//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “Une suite qui dérange : le temps de l’action” (2017) : Al Gore 2, le retour
Une suite qui dérange le temps de l'action

[CRITIQUE] “Une suite qui dérange : le temps de l’action” (2017) : Al Gore 2, le retour

Al Gore, le plus américain des écolos, revient avec Une suite qui dérange : le temps de l’action (An Inconvenient Sequel: Truth to Power) de Bonni Cohen et Jon Shenk. Après Une vérité qui dérange (2006), le Prix Nobel de la Paix livre un nouveau plaidoyer à l’objectif à peine camouflé. Notre critique et avis. 

Synopsis :

L’ex vice-président Al Gore poursuit son combat. Il voyage donc autour du monde pour exercer son influence sur la politique climatique internationale. Les caméras le suivent en coulisse, saisissent des moments publics et privés, de conférences en voyages au Groenland en passant par les coulisses de la COP 21.

Une suite qui dérange : le temps de l’action :
Le plus long (et le meilleur) clip de campagne de l’Histoire

Une suite qui dérange critique film Al Gore
© Paramount France

Prix Nobel de la Paix 2007 et candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2000, Al Gore se conçoit assurément comme le leader mondial de la lutte contre le changement climatique. Mais, on le comprend progressivement au cours d’Une suite qui dérange : le temps de l’action, ses ambitions vont encore plus loin.

Al Gore l’explique point par point, pour lui, l’équation est la suivante: États-Unis = leader du monde moderne donc Combat mondial = combat américain. Or: Méchant américain du climat = Donald Trump et Gentil américain du climat = Al Gore donc Combat mondial du climat = Bataille Trump VS Gore. Sachant que: Bataille mondiale du climat = Moyen de sauver le monde et que Donald Trump = Président des États-Unis et Al Gore = pas Président des États-Unis alors Élection présidentielle américaine = Bataille mondiale du climat = Moyen de sauver le monde. Conclusion: En 2020, votez Al Gore, sauveur du monde.

Si ce qui vient d’être énoncé ne vous agace pas trop (ou si vous êtes d’accord), allez voir le film, qui est malgré tout très intéressant, pédagogique. Et même un peu drôle et émouvant.

Un exposé clair et complet sur les enjeux climatiques du monde contemporain

Une suite qui dérange -photo-critique-al-gore-1
© Paramount France

Dans Une suite qui dérange : le temps de l’actionvous parlera du traumatisme de sa défaite contre George W. Bush, de la façon dont il a sauvé la COP21 en convainquant l’Inde de signer l’accord, il ne vous parlera pas trop de l’échec de la conférence de Kyoto lorsqu’il était vice-président. Et il vous emmènera explorer le Groenland en hélico avec une musique hollywoodienne, enlèvera vite ses bottes pleines de boues pour monter sur scène après avoir parcouru Miami inondée…

Mais surtout: il vous fera un topo limpide et argumenté sur les enjeux actuels du réchauffement climatique. Honnêtement en 1h30, difficile de trouver un exposé plus clair pour les novices et semi-novices:
– Un résumé des enjeux scientifiques,
– Un peu des différentes façons dont les pays du monde perçoivent les enjeux climatiques, avec l’intéressant exemple indien,
– De la diplomatie climatique en coulisses, qui fait la part belle à la France et à la COP21,
– Quelques solutions économiques pour réduire à grande échelle le changement climatique,
-Un historique récent (et un peu tire-larmes) des catastrophes climatiques.

À la fin de ce cas d’école du documentaire à sensation à la sauce américaine, vous aurez tout compris.

Une mise à jour alarmée d’Une vérité qui dérange

Une suite qui dérange critique film Al Gore
© Paramount France

La méthode est la même que celle d’Une vérité qui dérange. Le discours pédagogique est constitué d’extraits de conférences d’Al Gore, dont les illustrations sont améliorées pour s’adapter au media cinématographique. Et à l’intérieur de ce fil conducteur, l’homme politique les traumatismes de sa vie personnelle et politique, qui sont selon lui à l’origine de son engagement pour le climat. Il reparle de la célèbre image de la terre par satellite, réexplique le renforcement des ouragans lorsqu’ils passent au dessus d’océans réchauffés, … À proprement parler, Une suite qui dérange : le temps de l’action est une mise à jour en 2017 du film de 2006.

En définitive on conseille ce film pour des raisons pédagogique et parce que le personnage d’Al Gore reste une figure contemporaine intéressante à (re)découvrir. Cependant, si l’oeil français est habitué à la grandiloquence hollywoodienne dans la fiction américaine, il sera probablement déstabilisé, si ce n’est agacé par son application au documentaire.

En savoir plus:

  • Date de sortie France :27/09/2017
  • Distribution France : Paramount Pictures France
Marie Deconinck

Marie Deconinck

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Comédienne franco-québécoise, scénariste à mes heures et surtout obsédée de cinéma, j'aime les oeuvres flamboyantes et hypersensibles (Terrence Malick, Leos Carax, Charlie Kaufman, Xavier Dolan, David Lynch, Les frères Coen, Coppola...).

Top 5 Cinéma : "Nos meilleures années" (2003),"The Tree of Life" (2011), "Fargo" (1996), "Apocalypse Now" (1979), "Les enfants du paradis" (1945), "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" (2004)
Marie Deconinck

Check Also

showeb cinéma de rentrée 2017

Showeb Cinéma de rentrée : Les 23 films français à voir en 2017/2018

Lors du Showeb Cinéma de rentrée 2017, les distributeurs de films nous ont présentés leurs …

À nous de jouer ! image Coach Sylvain avec ses joueurs

[Bande Annonce] “À nous de jouer !” (2017) d’Antoine Fromental

Découvrez la bande annonce du film documentaire À nous de jouer ! d’Antoine Fromental, vue lors …

Laisser un commentaire