//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / ♥ [CRITIQUE] « Anquetil Tout Seul » par Roland Guenoun : Un portrait fascinant
Anquetil tout seul Avignon le Off 2017

♥ [CRITIQUE] « Anquetil Tout Seul » par Roland Guenoun : Un portrait fascinant

C’est sur les pas du coureur cycliste Jacques Anquetil que la pièce Anquetil Tout Seul, mise en scène par Roland Guenoun et présentée au festival Avignon le Off 2017, nous entraîne. Bulles de Culture a été captivé par le spectacle. C’est un coup de cœur.

Synopsis :

Une volonté de fer, une endurance à la douleur hors norme, et des exploits incroyables. Anquetil Tout Seul restitue le parcours de Jacques Anquetil, de ses débuts dans le cyclisme à sa mort. Incarné par un Matila Malliarakis exceptionnel, le coureur cycliste impressionne et fascine.

Anquetil Tout Seul :
Une performance physique hors norme

 

Anquetil tout seul image 2 (c) Leonard
© Leonard

 

C’est un tout jeune homme arrogant que l’on découvre d’abord, un jeune homme que la réussite gonfle d’orgueil. Succès sportifs, succès amoureux. C’est un coureur cycliste qui refuse le mode de vie rigoriste et sain des légumes et de l’eau. C’est un rebelle dans l’âme. Le mauvais garçon du cyclisme.

Mais si Jacques Anquetil a réussi, ce n’est pas par esprit de contradiction, c’est par son assiduité à l’entrainement. Et assiduité est un mot faible ! Car Anquetil Tout Seul montre avec brio la résistance à la douleur à laquelle s’astreint le coureur, son incroyable endurance à une douleur physique d’une intensité qui fait trembler.

Le comédien Matila Malliarakis est en cela troublant de réalisme. Pédalant avec vigueur sur le vélo qui campe sur scène, il est saisissant et parvient à partager avec le spectateur cette douleur terrible de l’effort, cette performance physique hors-norme, cette lutte démoniaque de la volonté contre la souffrance. L’utilisation de la vidéo donne en outre réellement vie à ces courses que nous revivons.

L’esprit d’un milieu

 

Anquetil tout seul image (c) Marco Cravero Photography
© Marco Cravero Photography

 

Anquetil Tout Seul permet aussi de redonner vie à ce milieu sportif. Poussé par une épouse qui devient son second dans la carrière (Clémentine Lebocey) puis par des directeurs sportifs qui vont tirer profit des exploits dont est capable Jacques Anquetil (incarnés par Stéphane Olivié-Bisson), le spectateur voit Anquetil évoluer dans ce microcosme particulier.

La quête de l’argent que l’on a reprochée au coureur est évoquée. Et puis la question du dopage est posée, avec les scandales de l’époque. On découvre en effet un milieu gonflé aux amphétamines et à la caféine. C’est cependant sans jugement de valeur qu’elle se pose au spectateur. Et le plaidoyer du coureur est somme toute tout à fait recevable. Car dans la quête au x exploits, comment tenir sans dopants ?

Ce sont également les calculs, les stratégies d’équipe, les coureurs que l’on achète, les courses dont le scénario est écrit par avance. Et aussi la course aux exploits sportifs, la recherche des victoires extraordinaires et les sacrifices physiques et personnels que ceux-là exigent du coureur.

 

Anquetil tout seul image 1 (c) Leonard
© Leonard

 

Anquetil Tout Seul vous prend, vous saisit. La narration vous entraîne, le rythme des courses et des exploits vous emporte. C’est un moment où l’on a souvent le souffle coupé et où l’on n’en finit pas de ne pas en revenir, de se dire que ce n’est pas possible. Jusqu’à la fin, le personnage n’en finit ainsi pas de surprendre.

Et l’équilibre entre le côté personnel, le côté sportif, la dimension émotionnelle est parfaitement tenu d’un bout à l’autre. C’est un véritable challenge que cette représentation, et Bulles de Culture vous conseille vivement de faire le détour. C’est un coup de cœur pour nous.

 

 

En savoir plus :

  • Anquetil Tout Seul est présenté au festival Avignon le Off 2017, au Théâtre des 3 Soleils, du 7 au 30 juillet à 10h30 (relâches les 12, 19 et 26 juillet)
  • Durée du spectacle : 1h20

Check Also

Anna Karénine Compagnie Kabuki image 2

[CRITIQUE] « Anna Karénine » par Laetitia Gonzalbes : Une pièce de théâtre romanesque et poétique

Le pari est osé et il est réussi : proposer une adaptation d’Anna Karénine, mise …

Radieuse Vermine affiche

[CRITIQUE] « Radieuse Vermine » (2017) par David Mercatali : Jusqu’où seriez-vous allé ?

Parmi les 1400 spectacles joués au festival Avignon Le Off 2017 cet été, Radieuse Vermine …

Laisser un commentaire