//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / INTERVIEW TV / [CRITIQUE & INTERVIEWS] « La Vie devant elles » saison 2

[CRITIQUE & INTERVIEWS] « La Vie devant elles » saison 2

Après une première saison séduisante, la série télévisée et historique, La Vie devant elles de Dan Franck et Stéphane Osmont, est de retour sur France 3 à partir du mardi 9 mai 2017. Notre avis sur La Vie devant elles saison 2 et notre interview des trois comédiennes.

Synopsis :

Mars 1979. Dans le bassin minier, la vie locale est dominée par la crise de la sidérurgie, entraînant la suppression de plusieurs milliers d’emplois à l’usine de Denain, non loin de Chambries. Alma (Stéphane Caillard), Solana (Alma Jodorowsky) et Caroline (Lilly-Fleur Pointeaux) sont désormais de jeunes adultes. Solana a pris la tête de l’imprimerie Lambert, qu’elle s’acharne à développer quand la quête de ses origines familiales lui en laisse le temps. Alma prépare d’arrache-pied son barreau, les sentiments tiraillés entre Maître Duparcq (Bruno Todeschini) et Rodolphe (Vladimir Consigny), son premier amour et pionnier des radios libres. Caroline, quant à elle, revient d’un long périple au Maghreb durant lequel elle est tombée amoureuse du ténébreux Fadi (Corentin Fila), un sidérurgiste gréviste de Denain. Dans une atmosphère d’agitation sociale, dont le bistrot de Micheline (Sabine Haudepin), la mère de Caroline, est le miroir, le mystère de la mort de leur père revient hanter les trois jeunes femmes alors que tout semble leur réussir…

La Vie devant elles saison 2 :
Une série historique et générationnelle

 

Dès le départ, le projet des créateurs Dan Franck et Stéphane Osmont pour la série télé La Vie devant elles est de raconter l’évolution de la France des années 70 à nos jours à travers le destin de trois personnages féminins forts, Alma, Caroline et Solana.

La série a ainsi deux axes :

  • un axe historique avec l’histoire de la classe ouvrière (les mineurs) mais aussi celle des milieux des affaires (Solana), du politique (Alma) et de l’artistique (Caroline) ;
  • un axe générationnel et féminin avec les premières fois et le désir d’émancipation de ces trois femmes.

Sur fond de révolution culturelle et féminine, les six épisodes de 52 minutes réalisés par Gabriel Aghion — tournage à Paris et sa petite couronne, à Lille et dans la région Nord-Pas-de-Calais — , La Vie devant elles saison 2 reprend donc trois ans après la première saison le récit de ces trois femmes avec en toile de fond un pan de l’histoire de France.

Trois femmes libres
dans la France des années 70

 

En plus de son intérêt d’un point de vue historique, La Vie devant elles est donc aussi le très beau portraits de trois femmes dans la France de ces années-là et dont nous reprenons avec plaisir le fil du récit.

Alors que sont devenues Alma, Caroline et Solana pendant les trois années qui séparent les deux saisons ?

Pour l’actrice Alma Jodorowsky, dans La Vie devant elles saison 2, Solana est moins obsédée par son identité et par le passé de son père. Ainsi, « après avoir été perturbée dans la saison 1 par son passé et les origines sombres de son père, elle s’ouvre à la vie, à l’amour, à moins de noirceur, (..) à quelque chose de plus joyeux ».
Elle va ainsi vivre sa première histoire d’amour avec un jeune photographe, Fadi (Corentin Fila). Et avec son caractère bien affirmé, cela donne lieu à une scène très amusante de drague inversé entre les deux : « Ce que je trouve intéressant dans ce personnage de Solana est de renverser ces clichés-là. Déjà, cela correspond à son caractère car elle est volontaire dans ce qu’elle fait, elle ne se laisse pas facilement impressionnée, elle sait ce qu’elle veut. C’est peut-être aussi un exemple aussi pour les jeunes filles qui regardent la série de se dire que sans être une sainte-nitouche ou une pute, tu peux avoir envie de séduire un homme qui te plaît et être très bien dans tes chaussures ».

