enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Le Redoutable » (2016) : Ce que le cinéma doit être
Le redoutable critique film Louis Garrel
© StudioCanal

[Critique] « Le Redoutable » (2016) : Ce que le cinéma doit être

Quelques temps après l’ambitieux et cinématographique The Search, Michel Hazanavicius revient avec un nouvel opus, Le Redoutable présenté en compétition au Festival de Cannes. S’intéressant à un segment précis de la vie de Jean-Luc Godard, Hazanavicius profite de l’occasion pour livrer une oeuvre ambitieuse et aux multiples facettes. L’avis et critique de Bulles de Culture ravi.

Synopsis :

Paris 1967. Jean-Luc Godard (Louis Garrel), le cinéaste le plus en vue de sa génération, tourne La Chinoise avec la femme qu’il aime, Anne Wiazemsky (Stacey Martin), de 20 ans sa cadette. Ils sont heureux, amoureux, séduisants, ils se marient. Mais la réception du film à sa sortie enclenche chez Jean-Luc une remise en question profonde. Mai 68 amplifie le processus, et Jean-Luc passe de cinéaste star en artiste maoïste odieux, aussi incompris qu’incompréhensible.

Le Redoutable : Hazanavicius au sommet de son art

Le redoutable Louis Garrel critique film
© StudioCanal

Rarement on aura vu un réalisateur à la filmographie aussi cohérente que celle de Michel Hazanavicius. Depuis le début de sa carrière, le réalisateur n’a qu’un seul et même thème qui jalonne ses oeuvres. De La Classe Américaine au Redoutable, il explore des thématiques diverses toujours à travers un seule et même prisme, celui du cinéma. Avec les OSS, le réalisateur s’attaquait à la comédie en parodiant le cinéma d’espionnage. Avec The Artist, il s’intéressait aux tourments et obsessions des acteurs en rendant hommage au cinéma muet. AvecThe Search, il s’intéressait à la seconde guerre de Tchétchénie en faisant un remake des Anges Marqués de 1948.

Avec Le Redoutable, Michel Hazanavicius dissèque la complexité des relations de couple à travers la vie d’un monument du cinéma français, Jean-Luc Godard himself.

Si de prime abord, le projet peut sembler casse-gueule, la maestria avec laquelle Michel Hazanavicius construit son oeuvre force le respect. De la narration à la mise en scène, en passant par la direction d’acteurs et la finesse des dialogues, le réalisateur accouche d’une oeuvre maîtrisée à la lisière de la perfection. C’est dans une magnifique  reconstitution des 60’s, que le réalisateur oscarisé présente cette histoire d’amour atypique et toxique avec un style que n’aurait pas renié Woody Allen.

Grinçant, drôle, inventif, stylisé, juste, malin et sexy, on a finalement pas assez de qualificatifs pour décrire une oeuvre aussi aboutie.

Méprisable Godard, fascinant Garrel

Le redoutable critique film Louis Garrel
© StudioCanal

Parmi la multitude de points forts du film Le Redoutable, il est nécessaire de s’attarder sur le jeu des acteurs. Si la distribution est impeccable (incroyable et  sculpturale Stacy Martin), Louis Garrel devient un sérieux prétendant au prix d’interprétation masculine. Le regard hautin et vide, le phrasé mouillé et zozotant, Garrel, en pleine composition, campe un Godard complexe et à la dichotomie marquée, qui nous fait comprendre pourquoi Anne tombe amoureuse de lui dans un premier temps avant de finir par le quitter. Peut-être LA performance de Louis Garrel.

Pour conclure, Le Redoutable est une oeuvre incroyable, aussi bien dans le fond que dans la forme qui nous rappelle que la réussite d’un film tient à une multitude de facteurs que Michel Hazanavicius semble parfaitement maîtriser.

Il serait étonnant de ne pas voir le film apparaître dans le palmarès…

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 13/09/2017
  • Distribution France : StudioCanal
Salvatore V.

Salvatore V.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de pop-culture (et de culture tout court en général), je suis amoureux de tout ce qui raconte une histoire. Ayant un faible pour le cinéma de genre et l'animation, je milite pour un cinéma qui conte, qui émerveille, qui effraie et qui prend aux tripes. On ne pense pas devant un film, on ressent.

TOP 5 Cinéma : "Sueurs froides", "Conan le barbare", "Docteur Strangelove", "Le Château dans le ciel", "Les Fils de l'homme"
TOP 5 BD: "Ghost Money", "Les épées de verre", "Le vol du corbeau", "Les gardiens du Maser", "Siegfried"
TOP 5 Comics : "Daredevil l'homme sans peur", "Silver Surfer: Requiem", "House of M", "The Dark Kight returns", "Old man Logan"
TOP 5 TV : "Penny Dreadful", "Viking", "Doctor Who", "Community", "Cowboy Bebop"
Salvatore V.

Les derniers articles par Salvatore V. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.