//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / Sur le tournage de « Les Grands » saison 2

Sur le tournage de « Les Grands » saison 2

La série OCS Signature, Les Grands de Vianney Lebasque, Joris Morio et Victor Rodenbach, a été une des séries les plus emballantes de l’année 2016. Après un premier aperçu, retour plus complet sur notre visite du tournage de Les Grands saison 2  avec de nouvelles images inédites et quelques infos sur cette nouvelle saison.

Suivant Prev

Sur le tournage de Les Grands saison 2

 

les grands saison 2 image tournage 2
© Jean-Christophe Nurbel / Bulles de Culture

Pour cette deuxième saison de la série télé Les Grands, deux sites de tournage dans la ville de Tours ont été choisi pour figurer le lycée des anciens « grands » du collège :

  • la Faculté de Droit,
  • le Lycée des métiers Albert Baye.

C’est sur ce deuxième site que le mardi 22 novembre 2016, Bulles de Culture a eu la chance de revoir MJ (Adèle Wismes), Hugo (Théophile Baquet),  Boogie (Grégoire Montana), Ilyes (Sami Outalbali), Avril (Pauline Serieys), Kenza (Romane Lucas) désormais au lycée en classe de Seconde.

Mais pas que…

Nous en avons aussi profité pour discuter avec Elsa Rodde (production), Vianney Lebasque (scénario et réalisation) et Julia Floch-Carbonel (maquillage-coiffure).

Découvrez donc ci-dessous et dans les slides suivants nos images, vidéos et interviews du tournage de Les Grands saison 2.

 

bullesdeculture
Aujourd’hui, #BdC va faire un #Tours sur le #tournage de la saison 2 de #LesGrands @OCSTV @EmpreinteDig pic.twitter.com/ghHzuUEwCo
22/11/2016 08:43
bullesdeculture
Dans le gymnase de la saison 2 de #LesGrands… #tournage @OCSTV @EmpreinteDig pic.twitter.com/Yr0oiHuqpx
22/11/2016 13:10

 

 

 

 

Les « grands » entrent au lycée

 

On souhaite garder la même qualité en saison 2 sur le jeu, la lumière, le cadre.
— Elsa Rodde

Pour Les Grands saison 2, fini « l’innocence » des années collège pour nos protagonistes préférés, MJ, Hugo,  Boogie, Ilyes et Avril, et place à des années lycée plus dures car ils ne seront plus « les grands » dans ce nouvel établissement scolaire. D’ailleurs, les vacances passées, ils auront bien changé.

Ainsi, Boogie qu’on avait quitté sur le canapé en charmante compagnie et son interprète, l’acteur Grégoire Montana, nous a expliqué que son personnage va « commencer la saison avec un foyer à maintenir, une histoire d’amour à tenir. Il est très engagé, très investi, très amoureux. Et il va essayer de mener à bien son équilibre affectif et émotionnel ».

Et qui est l’heureuse élue ? Avril ?

« Pour ne pas trop révéler, on peut dire que le sexe et les sentiments se rejoignent », nous a confié l’acteur.

Mais attention, il ne faut surtout pas imaginer que dans Les Grands saison 2, le nouveau Boogie ne sera plus le gros déconneur de la bande comme lors de la première saison : « L’objectif de Boogie, ce n’est plus de ‘ken’ puisque ça, c’est fait. Mais il peut avoir des objectifs sérieux sans être sérieux. Dans la saison 1, il rigolait sur le cul parce qu’il ne savait pas ce que c’était. Il racontait un peu n’importe quoi à ses amis. Maintenant qu’il sait un peu ce que c’est, il déconne moins avec mais il rigole toujours autant. Et à des moments, il traverse même des trucs un peu chiants. Mais il reste fidèle à lui-même ».

Et Avril alors, que devient-elle ?

Selon son interprète Pauline Serieys, « Avril dans la saison 2 a beaucoup mûri. On le voit déjà dans son look à la rentrée, on n’est pas du tout sur l’épisode 1 de la saison 1. Et après, elle va rencontrer une personne en particulier avec qui va se jouer toute sa saison. Et il va lui arriver encore pas mal d’aventures compliquées. C’est un début de Seconde compliquée pour elle ».

Et qu’en est-il des trois autres, Ilyes, Hugo et MJ ?

Pour l’acteur Sami Outalbali, « Ilyes qui s’est assumé en saison 1 auprès de ses copains et qui arrive du coup au lycée en étant libre, ça y est, ses copains savent qu’il est gay. Maintenant, il y a d’autres personnages à qui il faut l’annoncer. Mais il arrive en étant très libéré, ça passe par sa coupe de cheveux, ses vêtements. On sent qu’il a passé un cap ».

Ce qui n’est pas du tout le cas de Hugo comme nous l’a confié le comédien Théophile Baquet : « Mon personnage, il ne s’assume pas vraiment. Il change de groupe d’amis et ça crée des discordes. Tout son arc narratif va tourner autour de son changement de groupe de potes ».

Enfin, MJ qui devrait faire son retour au cours de cette deuxième saison ne sera « pas plus sage dans la saison 2″, dixit l’actrice Adèle Wismes.

La fin de la bande des cinq ?

 

La saison 2, c’est moins bande. C’est un peu la thématique : l’explosion du groupe.
— Pauline Serieys

Ce qui arrivera dans Les Grands saison 2 sera un choc pour MJ, selon son interprète Adèle Wismes : « MJ revient à peu près au milieu de la saison et elle découvre que tout le monde autour d’elle est un peu dispatché dans son monde et ses histoires. Donc elle est un peu déçue de son retour. Et son but dans la saison 2 va être d’essayer de regrouper tout ce monde qu’elle a rencontré et quitté, tout en essayant de régler les problèmes de chacun ».

Un sacré changement de comportement pour la plus rebelle de la bande !

« C’est plus MJ qui va faire le lien entre eux tous qui se sont séparés. Les collégiens et leurs meilleurs potes ont en général tendance à se ‘splitter’ au lycée et à être chacun dans son monde. Alors qu’elle, elle est restée sur ce truc de l’année dernière et elle se dit : ‘Putain, tout le monde part en vrille mais moi, je veux les réunir' ».

Il faudra donc s’y préparer, Les Grands saison 2 signera la fin de la bande des cinq de la première saison. Ce que confirme Pauline Serieys : « Ils ont encore des moments de groupe mais chaque personnage va rencontrer d’autres personnages et avoir des histoires avec ces nouveaux personnages. La bande des cinq est quand même beaucoup moins unie et moins présente. Il n’y a presque aucune scène où on est tous les cinq comme il y en avait dans la saison 1″.

On reconnaît d’ailleurs là la patte des auteurs Vianney Lebasque, Joris Morio et Victor Rodenbach qui ont voulu coller dès le départ à la réalité vécue par les adolescents et se démarquer des habituelles fictions françaises complètement irréelles sur le sujet.

« Oui, c’est vrai que c’est un peu réaliste dans le sens que quand on arrive au lycée, chacun part dans une classe différente, se fait d’autres potes dans sa classe et ça se sépare vachement », acquiesce l’acteur Paul Scarfoglio qui joue le personnage d’Enzo. Et Pauline Serieys (Avril) de poursuivre : « Dans la saison 1, on a tous retrouver des moments de vie du collège avec les groupes, les boloss, ceux qui tapent, ceux qui sont intelligent mais qui n’ont pas trop d’amis… Et là, avec la saison 2, on retrouve un peu ce qu’on a tous connu au lycée. L’entrée au lycée est un énorme changement pour tout le monde. Quand on arrive au lycée, on se fait de nouveaux amis, on s’éloigne de certains et ça, ça se retrouve dans la saison 2 ».

Un nouveau cap donc pour nos ex-collégiens qui ne se fera donc pas sans heurt : « Dans la saison 1, les téléspectateurs se sont attachés aux cinq personnages principaux et dans la saison 2, ils vont être encore plus touchés par eux parce qu’ils vont vivre des choses beaucoup plus dures. Tout le monde va pleurer, c’est sûr », conclut en riant Paul Scarfoglio.

Les autres « grands »

 

Romane Lucas qui joue Kenza, on a trouvé qu’elle jouait admirablement bien en saison 1. Elle avait un petit rôle et du coup, Vianney Lebasque et les auteurs, Joris Morio et Victor Rodenbach, ont eu envie de pousser la trajectoire de Kenza et elle est absolument géniale. Et ce qui est agréable quand on passe d’une saison 1 à une saison 2, c’est qu’on a le loisir de mettre en avant des comédiens qu’on a aimé. Et c’est pareil pour les personnages d’Enzo et Dylan. Ils nous font rire et on a envie de les voir plus.
— Elsa Rodde

Les Grands saison 2 sera également l’occasion de mettre en avant des personnages plus secondaires lors de la première saison. Comme par exemple celui de Kenza : « Dans la saison 2, mon personnage de Kenza a une histoire à elle. Ce n’est plus de la figuration, il lui arrive plein de trucs. Mais ce n’est pas du tout de la comédie, elle s’en prend plein la gueule. (…) Elle reste à l’écart mais il y a un personnage qui s’approche d’elle et c’est comme ça que son histoire commence. Mais elle ne fait toujours pas partie de la bande. (…) Sur la saison 1, je n’avais que des trucs de comédie où elle remballe un peu tout le monde et où elle se maquille dans les toilettes. C’est assez drôle. Et là, c’est plus sur les sentiments : elle va pleurer, elle va s’énerver. Ça change beaucoup », nous a expliqué son interprète Romane Lucas pendant le tournage.

Et pour Dylan, l’un des bad guys de la saison précédente, c’est la même chose, selon son interprète Rio Vega « Dylan, il y a une évolution dans le sens où il est devenu moins un connard mais plus attachant. Il fait un petit peu sa vie musicale puisqu’il commence à faire de la musique. Et il devient ami avec quelqu’un et ça devient une histoire un peu touchante entre les deux. Pour lui, cette saison sera axé sur la musique et sur son nouvel ami ».

Ce qui ne sera pas par contre le cas d’Enzo, l’autre bad guy de la première saison qui le restera dans celle-ci : « Dans la saison 1, j’étais vraiment le petit con de la bande. Et maintenant, je suis un connard mais une ordure touchante avec des remords », dixit son interprète Paul Scarfoglio.

Enfin, du côté des personnages secondaire adultes, les anciens professeurs du collège ne seront plus là. Du coup, de nouveaux profs devraient les remplacer dont un professeur de musique interprété par le très drôle acteur et chanteur Esteban. Et petite info Bulles de Culture, l’acteur Laurent Bateau qui jouait le directeur du collège et le beau-père de MJ dans Les Grands saison 1 fera une petite apparition dans cette deuxième saison.

Nouvelles identités vestimentaires
et… capillaires

 

L’idée est de garder quelque chose de notre adolescence à nous avec des choses très actuelles. Personne n’est ridiculisée.
— Julia Floch-Carbonel

Dans Les Grands saison 2, ce saut dans l’inconnu du lycée pour nos protagonistes sera aussi l’occasion pour la petite bande de se recréer de nouvelles identités vestimentaires et… capillaires.

Même la sage Avril ne sera pas en reste comme nous l’a révélé son interprète Pauline Serieys« Tous les personnages ont été relookés en fonction de l’évolution de leurs caractères. Avril, par exemple, elle a un peu copié MJ dans certains détails de ses fringues. Elle est habillée beaucoup plus rock et plus sexy ».

Idem pour le personnage de Kenza qui va occuper une plus grande place dans la deuxième saison, selon son interprète Romane Lucas : « L’été est passée, elle a voulu encore plus se montrer. Elle entre au lycée donc elle s’est dit qu’il faut qu’elle soit la plus belle. Donc sur le plan vestimentaire, c’est un peu la même chose avec les minijupes, les talons hauts mais pour la coupe de cheveux, elle a pété un câble dessus. Et c’est moi qui est proposée en plus… Mais c’est cool, ça change… Et je trouve au final qu’elle me va bien ».

Ce que confirme la maquilleuse et coiffeuse Julia Floch-Carbonel qui nous a expliqué que ces changements sur les personnages ont été opérés en totale symbiose avec les comédiens et l’équipe technique : « J’ai passé mon tour au niveau de la pointe de la coiffure parce qu’eux [NDLR : les jeunes acteurs de la série], ils ont là où je ne suis plus. Donc je leur ai fait entièrement confiance sur leurs personnages et sur ce qu’ils voulaient. Par exemple, Romane Lucas voulait se décolorer les cheveux et se les couper là. Moi, je veux que tout le monde se sente bien et si ça ne contrarie pas ce qu’on s’est imaginé avec Vianney Lebasque, Marion Moules [NDLR : une des costumières de la série] et moi, il n’y a pas de problème. Après, en terme de make-up, je suis encore dans la course donc j’ai fait ce que je voulais. Et pour la coupe d’Ilyes, c’est Sami Outalbali qui l’a voulue et on a tous été dans ce sens-là car on trouvait que ça marchait vraiment bien ».

Pour la productrice Elsa Rodde, cette liberté est importante pour garder la qualité et la fraîcheur de la série : « Le costume, le maquillage et la coiffure chez les adolescents sont des éléments fondateurs de ce qu’ils veulent être. Du coup, c’était extrêmement important que les chefs de poste puissent échanger à la fois avec les comédiens qui sont des ados avec les personnalités fortes qu’on a choisis et avec Vianney Lebasque qui a la vision. Tous les choix esthétiques ne sont pas du tout anodins, ils ont tous été réfléchis : qu’est-ce qu’on raconte sur tel personnage ? Que veut-il nous dire quand il se rase la moitié du crâne et qu’il se retrouve avec une coiffure extrêmement marquée ? »

Une nouvelle saison plus riche

 

C’est plus intéressant. On creuse les personnages. On avait une approche assez générale dans la saison 1 et là, on creuse vraiment leurs personnalités, leurs caractères. Et on a plusieurs décors.
— Sami Outalbali

Changement de décors, arrivée de nouveaux personnages, nouvelles problématiques, ce passage du collège au lycée pour Les Grands saison 2 a été concocté par la même équipe que la première saison, c’est-à-dire le cocréateur et réalisateur Vianney Lebasque ainsi que les coscénaristes Joris Morio et Victor Rodenbach. Du coup, pendant le tournage, petit détour à l’heure du repas par la cantine du Lycée des métiers Albert Bayet pour rencontrer le réalisateur en plein tournage.

Bulles de Culture : Alors plus sombre Les Grands saison 2 ?

Vianney Lebasque : La première saison, ils [NDLR : les jeunes de la série] apprennent à avoir le statut de grand à l’intérieur de l’établissement. Et là, ils deviennent les petits et ils vont affronter tout un environnement qui est beaucoup plus hostile avec des problématiques plus adultes. C’est l’année de la fin d’une certaine innocence. S’il y a un moment où cela s’arrête pour eux, c’est cette année-là pour chacun d’entre eux parce qu’ils vont tous avoir des problématiques plus complexes, plus adultes, plus dures. C’est la fin de l’innocence mais avec toujours un petit peu de la joie et la bonne humeur.

Bulles de Culture : Du collège au lycée, qu’est-ce qui va changer ?

Vianney Lebasque : L’année dernière, ils étaient dans l’univers fermé qu’était le collège. Ils étaient dans une espèce de cocon rassurant, une micro-société où ils n’étaient pas confrontés au monde extérieur. Et dans la saison 2, comme ils pourront déjeuner à l’extérieur, ils se confronteront à des univers et des personnages différents. Il se sentiront plus lâchés dans la nature.

Bulles de Culture : Du coup, doit-on s’attendre à une réalisation différente?

Vianney Lebasque : Il y a une grammaire qui est la même que celle de la saison 1. Les partis pris de mise en scène avec des phases un peu plus oniriques et musicales restent. Après, on ne voulait pas refaire la même chose. Il y a des idées de mise en scène un peu nouvelles. Visuellement, la saison 2 sera très différente car le décor a changé, les looks ont un peu changé et la météo n’est plus du tout la même. Tout va vers quelque chose de plus dur, plus froid donc forcément un univers un peu différent.

Bulles de Culture : Et au niveau du scénario ?

Vianney Lebasque : C’est plus feuilletonnant avec une volonté d’intrigues très fortes. Chaque personnage a des évènements plus forts et plus souvent. Il y a beaucoup plus de choses qui se passent. Ils ont une courbe d’évolution plus surprenante, plus dramatique mais avec des instants de félicité aussi. C’est beaucoup plus riche, plus nourri.

Bulles de Culture : Et pour conclure, la musique occupait une très grande place dans la première saison. Est-ce que ce sera toujours le cas pour Les Grands saison 2 ?

Vianney Lebasque : La musique aura plus d’importance en saison 2. Elle est utilisée dans la narration avec toujours la même approche. Et là, il y a des personnages qui font de la musique et un prof de musique. Donc la musique fait même partie des intrigues. Ils sont aussi à un âge où ils commencent à avoir des ambitions, des rêves et des envies et certains essaieront de se battre pour devenir musiciens.

Propos recueillis le 22 novembre 2016 au Lycée des métiers Albert Baye. Remerciements à OCS et Empreinte Digitale pour cette passionnante journée de tournage.

Suivant Prev

 

En savoir plus :

  • Les Grands saison 2 devrait être diffusé sur OCS à la rentrée 2017

Check Also

Missions saison 1 affiche

♥ [CRITIQUE & EXPLICATIONS] « Missions » saison 1 : Épisode par épisode

Direction Mars depuis le jeudi 1er juin 2017 sur OCS City. Notre avis sur Missions …

series mania 2017 image Eric Laroche copyright DR

[INTERVIEW] Le boum des séries digitales selon Éric Laroche

Lors du festival Séries Mania 2017, Éric Laroche nous a parlé des séries web & …

Laisser un commentaire