//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / SERIES / [CRITIQUE] « Sense8 » saison 2, les sensitifs traqués
Sense8 saison 2
© Murray Close/Netflix

[CRITIQUE] « Sense8 » saison 2, les sensitifs traqués

Dans le cadre du Festival Séries Mania 2017, Bulles de Culture a découvert le début de la seconde saison de Sense8, série créée par Lilly et Lana Wachowski et J. Michael Straczynski. A découvrir sur Netflix dès le 5 mai. Notre critique et analyse. 

Synopsis :

Alors que les Sense8 sont désormais au fait de leurs connexions, chacun doit apprendre à vivre avec ce pouvoir et se protéger des dangers. Whispers (Terrence Mann), membre d’une organisation secrète, continue de les traquer pour faire des tests sur eux.

 

Les sensitifs traqueurs

 

Sense8 saison 2
© Murray Close/Netflix

 

Sense8 fait parti de ces séries qui s’apprécient sur la durée. Nous n’étions pas rentrés dedans dès le premier épisode de la saison 1. Elle avait pourtant su attiser notre curiosité pour finalement surprendre avec des thématiques très actuelles, telles que le transgenre, l’environnement ou l’économie mondiale.

La saison 1 de Sense8 n’appelait pas forcément au développement d’une seconde saison.  Les créateurs de la série l’avaient semble-t-il pensée pour une saison unique. C’est sans compter l’engouement du public autour de cette oeuvre qui a poussé Netflix a commandé une suite.

Ne louper pas l’épisode de Noël avant de vous lancer dans cette saison 2 de Sense8. Si ce special christmas était une belle frasque majoritairement récapitulative de la situation de Sense8, on sent néanmoins déjà la trame narrative de la saison 2 se dessiner.

 

Sense8 saison 2
© Murray Close/Netflix

 

On repart avec un saison 2 avec un rythme toujours très lent, qui laisse l’action venir. Le premier épisode pose les jalons d’une dramaturgie future. Chose assez inédite s’agissant d’une diffusion pour Netflix, l’épisode premier de cette saison 2 se termine par un cliffhanger accrocheur qui va scotcher le spectateur sur sa chaise et lui donner envie immédiate de regarder la suite.

A l’écran, la quête des Sense8 est lancée. Ils sont désormais déterminés à traquer leurs traqueurs, tout en essayant de se trouver un statut scientifique.

Un maintien de la qualité artistique de Sense8

 

Sense8 saison 2
© Murray Close/Netflix

 

On retrouve toujours avec une grande joie nos huit personnages emblématiques : Nomi (Jamie Clayton), Kala (Tina Desai), Riley (Tuppence Middleton), Wolfgang (Max Riemelt), Lito (Miguel Ángel Silvestre), Will (Brian J. Smith) et Capheus (Toby Onwumere qui remplace Aml Ameen). Plus d’histoires parallèles, les intrigues personnelles passent désormais au second plan pour laisser place à leur destin commun.

Côté réalisation, c’est un peu plus chaotique. Lilly Wachowski ne reviend pas à la direction artistique souhaitant prendre du temps pour elle. Elle laisse donc Lana aux commandes. A l’image, on ne voit aucune conséquence à ce départ. Sense8 reste une série esthétique ouverte sur le monde qui va filmer des endroits sublimes. L’image est d’une modernité, avec ce carrefour de couleurs vives comme lors de la scène tournée lors de la gay pride de Sao Paulo, l’un des moments phare de cette seconde saison.

 

Sense8 saison 2
© Murray Close/Netflix

 

Au final, Sense8 reste l’une des séries les plus abouties artistiquement de cette saison. Misant énormément sur sa technique, elle offre des perspectives techniques pour les futurs réalisateurs afin de donner au genre télévisuel cet écrin de beauté. David Lynch, si tu nous entends, le défi est lancé sur le nouveau Twin Peaks qui peut, on l’espère, rivaliser avec la maîtrise de Wachowski.

 

En savoir plus :

Check Also

riviera saison 1 image julia stiles

[CRITIQUE & INTERVIEWS] « Riviera » saison 1 : La Côte d’Azur impitoyable

Après Les Médicis, Maîtres de Florence, Sirens, Riviera saison 1 de Neil Jordan est le …

Missions saison 1 affiche

♥ [CRITIQUE & EXPLICATIONS] « Missions » saison 1 : Épisode par épisode

Direction Mars depuis le jeudi 1er juin 2017 sur OCS City. Notre avis sur Missions …

Laisser un commentaire