//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique DVD] “Bonheur Académie” (2016) : Une immersion jouissive au sein de la secte de Raël
Bonheur Académie affiche

[Critique DVD] “Bonheur Académie” (2016) : Une immersion jouissive au sein de la secte de Raël

Bonheur Académie d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita est sorti en DVD. Le film suit des protagonistes en quête de bonheur et d’amour dans un camp de vacances organisé par Raël. L’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Bien décidées à trouver l’âme soeur Lily (Laure Calamy) et Dominique (Michèle Gurtner) partent sous le soleil de Croatie au summer camp annuel organisé par Raël. Entre ateliers d’éveil, méditation et quête du bonheur, les deux jeunes femmes se disputent les faveurs d’un chanteur à succès (Arnaud Fleurent-Didier).

Bonheur Académie : Le sujet, c’est le bonheur

Bonheur Académie commence sur un plan de piscine inversé. On se croirait dans Youth (Paolo Sorrentino, 2015) où Michael Caine et Harvey Keitel avaient décidé de faire une cure de jeunesse. Dans le film d’Alain Della Negra, on entre au cœur d’une cure de bonheur en immersion dans le mouvement raëlien. Pas question ici d’avoir un point de vue critique sur les dérives de ce mouvement. La caméra se pose en observateur à travers un récit entre fiction et documentaire.

En effet, pour réaliser son film, le cinéaste a tourné durant ces fameux camps d’été avec des figurants qui appartiennent réellement à la secte de Raël. Il est alors très intéressant de pouvoir “s’intégrer” au plus près dans le quotidien de cette secte, loin des documentaires-chocs qu’on peut voir à la télé et qui ont tendance à tomber dans la caricature. La réalité suffit à montrer la bizarrerie du mouvement, bien que certains semblent y trouver quiétude. On assiste notamment à des séances de positivisme, où chacun doit se dire des choses gentilles. Il y a également les moments de communication d’énergies, lorsque les participants essayent de capter les ondes du corps de l’autre.

Une fiction portée par Laure Calamy

Derrière ce côté très documentaire, on retrouve bel et bien une œuvre de fiction. Bonheur Académie est un combat enjoué de deux femmes qui souhaitent séduire le même homme. Les deux protagonistes vont se livrer à des taquineries espiègles pour se faire bien voir de l’élu de leurs cœurs, oubliant un peu les démarches positives du camps. Elles vont s’envoyer des vacheries…et on adore ! Le film est ainsi très frais sans véritable mauvais sentiments.

On aime particulièrement retrouver Laure Calamy, parfaite pour un tel rôle. L’assistante déjantée de la série Dix pour cent, également apparue cette année dans Ava (Léa Mysius, 2017), a ce don pour communiquer du bien être. Elle est parfaite pour interpréter ce personnage un brin candide qui n’a pas peur de son image. Sa compère, Michèle Gurtner, est également hilarante. Avec un petit air d’Elisabeth Buffet, on la voit bien dans un futur one-woman-show à raconter ses déboires de femmes.

Bonheur Académie se visionne comme un petit bonbon doux. Point de critique, juste une petite comédie parfaite pour le dimanche soir. Une belle réussite !

Les bonus du DVD

Le DVD du film Bonheur Académie propose plusieurs bonus :

  • Une interview des réalisateurs Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
  • Une interview des acteurs Laure Calamy, Arnaud Fleurent-Didier et Benoît Forgeard
  • Deux courts-métrages d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
    Fusion (court-métrage, 2014) : Des humains possédés déploient leurs ailes ou leurs griffes, fusionnant avec leur animal totem dans l’espace utopique porteur de tous les possibles qu’est le fond vert
    David en mission pour les dieux à Jérusalem (court-métrage, 2012) : Ce document vidéo est le premier épisode d’une série de missions commandées à de jeunes initiés, choisis par les dieux en visite sur Terre
  • Une galerie photos
  • Un film annonce

En savoir plus :

Produits disponibles sur Amazon.fr

Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire