//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “Walk with me” (2017) de Lisa Ohlin
Affiche Walk with me

[CRITIQUE] “Walk with me” (2017) de Lisa Ohlin

Walk with me (De standhaftige) de Lisa Ohlin est un film sentimental nordique traitant de la reconstruction d’un combattant rentrant de guerre à l’aide d’une danseuse qu’il rencontre à l’hôpital. Notre critique et avis sur le film. 

Synopsis

Thomas (Mikkel Boe Folsgaard) est un soldat en mission dans le Sud de l’Afghanistan. Lors d’une opération il est gravement blessé et perd l’usage de ses jambes. Il entame alors une longue rééducation. Il fait la connaissance de Sofie (Cecilie Lassen), une ballerine du Ballet Royal, venue rendre visite àsa grand-mère. Touchée par sa situation, elle décide de l’aider à remarcher en lui faisant découvrir la danse. Malgré leurs différences, une complicité ne tarde pas a se créer entre eux.

Walk with me : la renaissance grâce à l’amour

Plus tôt dans l’année, Grand Corps Malade nous expliquait dans Patients les douleurs de la reconstruction physique et psychique après un grave accident. A nouveau, Walk with me reprend cette thématique en y apportant une touche davantage sentimentale.

Là où le slammeur se relevait à la force de l’âme, c’est la renaissance grâce à l’amour qui gouverne l’oeuvre de Lisa Ohlin. Le film trouvera écho pour les amateurs de drames romantiques. Cependant, il tire de manière assez caricaturale les ficelles du mélodrame. Il y a au centre du récit une histoire d’amour qui parait impossible entre un soldat marié et une jeune danseuse au tempérament de feu. On rajoute une dose de tension absurde lorsque le patient continue l’entrainement imposé par la ballerine malgré les préconisations des médecins.

“une cabriole sobre”

On connait bien maintenant l’univers de la danse au cinéma. Du documentaire Pina (Wim Wenders, 2011) au film d’animation Ballerina (2016), il y a une inspiration autour de cet art qui inspire de belles histoires. Cependant, Walk with me n’arrive pas à faire le saut de l’ange en restant dans une cabriole sobre, qui plus est dans un univers aux lumières sombres et austères.

Au final, Walk with me est d’une grande facilité. Le film reprend des codes déjà vus. A la façon d’une comédie dramatique des années 90, l’oeuvre est déjà dans le climat nostalgique avant même d’avoir vécu en salles.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 26/07/2017
  • Distribution France : KMBO
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire