//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Un beau soleil intérieur » : L’optimisme de la jeunesse par Claire Denis

[CRITIQUE] « Un beau soleil intérieur » : L’optimisme de la jeunesse par Claire Denis

Après avoir longtemps parlé d’hommes dans ses longs-métrages, Claire Denis s’intéresse enfin à la cause féminine avec Un beau soleil intérieur, présenté en ouverture de La Quinzaine des Réalisateurs. Notre avis et critique. 

Synopsis :

Isabelle (Juliette Binoche), divorcée, un enfant, cherche un amour. Enfin un vrai amour.

Juliette Binoche, une actrice qui rajeunit

 

Un Beau Soleil Intérieur Claire Denis photo critique film
© Ad Vitam

 

Il y a des actrices qui ne vieillissent pas avec le temps. Mieux, elles paraissent rajeunir à chacun de leurs films. Parfois, la chirurgie esthétique peut aider. Pas pour Juliette Binoche dont les derniers choix artistiques la font être une nouvelle femme. Il y a quelques jours, on la découvrait dans la série Dix Pour Cent. Elle y interprétait une actrice angoissée de faire justement le discours d’ouverture du Festival De Cannes. Dans, Un beau soleil intérieur, elle campe cette Isabelle, femme cinquantenaire prête à profiter de sa seconde vie après un enfant et un divorce. L’actrice rayonne car elle assume justement son âge. Son rôle, créé par la plume bicéphale de Claire Denis et Christine Angot, est piquant. Il est rare de voir un personnage aussi bien caractérisé, envoyant à tout va des répliques cinglantes.

Le film bénéficie d’un beau montage, n’hésitant pas le plan de coupe assez abrupte extrêmement dynamique. Du coup, les scènes courtes sont intenses, à l’image de l’ouverture dans laquelle Isabelle couche avec son vieil amant lui demandant de jouir rapidement. Seule exception, le beau final d’Un beau soleil intérieur, long monologue conclusif avec Gérard Depardieu, d’une durée de 16 minutes sur lequel le générique vient même s’incruster. Comme à chaque apparition de notre star nationale, le moment est drôlement intense. Pourtant, il fût tourné en deux prises seulement.

Un beau soleil intérieur, une œuvre optimiste

 

Tout le cinéma français se précipite devant la caméra de Claire Denis pour Un beau soleil intérieur. On verra dans le film notamment Nicolas Duvauchelle, Josiane Balasko, Bruno Podalydès, Valéria Bruni Tedeschi…. Ils sont des amis précieux, en particulier pour le premier qu’on apprend à redécouvrir dans un rôle touchant, loin de ses pérégrinations torturées de Orpheline (Arnaud des Pallières).

Après Aurore de Blandine Lenoir plus tôt dans l’année, l’heure semble enfin arrivée de parler au cinéma de femmes sur la cinquantaine. Un beau soleil intérieur le fait avec optimisme et bienveillance.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 27/09/2017
  • Distribution France : AdVitam

Check Also

Twin Peaks saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Twin Peaks » saison 3 : Aussi bien que la première fois ?

Ce mardi jeudi 25 mai 2017, double évènement autour de Twin Peaks saison 3 de …

Rodin affiche film

[CRITIQUE] « Rodin » (2017), lenteur sculpturale par Jacques Doillon

Rodin de Jacques Doillon est présenté au Festival de Cannes 2017 en compétition officielle. Vincent Lindon …

Laisser un commentaire