//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / ACTU / Sorties cinéma du mercredi 27 septembre
sélection des sorties cinéma du mercredi 27 septembre 2017 image

Sorties cinéma du mercredi 27 septembre

Quel(s) film(s) voir cette semaine ? Un Beau Soleil Intérieur, Demain et tous les autres jours, Le Château de verre, Le Jeune Karl Marx, Espèces menacées, Money, Une suite qui dérange : le temps de l’action, Le Maître est l’enfant, Le Petit Spirou et Des trésors plein ma poche font partie de notre sélection des sorties cinéma du mercredi 27 septembre 2017. Découvrez avis, critiques, bandes annonces et extraits de ces films à l’affiche cette semaine. Bonne séance de cinéma !

Les sorties cinéma du mercredi :
Un Beau Soleil Intérieur et
Demain et tous les autres jours

Notre premier conseil de notre sélection des sorties cinéma du mercredi et que nous recommandons vivement comme film à voir cette semaine est le long métrage Un Beau Soleil Intérieur de Claire Denis sur une mère divorcé à la recherche du grand amour. En effet, comment ne pas avoir envie de voir un film avec une Juliette Binoche qui illumine actuellement chacune des fictions dans lesquelles elle joue (Dix pour cent saison 2, Ma Loute…).Distribué par Ad VitamUn Beau Soleil Intérieur est aussi la première incursion de la romancière Christine Angot (L’Inceste, Les Désaxés) dans le cinéma en tant que coscénariste avec Claire Denis. Cette dernière a d’ailleurs entouré Juliette Binoche d’acteurs de premiers choix avec Xavier Beauvois, Philippe Katerine, Nicolas Duvauchelle, Bruno Podalydès, Valeria Bruni-Tedeschi et Gérard Depardieu. Rien d’étonnant donc à ce que notre rédacteur ait pris beaucoup de plaisir à découvrir Un Beau Soleil Intérieur à La Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2017 où le film a remporté le Prix SACD : “Il y a des actrices qui ne vieillissent pas avec le temps. Mieux, elles paraissent rajeunir à chacun de leurs films. (…) Dans Un beau soleil intérieur, elle campe Isabelle, une femme cinquantenaire prête à profiter de sa seconde vie après un enfant et un divorce. L’actrice rayonne car elle assume justement son âge. Son rôle, créé par la plume bicéphale de Claire Denis et Christine Angot, est piquant. Il est rare de voir un personnage aussi bien caractérisé et envoyant à tout-va des répliques cinglantes”. Lire notre critique complète du film >>

Restons en France pour notre deuxième conseil parmi les sorties cinéma du mercredi. Après le gros succès Camille Redouble (2012), Noémie Lvovsky est de retour avec un sixième film, Demain et tous les autres jours. Distribuée par Gaumont Distribution, cette très belle histoire entre une petite fille (Luce Rodriguez) et sa mère (Noémie Lvovsky) un peu spéciale a touché notre rédacteur qui a pu la découvrir en avant-première au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2017 : “On retrouve dans Demain et tous les autres jours une profonde humanité qui entoure la personnalité de la cinéaste. Elle imagine pour ce faire des personnages extrêmement touchants. L’une des premières scènes montre en effet une mère fragile face à la proviseur de sa fille. Celle-ci ne sait plus pourquoi elle est là. Elle semble plutôt perturber par des tocs, persuadée qu’elle est ‘une mauvaise mère’. La petite Mathilde est finalement la personne responsable de cette histoire. On voit dans cette même scène qu’elle soutient sa mère de la main. Plus tard, elle demande même à sa mère de lui donner des ordres.” Lire notre critique complète du film >>
En bonus, découvrez aussi notre interview de l’actrice et réalisatrice Noémie Lvovsky à Angoulème où elle revient notamment sur le tournage un peu particulier de ce film suite au problème de santé de l’actrice Luce Rodriguez.

Les autres sorties de films de la semaine

Les sorties cinéma du mercredi 27 septembre sont nombreuses et il y a en plus des films à voir pour tous les goûts. Citons maintenant quatre autres films parmi ceux-ci :

  • Metropolitan FilmExport sort le biopic Le Château de verre (The Glass Castle) de Destin Daniel Cretton. Cette histoire sur une jeune fille et sa famille dysfonctionnelle et pleine d’imagination compte au casting un magnifique trio avec Woody Harrelson, Naomi Watts et Brie Larson — la magnifique actrice du film Room (2015) —. Mais malgré ces têtes d’affiche, notre rédacteur qui a pu voir le film en avant-première au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2017 a trouvé que le film souffrait trop de la comparaison avec le long métrage Captain Fantastic (film coup cœur de Bulles de Culture) et que Le Château de Verre fait également l’erreur de construire son fil narratif sur deux temporalités. On voit s’entrecouper des scènes de la jeunesse de Jeannette Walls (elle est alors jouée par la merveilleuse jeune actrice Ella Anderson) avec celles de sa vie d’adulte. Très peu de connexions sont faites entre les deux histoires, mis à part un final dont la mise en scène est assez grossière avec musique émotive et course de l’héroïne pieds nus dans la rue”. Lire notre critique complète du film >>
  • Le film historique Le Jeune Karl Marx de Raoul Peck, distribué par Diaphana Distribution, sur la jeunesse de Karl Marx (August Diehl) et sa rencontre avec Friedrich Engels (Stefan Konarske).
  • Les trois destins entrelacés du long métrage Espèces menacées de Gilles Bourdos avec Alice Isaaz, Vincent Rottiers, Grégory Gadebois et Suzanne Clément. Le film est distribué par Mars Films.
  • Le thriller Money de Gela Babluani sur un braquage qui tourne mal signe le retour sur les écrans de l’auteur-réalisateur de 13 Tzameti (Grand Prix du Jury du meilleur film de fiction étranger au Sundance Film Festival 2007). Pour notre rédacteur qui a découvert ce film (distribué par Océan Films) au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2017, le film Money “porte une ingéniosité liée aux caractères iconoclastes de ses protagonistes. (…) C’est quand on rentre dans le développement dramatique que Money pêche par son côté trop consensuel. C’est très étonnant pour Gela Babluani qui n’a de cesse de clamer le non conventionnel. On souhaitait que le film assume à plein son aspect décalé par cet humour noir exacerbé que le réalisateur distille à travers certains dialogues”. Lire notre critique complète du film et notre interview de l’acteur Olivier Rabourdin >>

Les films documentaires
et les films pour enfants à découvrir en salles

Pour poursuivre notre parcours des sorties cinéma du mercredi, direction le   documentaire avec les sorties de deux longs métrages. Distribué par Paramount Pictures France, Le premier est Une suite qui dérange : le temps de l’action de Bonni Cohen et Jon Shenk où l’ex-vice président américain Al Gore poursuit son combat pour sensibiliser le monde sur le réchauffement planétaire après Une vérité qui dérange (Oscar 2007 du meilleur film documentaire). Pour notre rédactrice, “la méthode est la même que celle d’Une vérité qui dérange. Le discours pédagogique est constitué d’extraits de conférences d’Al Gore dont les illustrations sont améliorées pour s’adapter au media cinématographique. (…) Il reparle de la célèbre image de la terre par satellite, réexplique le renforcement des ouragans lorsqu’ils passent au dessus d’océans réchauffés… à proprement parler, Une suite qui dérange : le temps de l’action est une mise à jour en 2017 du film de 2006. En définitive on conseille ce film pour des raisons pédagogique”. Lire notre critique complète du film >>
Le second film documentaire est Le Maître est l’enfant d’Alexandre Mourot (distribué par Dans le sens de la vie) qui nous fait entrer dans une classe Montessori 3-6 ans.

Enfin, nous conclurons notre sélection des sorties cinéma du mercredi en mentionnant deux films pour enfants. Distribué par La Belle Company et Apollo Films, Le Petit Spirou de Nicolas Bary est une adaptation en prises de vue réelles de la bande dessinée de Philippe Tome et Janry. Ce film avec François Damiens, Pierre Richard, Natacha Régnier et Philippe Katerine au casting est pour les enfants à partir de 6 ans.

Tandis que Des trésors plein ma poche est un programme de 6 courts-métrages d’animation 2D (35 minutes au total) pour les petits à partir de 3 ans. Ces films, réalisés la géorgienne Ana Chubinidze (Le Petit Bonhomme de poche, 2016), la russe Natalia Chernysheva (Toile d’araignée, 2014), la suisse Camille Müller (Le Dragon et la musique, 2015), la russe Vera Myakisheva (A tire d’aile, 2012), Alena Tomilova (Le Nuage et la baleine, 2016) et la russe Olesya Shchukina (La Luge, 2016) sont distribués sous cette forme par Folimage. A travers des histoires de petit bonhomme créatif, d’une araignée tricoteuse, d’un petit dragon mélomane, une petite poule déterminée, d’un petit joueur et d’un écureuil persévérant, Des trésors plein ma poche proposent histoires poétiques et touchantes sur les thèmes de la solidarité, de l’entraide et de la différence. Une collection de court-métrages d’animation 2D réalisés en papier découpé, en animation traditionnelle et sur ordinateur à découvrir avec ses enfants. J.C.N.

Et pour avoir encore plus d’idées de films à voir, retrouvez nos conseils de films déjà sortis et toujours à l’affiche (Faute d’amour, Mon Garçon, Ça, 120 battements par minute, Petit Paysan, Bonne Pomme, Seven Sisters, Barbara, Ôtez-moi d’un doute, Le Redoutable, Nos Années Folles, Les Grands Esprits, Mother !, Barry Seal : American TrafficMary…) dans nos chroniques précédentes.

Laisser un commentaire