//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [EXPO] “Effets spéciaux, crevez l’écran !” à la Cité des sciences et de l’industrie
Effets spéciaux, crevez l'écran ! image 1
© Jean-Christophe Nurbel
Bulles de Culture

[EXPO] “Effets spéciaux, crevez l’écran !” à la Cité des sciences et de l’industrie

Du 17 octobre 2017 au 19 août 2018, la Cité des sciences et de l’industrie propose en partenariat avec le CNC une exposition Effets spéciaux, crevez l’écran !. Notre avis sur cette exposition très interactive.

Effets spéciaux, crevez l’écran ! : Les trucages au cinéma à l’honneur

Stop motion, animatronique, effets visuels, arrêt caméra, maquette, incrustation, cache/contre-cache, matte painting, transparence, image de synthèse, bullet time, motion capture… des premiers temps du cinéma aux blockbusters d’aujourd’hui, les trucages au cinéma sont à l’honneur pendant dix mois à la Cité des sciences et de l’industrie. De la préproduction à la salle de cinéma, l’exposition Effets spéciaux, crevez l’écran ! propose au public de visiter sur 1300m2 les coulisses d’un plateau de cinéma et de s’initier aux différentes techniques d’effets spéciaux. Répartis sur quatre espaces, cette exposition se veut pédagogique et didactique grâce à de grands panneaux explicatifs et illustrés, des bornes interactives, des vidéos explicatives, des extraits de films et de making of ainsi que des moments de manipulations.

Préproduction et tournage

Ainsi, le premier espace de l’exposition Effets spéciaux, crevez l’écran !, Le Bureau, débute par l’étape de préproduction d’un film. Sont ainsi exposés des storyboards de Spider-Man (2002), Alien, la résurrection (1997) et Un long dimanche de fiançailles (2004), des maquettes de préproduction pour le décor de Smoking/No Smoking (1993) et d’un vaisseau spinner pour Blade Runner (1982), des concept arts de Gladiator (2000), La chute du faucon noir (2001), La Belle et la Bête (2014), Sur la piste du Marsupilami (2012)… Côté interaction, cette salle propose aux visiteurs de tester ses connaissances en choisissant le type d’effets spéciaux à utiliser pour représenter un décor de château ou pour animer un dinosaure.

Passé l’espace du Bureau, le public découvre ensuite le vrai plus de l’exposition, soit la possibilité pour lui de se frotter à quelques-uns des effets spéciaux présents à l’exposition et d’en garder une trace. En effet après avoir validé l’étape de L’Accréditation, le visiteur est muni d’un code sur un bracelet ou sur son smartphone pour récupérer plus tard le résultat de ses expérimentations. Ainsi, dès l’espace suivant, Le Plateau, le public chevauche un dragon ou se glisser sous les bandelettes d’une momie pour tester la technique de la motion capture. Plus loin, dans un atelier de maquillage, sous les yeux de la Mystic des X-Men et d’un Gremlins, le visiteur peut pénétrer dans une galerie des horreurs, interdite aux enfants qui peuvent s’exercer pendant ce temps au maquillage de monstre sur le visage d’un “Monsieur Patate” à transformer à l’aide de prothèses de bouche, nez, oreilles… mises à disposition.

Anatomie d’une scène et postproduction

L’exposition Effets spéciaux, crevez l’écran ! s’appuie ensuite sur le film Le Petit Spirou (2016) pour expliciter les différentes étapes de création des effets spéciaux pour une scène donnée. Puis passé ce temps d’explication, retour pour le public aux initiations : l’incrustation sur fond vert via la traversée par le visiteur d’une passerelle au milieu d’une jungle entièrement reconstitué numériquement ou le test de trucages plus anciens comme la transparence ou des effets visuels de films muets (la plongée verticale de Segundo de Chomón, l’arrêt caméra de Georges Méliès).

L’étape du tournage terminé, place à l’étape de la postproduction à l’exposition Effets spéciaux, crevez l’écran !. Dans un décor joliment éclairé par les couleurs scintillantes et bleutées de grandes baies de faux disques durs pour simuler les fermes de rendus d’effets spéciaux, Le Studio nous accueille avec des matte painting de La Cité des enfants perdus (1995) et Le petit Poucet (2001) avant de nous proposer de nous glisser dans la peau d’un infographiste pour créer les effets visuels d’une scène à coups de rotoscopie, de matte painting, d’incrustation, etc., de faire quelques pas de danse de particules. Mais nosu avons eu une prédilection pour la partie sonore de cette espace où casque sur les oreilles, une voix nous raconte l’histoire du sound design, du code musical des extra-terrestres dans Rencontres du 3ème type (1977) aux cris de Chewbacca dans Star Wars.

Enfin, l’exposition de Effets spéciaux, crevez l’écran ! se conclue bien évidemment dans le confortable fauteuil rouge d’une salle de cinéma avec la projection d’un film sur l’histoire du 7e art et de ses trucages. Pour résumé, cette exposition est une initiation fort sympathique aux techniques des effets spéciaux au cinéma. Le vrai plus étant les nombreux moments de manipulation et d’interactivité pendant la visite.

Et pour les fans des SFX, la Cité des sciences et de l’industrie proposera également pendant le temps de l’exposition deux masterclasses avec des professionnels des effets spéciaux (dont une avec l’équipe de Valerian et la Cité des mille planètes), un colloque international de trois jours sur les effets spéciaux en France ainsi qu’un spectacle et des ateliers pour les enfants.

En savoir plus :

  • L’exposition Effets spéciaux, crevez l’écran ! a lieu du 17 octobre 2017 au 19 août 2018 à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris, France). Ouverture du mardi au samedi de 10h à 18h, le dimanche de 10h à 19h. Fermeture le lundi. Ouverture exceptionnelle les lundis 23 et 30 octobre 2017. Plein Tarif : 12€ ; Tarif réduit : 9€. Le billet donne accès à l’ensemble des expositions d’Explora, au Planétarium, au sous-marin l’Argonaute et au cinéma Louis-Lumière. Exposition en français, anglais, italien
  • Exposition à partir de 8 ans
  • Site officiel de l’exposition
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire