//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE DVD] “Jamais contente” (2016) : Une comédie familiale touchante

[CRITIQUE DVD] “Jamais contente” (2016) : Une comédie familiale touchante

Adapté des livres jeunesse Le Journal d’Aurore de Marie Desplechin, publiés aux éditions L’école des loisirs, la comédie familiale Jamais contente d’Émilie Deleuze est sorti en DVD. Notre avis.

Synopsis :

Mon père (Philippe Duquesne) est atroce, ma mère (Patricia Mazuy) est atroce, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous. En plus, je m’appelle Aurore (Léna Magnien). Les profs me haïssent, j’avais une copine mais j’en ai plus, et mes parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi. Je pourrais me réfugier dans mon groupe de rock, si seulement ils ne voulaient pas m’obliger à chanter devant des gens. A ce point-là de détestation, on devrait me  filer une médaille. Franchement, quelle  fille de treize ans est aussi atrocement malheureuse que moi ?

Critique du film Jamais contente

 

A treize ans, Aurore redouble car elle est décrochée sur le plan scolaire, dessine sur ses cahiers et n’est… jamais contente. Coincée entre une petite sœur modèle (Tessa Blandin) et une grande sœur (Pauline Acquart) plus libre qu’elle, Aurore se construit et se cherche.

Et pour ce faire, elle n’hésite pas à tester son entourage en n’utilisant par exemple des mots dont elle ne maîtrise pas totalement le sens mais dont elle perçoit la portée provocante. C’est le cas notamment de cette amusante et insolente scène de repas familial où elle demande si ce sont les sévices sexuelles qu’elle a subies dans son enfance qui ont conduit à sa frigidité actuelle.

Ainsi, toujours en colère, Aurore n’a pas la langue dans sa poche. Et il faudra toute la patience de son professeur de français (Alex Lutz) — scène très drôle, reprise en partie dans la bande annonce, où elle lui résume avec sa franchise La Princesse de Clèves — et des musiciens du groupe de rock dont elle va faire partie comme chanteuse pour réussir à la canaliser enfin en l’ouvrant à la littérature, la musique et l’amour.

Un film touchant et drôle

 

Dans le film Jamais contente, la réalisatrice Émilie Deleuze reprend les traits de l’adolescente dépeinte par la romancière Marie Depleschin dans ses ouvrages pour parler de la crise d’adolescence, du conflit mère-fille et de l’enfant qui se construit par opposition.

Et pour son premier rôle à l’image, la jeune actrice Léna Magnien est parfaite dans ce personnage colérique mais au regard sur le monde très intéressant. Face à elle, la réalisatrice Patricia Mazuy dans le rôle de la mère dépassée et Alex Lutz dans celui du professeur de français sont parfaits.

Bref, placée à la hauteur de cette enfant qui grandit, Jamais contente d’Emily Deleuze est un film touchant et drôle à découvrir.

Critique du DVD Jamais contente

 

Côté bonus du DVD du long métrage Jamais contente, la bande annonce du film est accompagnée d’un extrait de masterclass où la réalisatrice Emilie Deleuze et le monteur Frédéric Baillehaiche parlent de la scène de repas où la grande sœur d’Aurore annonce à sa famille surprise qu’elle va se marier avec son amoureux russe (Leonid Glushchenko).

 

 

En savoir plus  :

  • Disponible en DVD chez Ad Vitam depuis le 23 mai 2017
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

Photo "M" de Sara Forestier

[Bande Annonce] “M” (2017), le premier film de Sara Forestier

Découvrez la bande annonce du long métrage dramatique M de Sara Forestier avec Sara Forestier, …

sélection des sorties cinéma du mercredi 27 septembre 2017 image

Sorties cinéma du mercredi 27 septembre

Quel(s) film(s) voir cette semaine ? Un Beau Soleil Intérieur, Demain et tous les autres …

Laisser un commentaire