enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Mon Garçon » (2017) : une quête improvisée de Christian Carion
Mon Garçon Affiche film critique

[Critique] « Mon Garçon » (2017) : une quête improvisée de Christian Carion

Mon Garçon de Christian Carion a été montré en avant-première au Festival du Film Francophone d’Angoulême en 2017. Le réalisateur est venu avec son acteur principal, Guillaume Canet, qui a créé l’engouement des festivaliers. La critique film et l’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Passionné par son métier, Julien (Guillaume Canet) voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex-femme (Mélanie Laurent) en larmes : leur petit garçon de sept ans (Lino Papa) a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter.

Mon Garçon, un thriller conceptuel

Mon Garçon film Mélanie Laurent Guillaume Canet film
© 2017 Nord-Ouest Films

Mon Garçon est un film à concept. L’œuvre a été tournée en six jours sans que Guillaume Canet n’ait lu le scénario. A chaque scène, il revient donc aux autres comédiens, qui ont tous eu accès au scénario, de se caler sur les improvisations de Canet. Or, ignorant tout du film et mis à l’écart de toute  l’équipe pendant toute la durée du tournage, celui-ci doit se fier aux seules indications distillées par le réalisateur à chaque scène. Cela en fait donc un long métrage iconoclaste et d’une grande originalité.

Pourtant, dès les premiers instants du film, on se rend compte que les dialogues écrits sur lequel s’appuyer, c’est utile pour éviter les bavardages inutiles et les hésitations. Le couple dans la voiture n’a visiblement pas beaucoup de choses à se dire, hormis quelques banalités : « Où as-tu mis les photos du petit ?« , « Ce sont des photos récentes ?« .

De même, dans cette singulière configuration de tournage, Mélanie Laurent s’en sort beaucoup mieux que son collègue masculin qui a plus de mal à se lâcher. Elle donne tout à chacune de ses tirades. On la sent transporter de douleurs dans ce rôle de mère dont on a kidnappé son fils.

Manque de rebondissements

Mon Garçon critique film Guillaume Canet
© 2017 Nord-Ouest Films

Puis, on rentre petit à petit dans cette (en)quête à la Prisoners de Denis Villeneuve où la tension est palpable. Les méthodes employées par le père pour retrouver son fils sont peu conventionnelles. Il n’hésitera pas à aller très loin dans la défiance pour sauver sa progéniture. Cependant, très vite Mon Garçon souffre d’un manque de rebondissements. La deuxième partie est assez immobile tandis que Christian Carion ne quitte pas  Guillaume Canet, caméra à l’épaule.

On salue l’audace créative du réalisateur de se lancer dans un film à concept. Néanmoins, le sujet du film n’est pas le plus approprié pour de telles expériences.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 20/09/2017
  • Distribution France : Diaphana Distribution

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.