout nous sépare” (2017) : La rencontre Deneuve/Nekfeu au cinéma

Tout nous sépare est le nouveau polar de Thierry Klifa. Un casting de choix s’y retrouve dont Nekfeu, le rappeur qui a mis le feu à l’AccorHotels Arena de Bercy il y a un an. Âgé d’à peine 28 ans, ce Nekfeu a une vraie “gueule” de cinéma. Bulles de Culture vous livre son avis et sa critique sur le film.

Synopsis :

Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère (Catherine Deneuve) et sa fille (Diane Kruger). Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.

Tout nous sépare : Premier bain de cinéma pour Nekfeu

Tout nous sépare image 1
© Mars Films

Bulles de Culture vous en parlait l’an dernier : le chanteur Nekfeu était engagé pour jouer aux côtés de Catherine Deneuve et Nicolas Duvauchelle dans Tout nous sépare. Et depuis ce 8 novembre 2017, le polar est à l’affiche. Projeté en avant-première mondiale voici deux mois au Festival du Film Français d’Helvétie 2017, il met donc directement Nekfeu (crédité de son vrai nom Ken Samaras au générique) sur son affiche. Face à une Catherine Deneuve qui ne surprend ici pas, le rappeur, à qui on reconnaît même une certaine pudeur et élégance dans la clic de mauvais garçons du film, se révèle convaincant et nous promet des interprétations “à l’instinct”, sans trop se forcer dans un avenir plus ou moins proche.

Une bande-annonce trompeuse

La bande-annonce (à retrouver ci-dessous) du long métrage Tout nous sépare laissait entrevoir une course-poursuite contre Rodolph, l’un des personnages principaux joué par un impeccable Nicolas Duvauchelle qui, après avoir été emperruqué pour le biopic Dalida, s’est ici longuement fait tatouer. Or, Tout nous sépare nous balade jusqu’au rebondissement final. On apprécie l’audace, finement jouée à l’heure où les films se révèlent des mois à l’avance dans des bandes-annonces très longues — parfois plus de 2’30 !

Zéro amour-propre

Tout nous sépare image 2
© Mars Films

A l’image de Nicolas Duvauchelle et de Nekfeu, on retrouve un casting très bon pour ce polar Tout nous sépare . Diane Kruger par exemple, est tantôt énervante, tantôt bouleversante en personne handicapée qui lancera véritablement le film. A cause de sa détresse, son amour-fou pour un petit truand (Nicolas Duvauchelle) atteint le paroxysme de la violence et démontre que très peu de personnages du film ont un amour-propre, celui pourtant très utile pour éviter tous les ennuis qui nourrissent ce film. Ceux-là même qui nous font avoir la boule au ventre à plusieurs reprises. Dommage qu’on s’interroge quand même à plusieurs reprises sur la crédibilité de l’attachement du personnage de Catherine Deneuve à celui de Nekfeu.

En savoir plus :

  • Tout nous sépare, réalisé et coécrit par Thierry Klifa
  • Date de sortie France : 08/11/2017
  • Distribution France : Mars Films

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Laisser un commentaire