//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “I am not a witch” (2017) : Ces camps de sorcières en Afrique
I'm not a witch photo critique film
© D.R.

[CRITIQUE] “I am not a witch” (2017) : Ces camps de sorcières en Afrique

Présentée à la quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2017, le premier long-métrage I am not a witch de Rungano Nyoni n’est pas passé inaperçu. Centré sur un fait sociétal et culturel en Zambie (et de manière plus large dans d’autre pays d’Afrique), le film de la jeune réalisatrice nous dépeint une partie de notre monde où mysticisme et ignorance cohabitent encore. Notre avis.

Synopsis :

Après un incident banal survenu dans son village, une fillette de 8 ans, Shula (Maggie Mulubwa), est accusée de sorcellerie. Après un rapide procès, elle est reconnue coupable et enfermée dans un camp de sorcières.

I am not a witch, une fable aussi drôle qu’amère.

I am not a witch critique film
© D.R.

Tourné avec peu de moyen comme beaucoup de premier film, I am not a witch compense pas un sujet aussi fort que méconnu : les camps de sorcières en Afrique. Touchant principalement des femmes célibataires d’un certain âge, ce phénomène étrange (comme celui de la persécution des albinos) tend à « parquer » ces “sorcières” dans des camps où elles vivent en communauté.

S’il est difficile de déterminer la frontière entre réalité et poésie, il n’en demeure pas moins que ce phénomène est bien réel et glace le sang. Prenant le parti de faire rire pour mieux passer son message, la réalisatrice délivre une oeuvre drôle et humaine qui nous plonge dans un monde rappelant presque certaines heures sombres du moyen-âge.

Multipliant les degrés de lecture, le film de Rungano Nyoni est une oeuvre universelle et trans-générationnelle, où une imagerie poétique flirte en permanence avec la réalité aride de certains pays d’Afrique.

C’est donc une très belle première oeuvre que nous sert la jeune réalisatrice.

En savoir plus:

  • Date de sortie France : inconnue
  • Distribution France : inconnue
Salvatore V.

Salvatore V.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de pop-culture (et de culture tout court en général), je suis amoureux de tout ce qui raconte une histoire. Ayant un faible pour le cinéma de genre et l'animation, je milite pour un cinéma qui conte, qui émerveille, qui effraie et qui prend aux tripes. On ne pense pas devant un film, on ressent.

TOP 5 Cinéma : "Sueurs froides", "Conan le barbare", "Docteur Strangelove", "Le Château dans le ciel", "Les Fils de l'homme"
TOP 5 BD: "Ghost Money", "Les épées de verre", "Le vol du corbeau", "Les gardiens du Maser", "Siegfried"
TOP 5 Comics : "Daredevil l'homme sans peur", "Silver Surfer: Requiem", "House of M", "The Dark Kight returns", "Old man Logan"
TOP 5 TV : "Penny Dreadful", "Viking", "Doctor Who", "Community", "Cowboy Bebop"
Salvatore V.

Laisser un commentaire