//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “The Yellow Birds” (2017) : Jennifer Aniston à la recherche de son fils perdu
The Yellow Birds photo image film deauville
© D.R.

[CRITIQUE] “The Yellow Birds” (2017) : Jennifer Aniston à la recherche de son fils perdu

Réalisé par le français Alexandre Moors, le film The Yellow Birds a été présenté hors compétition au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2017. Notre avis et critique sur cette adaptation du roman éponyme de Kevin Powers.

Synopsis :

Deux jeunes soldats (Alden Ehrenreich et Tye Sheridan) font connaissance durant un camp d’entrainement. Ils se promettent de veiller l’un sur l’autre. Mais la guerre va mettre à mal leur pacte…

The Yellow Birds :
Une réalisation solide mais un scénario bancal

 

Si elle est somme toute assez classique, la réalisation d’Alexandre Moors pour The Yellow Birds est toutefois efficace. Elle sert avec assez de justesse l’histoire qu’elle raconte. Ici point de trouvailles visuelles ou d’effets de style. Le réalisateur opte pour une mise en scène très sobre. Caméra à l’épaule, il a pour objectif de capter avec réalisme la détresse et l’intensité de la vie militaire en temps de guerre. Assez graphique dans son ensemble, le film n’est pas à destination des âmes sensibles.

Par contre, en terme de scénario, c’est là que le bât blesse. Déconstruite, maladroite et remplie d’ellipses, l’écriture de The Yellow Birds n’est pas à même de nous livrer le thriller militaire que le film semblait promettre. S’engouffrant dans la veine sirupeuse du drame, le scénario devient une succession de saynètes désespérées et décrivant le démantèlement psychologique du « héros ». Dommage.

Des interprétations efficaces

 

Doté d’une palette solide d’acteurs, The Yellow Birds ne souffre d’aucun problème d’interprétation. Alden Ehrenreich (futur Han Solo dans le prochain Star Wars) et Tye Sheridan (actuel Cyclope de la saga X-Men) campent avec efficacité des jeunes recrues tourmentées par l’horreur de la guerre. Tandis que Jennifer Aniston passe à un autre stade de sa carrière. Elle interprète ici avec conviction une mère déterminée à faire éclater la vérité à propos de la disparition de son fils. L’ensemble du casting ajoute ainsi le ciment nécessaire au maintien d’un scénario inégal.

Pour conclure, The Yellow Birds est un film de guerre efficace mais qui noie malheureusement tout son potentiel dramatique dans une écriture mal maîtrisée. Si ce long métrage se regarde sans déplaisir, il ne laissera pas un souvenir impérissable dans la mémoire du public.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : Prochainement
  • Distribution France : Inconnu
Salvatore V.

Salvatore V.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de pop-culture (et de culture tout court en général), je suis amoureux de tout ce qui raconte une histoire. Ayant un faible pour le cinéma de genre et l'animation, je milite pour un cinéma qui conte, qui émerveille, qui effraie et qui prend aux tripes. On ne pense pas devant un film, on ressent.

TOP 5 Cinéma : "Sueurs froides", "Conan le barbare", "Docteur Strangelove", "Le Château dans le ciel", "Les Fils de l'homme"
TOP 5 BD: "Ghost Money", "Les épées de verre", "Le vol du corbeau", "Les gardiens du Maser", "Siegfried"
TOP 5 Comics : "Daredevil l'homme sans peur", "Silver Surfer: Requiem", "House of M", "The Dark Kight returns", "Old man Logan"
TOP 5 TV : "Penny Dreadful", "Viking", "Doctor Who", "Community", "Cowboy Bebop"
Salvatore V.

Laisser un commentaire