//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / ART / MODE / L’exposition temporaire “M. Chat” au MAUSA
MAUSA image exposition M. Chat-12
© Morgane P. / Bulles de Culture

L’exposition temporaire “M. Chat” au MAUSA

Bulles de Culture a profité des derniers jours de l’exposition consacrée à M. Chat au MAUSA (Musée des Arts Urbains et du Street-Art) pour se glisser sur les traces du célèbre félin jaune. Notre avis sur cette exposition temporaire achevée le 9 septembre 2017.

M. Chat : Une exposition au MAUSA
à féli(n)citer

Bulles de Culture vous a emmené cet été à la découverte du tout nouveau Musée des Arts Urbains et du Street-Art aux Forges de Baudin. Après une exposition audacieuse et réussie sur le Gang of Bristol, c’est ensuite le street-art français que le musée a mis en lumière dans une exposition temporaire autour de M. Chat. Du 23 août au 9 septembre 2017, le public jurassien et les aventuriers de passage ont ainsi pu découvrir au MAUSA une exposition consacrée au street-artiste Thomas Vuille et à son désormais célèbre félin au sourire bonhomme. Céramiques de l’artiste, toiles, peinture sur plan de métro, les facettes du félin se sont dévoilés dans un espace qu’il a épousé à merveille.

Hommages, clins d’œil, relectures et performance

On a ainsi retrouvé les traits du personnage urbain M. Chat dans des mises en scènes originales : hommages aux artistes qui ont influencé Thomas Vuille, clins d’œil aux nombreuses arrestations dont a été victime l’artiste et relectures amusées de la mythologie. On a pu notamment admirer une relecture audacieuse de Romulus et Rémus qui fera sourire tous les latinistes, petits ou grands. Ce sont aussi en filigrane les lieux qui ont inspiré l’artiste qui se sont déroulés sous nos yeux : métro, toits, gare. La rue n’était pas loin des toiles et les jurassiens qui ont côtoyé le félin dans les rues de Saint-Claude, Lavans-les-Saint-Claude, Moirans-en-Montagne ou Dole, ont pu saluer un sourire qui les accompagnait déjà depuis quelques années.

Clou de l’exposition, l’artiste a réalisé devant le public une fresque splendide de M. Chat sur l’un des murs du musée (voir l’image ci-dessus), rendant hommage à l’histoire des Forges de Baudin et à son histoire familiale. Performance incroyable s’il en est puisque l’ensemble a été réalisé en une heure. Nous vous l’assurons : ce chat-là continuera à vous séduire !

Une exposition permanente
en permanente évolution

Ouvert depuis le 7 juillet 2017, le MAUSA continue à gagner en richesse dans son exposition temporaire. Aussi peut-on aujourd’hui découvrir une réorganisation de certaines installations extérieures. De plus, le musée s’étoffe au fur et à mesure des semaines. À remarquer notamment une œuvre splendide de Monkey Bird, toute en pochoir et en détails, réalisée sur un ancien bois de lit. L’ensemble est saisissant de précision, de poésie et rend un bel hommage au pouvoir de l’imagination. Et toute dernière arrivée, une toile incroyable de précision, dans le sillage des gravures à l’antique, réalisée au fusain et signée David Fuzli. Nous pouvons affirmer en toute objectivité que cela vaut le détour.Du 15 septembre au 31 octobre 2017, il y a même une exposition temporaire consacrée à Jérôme Mesnager et Bulles de Culture vous y emmènera avec grand plaisir.

En savoir plus :

  • L’exposition M. Chat a eu lieu au MAUSA du 23 août au 9 septembre 2017
  • Le Musée des Arts Urbains et du Street Art (MAUSA) se trouve sur le site historique des Forges de Baudin, 39230 Toulouse-le-Château (France)
    Ouverture tous les jours : Du dimanche au jeudi de 13h à 18h, le vendredi et samedi de 13h à 19h, et cela jusqu’au 31 octobre 2017
    Tarifs : Entrée dans le parc à 2€ (gratuit pour les moins de 10 ans) ; Entrée au musée et au parc à 10€ ou 8€ pour les tarifs réduits (gratuit pour les moins de 10 ans)
  • Site officiel du musée
  • Site officiel de M. Chat
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice chez Bulles de Culture
Rédactrice

Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Laisser un commentaire