enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Knock » (2017) : Omar Sy nous chatouille dans le rôle d’un médecin
Knock affiche film omar sy

[Critique] « Knock » (2017) : Omar Sy nous chatouille dans le rôle d’un médecin

Knock sort au cinéma ce mercredi 18 octobre 2017. Ce film, écrit et réalisé par Lorraine Lévy, met en scène l’icône française Omar Sy dans le rôle d’un célèbre médecin de la littérature française. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Knock (Omar Sy), un ex-filou repenti devenu médecin diplômé, arrive dans le petit village de Saint-Maurice pour appliquer une « méthode » destinée à faire sa fortune. Il va convaincre la population que tout bien portant est un malade qui s’ignore. Et pour cela, trouver à chacun la maladie réelle ou imaginaire dont il souffre. Passé maitre dans l’art de la séduction et de la manipulation, Knock est sur le point de parvenir à ses fins. Mais il est rattrapé par deux choses qu’il n’avait pas prévues : d’une part les sentiments du coeur et d’autre part un sombre individu issu de son passé venu le faire chanter.

Knock, une adaptation libre de la pièce de Jules Romains

Knock est une adaptation très libérée de la pièce de théâtre de Jules Romains, Knock ou Le Triomphe de la Médecine. Alors que la pièce dégage un côté très sombre sur fond de montée du nazisme en 1923, l’oeuvre de Lorraine Lévy en prend un contrepied étonnant. En effet, le film résolument comique, met en avant un docteur noir dans les années 50. Cette libre inspiration garde néanmoins la réplique culte « Ça chatouille ou ça gratouille ». Et c’est à Omar Sy que revient la tâche de succéder à Louis Jouvet dans le rôle-titre. L’acteur, déjà amateur de fresque historique avec Chocolat de Roschdy Zem, porte à merveille le costume taillé par Pierre-Jean Larroque, costumier sur le film. Ce dernier accomplit d’ailleurs un travail d’orfèvre pour recréer la mode paysanne de ces années d’après-guerre.

Un film populaire

S’agissant de l’histoire, Knock est un film conçu pour un large public. Il ravira autant les jeunes, parmi lesquels Omay Sy est très populaire, que les aînés qui retrouveront au casting des figures du cinéma français comme Michel Vuillermoz ou Sabine Azéma. Cette dernière campe une hypocondriaque très drôle qui fait la paire avec la talentueuse Andréa Ferréol. Cependant ce côté populaire du film a aussi son revers. L’intrigue est fluide mais n’est pas complètement aboutie. De fait, on attendait de voir le médecin charlatan confronté à ses supercheries, sources de l’enjeu dramatique du film. Cet instant ne viendra jamais, Lorraine Lévy préférant entretenir jusqu’à la fin le comique de situation. De même, l’histoire d’amour entre Knock et Adèle est un point sous-traité. Cette figure féminine est d’ailleurs interprétée par Ana Girardot. Celle-ci propose un jeu doux et beaucoup plus convaincant que dans Ce qui nous lie.

La réalisatrice fait donc avec Knock un très beau travail d’adaptation. Cependant, il est regrettable de n’avoir pas creusé davantage la psychologie des personnages. Le film se contente donc d’être une comédie divertissante. Il manque néanmoins une plus grande envergure à un projet qui a mis quand même huit ans à se monter.

On parle de Knock dans Super 16, le podcast cinéma

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 18/10/2017
  • Distribution France : Mars Films

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.