Du côté de la comédienne Lilly-Fleur Pointeaux, Caroline est un personnage qui, dans la deuxième saison de La Vie devant elles, a du mal à se détacher de son milieu malgré son road trip jusque dans les pays du Maghreb — « Ce que je trouve assez louable puisque dans les années 70, cela ne devait pas être évident de faire ça » —.
En tout cas, au niveau de ses vêtements, on remarque de petits changements suite à son voyage : « Dans la première séquence où je vois ma mère au café, j’ai une blouse de là-bas. J’ai ramené des tissus du Maghreb. J’ai toujours les mêmes petites jupes mais j’ai aussi un sac qu’on a voulu un peu marocain et des bijoux un peu ‘ethniques’. J’ai aussi des foulards. C’est un peu un entre-deux mais peut-être que pour la saison d’après, ça changera mais c’est vrai qu’au niveau de mes vêtements, ça a évolué un peu mais c’est quand même subtil ».
Ainsi, désespérément coincée à Chambries avec toujours sa problématique du milieu de la mode dans lequel elle aimerait travailler, elle va être à la fois partagée entre son village et son « envie de s’en aller, de repartir » mais aussi partagée entre son amoureux de la saison 1, Didier (Jean Gardeil), et le personnage de Fadi qu’elle croisé pendant son voyage.

Enfin, pour l’actrice Stéphane Caillard, le personnage d’Alma dans La Vie devant elles saison 2 continue ses études de droit et vit une histoire avec son professeur (Bruno Todeschini) : « Elle a un parcours assez droit avec une volonté de s’extirper de son milieu. Ses atermoiements seront donc plus amoureux ».
C’est notamment le cas dans la très belle séquence d’explications entre son premier amour Rodolphe (Vladimir Consigny) et elle que Gabriel Aghion a d’ailleurs mis en scène d’une manière très particulière, comme nous l’a expliqué la comédienne : « Cette scène a été totalement improvisée le jour même, en tout cas dans sa mise en scène. Le texte était là mais on ne voulait pas que cela ressemble à une scène d’explications donc on voulait trouver quelque chose qui porte Alma et qui rend ce moment d’excuses un peu fuyant mais en même temps, présent. (…) Gabriel Aghion avait envie d’une scène avec de l’opéra. Et les choses se sont aussi créées avec le chef opérateur Patrick Ghiringhelli« .
Enfin, il ne faut bien sûr pas oublier qu’Alma reste le personnage le plus en lien avec le fil rouge de l’intrigue de la série, le mystère autour de la mort des trois père, et que c’est à travers elle que celle-ci va se développer.

Une saison 3 confirmée

 

 

Ainsi, La Vie devant elles saison 2 est une série chorale que l’on prend plaisir à revoir avec son mélange plutôt réussi de récits personnels et historiques. « Cette histoire d’amitié, de loyauté, de non-dits », comme la décrit l’actrice Alma Jodorowsky, est ainsi ancrée dans son époque — le bistrot de Micheline est ainsi un vrai bistrot qui a fermé dans les années 70 — et donne l’occasion de se replonger de nouveau dans une partie de l’histoire de France, celle de ces femmes qui ont du se battre pour gagner la place qui leur revenait dans notre société et celle aussi très dure de la classe ouvrière.

Enfin, séduite par l’évolution de la série, la chaîne de télévision France 3 a d’ores et déjà confirmée La Vie devant elles saison 3. L’histoire de cette troisième saison devrait débuter le 10 mai 1981 à 20h01, soit le soir de l’élection de François Mitterrand comme président de la République. Le tournage prévu cet été devrait une nouvelle fois placer le village de Chambries au centre des intrigues mais « l’espace de la série va s’ouvrir avec le politique et Paris », dixit le cocréateur Dan Franck.

Propos recueillis à France Télévisions le 15 mars 2017.

 

 

En savoir plus :

  • La Vie devant elles saison 2 sur France 3 à partir du mardi 9 mai 2017 à 20h55

Check Also

riviera saison 1 image julia stiles

[CRITIQUE & INTERVIEWS] « Riviera » saison 1 : La Côte d’Azur impitoyable

Après Les Médicis, Maîtres de Florence, Sirens, Riviera saison 1 de Neil Jordan est le …

Missions saison 1 affiche

♥ [CRITIQUE & EXPLICATIONS] « Missions » saison 1 : Épisode par épisode

Direction Mars depuis le jeudi 1er juin 2017 sur OCS City. Notre avis sur Missions …

Laisser un commentaire