//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “Grease Le Musical” au Théâtre Mogador : drôle et innovant
Grease Le Musical affiche théâtre Mogador

[CRITIQUE] “Grease Le Musical” au Théâtre Mogador : drôle et innovant

Grease Le Musical fait renaître de ses cendres le théâtre Mogador ! La nouvelle comédie musicale de Stage Entertainment France, adaptée du film mythique avec John Travolta, y est installée depuis le 28 septembre 2017. Nous avons assisté à la première. Notre avis et critique.  

Synopsis :

Sandy Olsson (Alyzée Lalande), une australienne coincée, et le mauvais garçon, Danny Zuko (Alexis Loizon), ont ensemble une amourette de vacances. Ils gardent chacun le souvenir d’un doux amour d’été. De retour à son lycée Rydell, Danny Zuko retrouve son groupe de potes aux cheveux gominés, les T-birds, loin de se douter que Sandy intègre le même établissement. Les deux tourtereaux vont avoir la surprise de passer l’année ensemble. Leur couple estival tiendra-t-il ?

Grease, c’est bien sûr une référence en terme de comédie musicale. Elle est créée par Jim Jacobs et Warren Casey en 1971 avant d’être adaptée sur grand écran en 1978 par Randal Kleiser, avec John Travolta et Olivia Newton-John dans les rôles principaux. Tout le monde a en tête les refrains mythiques du livret, dont le fameux “You’re the one that I want” ou encore le “Tell me more“. Il était donc terrifiant d’imaginer que Stage Entertainment, adepte des traductions de paroles dans leurs précédentes productions à Mogador, transforme ces hits intemporels en “Tu es celui que je veux“.

Mélange entre paroles originales et traductions françaises

Grease Le Musical Paris Théâtre Mogador France
© Alessandro Pinna

C’est grâce aux grands talents de l’adaptateur du livret, Nicolas Engel, que Grease Le Musical trouve le mélange parfait entre maintien des paroles originales, notamment pour les refrains des chansons, et traductions françaises pour s’adapter à un public hexagonal. La cohérence est d’autant plus grande que le spectacle est ponctué de dialogues franglais, immergeant le public dans l’Amérique des années 50 tout en gardant le côté frenchie.

Le travail d’adaptation ne se limite pas aux paroles. En effet, l’équipe créative fait des choix artistiques innovants par rapport à l’oeuvre d’origine. Elle crée par exemple un duo comique entre la proviseur, Miss Lynch, et l’élève marginal, Eugène, qui viendront en interlude du récit. C’est totalement réussi. Les deux comédiens, Céline Groussard et Alexandre Faitrouni, nous feront tordre de rire avec leurs mimiques exacerbées.

Grease Le Musical sera plus qu’un amour d’été au théâtre Mogador

A côté de ces heureuses infidélités, Grease Le Musical garde l’essence même d’un spectacle de broadway hautement qualitatif. Le dispositif est impressionnant avec de nombreux décors amovibles et des changements de costumes à en donner le tournis à John Travolta.

Après le triomphe de la reprise de Saturday Night Fever avec la danseuse Fauve Hautot plus tôt dans l’année, la folie disco n’est pas prête de prendre fin avec Grease Le Musical, qui sera à coup sûr le spectacle de cette année bien au-delà d’un simple “amour d’été” à Mogador.

En savoir plus  :

Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire