//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “Bankerot” saison 1 : 5 raisons de voir ce “Chefs” à la sauce danoise
Bankerot saison 1 image episode 2
© DR Sales

[CRITIQUE] “Bankerot” saison 1 : 5 raisons de voir ce “Chefs” à la sauce danoise

Bankerot saison 1 est diffusé à partir de ce jeudi 31 août 2017 sur ARTE. Notre critique et nos cinq raisons de découvrir sur cette dramédie danoise, créée par Kim Fupz Aakeson et Malene Blenkov.

Synopsis :

Niklas (Viktor Lykke Clausen), 9 ans, se réveille toutes les nuits pour dessiner les contours de plus en plus précis d’un rêve récurrent : il voit sa mère étendue sur la route, renversée par un chauffard. Un accident auquel il a assisté il y a deux ans. Depuis, le petit garçon ne parle plus et Thomas (Martin Buch), son père, a sombré dans l’alcool. Dion (Esben Dalgaard Andersen), un ami de Thomas, s’apprête à sortir de prison, mais il est attendu par des mafieux commandés par le redoutable “P’tite Souris” (Nicolas Bro) à qui il doit de l’argent…

Bankerot Vs Chefs

 

1/ Si vous êtes fan de la série de France 2 Chefs, sa version danoise, Bankerot, reprend ses codes, à savoir la cuisine et le genre du film noir avec truands, mais en mieux. En effet, contrairement à sa consœur française — particulièrement la saison 2 de Chefs complètement ratée —, la série ne se prend pas au sérieux et mêle habilement les nuances de la comédie, quitte à manier l’humour noir dans les moments plus tendus de la série. Et même la musique aux notes country de Kaare Bjerkø et Boi Holm — Tiens, tiens comme pour la série Zone Blanche ! — ajoute au comique des situations.

2/ le Chef danois de la série Bankerot, interprété par Esben Dalgaard Andersen, est le sosie parfait du Chef français, joué par Clovis Cornillac dans la série française Chefs. C’est donc un autre point commun, et probablement pure coïncidence, avec la série Chefs. En effet, les deux personnages ont la même carrure, même pilosité faciale, même charisme, même sex-appeal, même virtuosité en cuisine et… même côté destructeur.

Une belle galerie
de personnages nuancés

 

3/ La force de la série chorale Bankerot est de proposer aussi une belle galerie de personnages nuancés autour de ce doux rêve d’ouvrir un restaurant à partir de rien. Il y a d’un côté Thomas (Martin Buch), le sommelier et le père de famille veuf, dépressif et alcoolique. Son fils Niklas (Viktor Lykke Clausen) est lui devenu mutique à la mort de sa mère et ne s’exprime qu’à travers le dessin. Tandis que son père Kurt (Finn Nielsen), invalide et toujours accompagné de sa garde-malade Jensen (Tina Gylling Mortensen), semble mépriser perpétuellement son fils Thomas. Ce qui n’est pas le cas de Hannah (Rikke Louise Andersson), l’amoureuse transie de Thomas qui s’improvise manageuse de restaurant — en s’appuyant sur les conseils de sa mère cantinière (Ditte Graabøl) — pour pouvoir se glisser dans sa vie.

Il y a de l’autre Dion (Esben Dalgaard Andersen), l’ami cuistot de Thomas, un ancien taulard et un toxicomane, qui a une histoire compliquée avec Kisser (Laerke Winther), une gardienne de prison qu’il a mise enceinte. Or le père de celle-ci, Berggren (Peter Gantzler), est un flic que Dion a sur le dos depuis sa sortie de prison pour le forcer à l’aider à coincer le truand P’tite Souris” (Nicolas Bro) auquel Dion doit d’ailleurs de l’argent.

Le meilleur restaurant du monde
a été danois

 

4/ Bankerot a été adapté en 2016 aux États-Unis sous le titre Feed the Beast. Rien d’étonnant car une comédie dans la région du polar noir, cela donne forcément une série très originale. Par contre, malgré la présence au casting de la version américaine des acteurs David Schwimmer (Friends, The People v O.J. Simpson) et Jim Sturgess (Across the Universe, Cloud Atlas) ainsi que du créateur Clyde Phillips (Dexter, Nurse Jackie) à la baguette, la série a été annulée par la chaîne AMC après la diffusion des dix épisodes de la première saison. Heureusement, ce n’est pas le cas de la série originale Bankerot qui compte au final deux saisons de huit épisodes chacune.

5/ Notre dernière raison de découvrir la série culinaire Bankerot est que les danois ne sont pas mauvais en cuisine. En effet, le restaurant danois Noma du Chef René Redzepia été élu le premier et troisième meilleur restaurant du monde en 2014 et 2015 (dates de diffusion de la série au Danemark sur DR1) par le magazine britannique Restaurant. Désigné également meilleur restaurant de 2012 à 2014, le Noma se décline désormais en pop-up store dans le monde entier (Japon, Mexique) tandis que son restaurant originel à Copenhague, fermé en 2016, devrait rouvrir en 2017.

Bref, nous espérons que nos cinq raisons vous donneront envie de déguster toutes les saveurs de la série Bankerot sur ARTE dès le jeudi 31 août. Bon appétit !

 

 

En savoir plus :

  • Bankerot saison 1 est diffusé sur ARTE à partir du jeudi 31 août 2017 à 20h55
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

loulou image (c) La Onda Productions

[CRITIQUE & INTERVIEW] “Loulou” saison 1 : Petite grossesse entre amis

Élue meilleure série web au festival Séries Mania 2017 et en compétition au Festival de …

Vacances à Venise image 5

Diffusion du film “Vacances à Venise” sur ARTE le dimanche 24 septembre

Diffusion ce dimanche 24 septembre 2017 à 20h55 sur ARTE du film Vacances à Venise …

Laisser un commentaire